À l’orée des champs, de la passion dans l’assiette!

L’Orée des champs, c’est l’histoire d’une troisième génération de passionnés du terroir québécois qui démocratisent l’agneau une bouchée à la fois. Sur leur terre familiale située à Saint-Nazaire, les animaux sont élevés aux côtés d’une imposante grange moderne où l’on peut savourer la viande fraîche préparée avec soin.

terrasse
Source : L’Orée des Champs

A loree des champs - Jennifer Dore Dallas - bois

Bâtiment entier extérieur
Source : L’Orée des Champs

 

Sous la charpente toute de bois, à la mezzanine ou au rez-de-chaussée, vous serez invité à déguster un succulent brunch ou encore une table d’hôte peaufinée par Myriam Larouche, copropriétaire et chef cuisinière de l’établissement. Vous aimeriez profiter du grand air? Sachez que vous pouvez également prendre votre repas sur les tables extérieures qui vous permettront d’admirer le paysage à couper le souffle.

L’agneau, la vedette de la maison, provient de la ferme familiale et on le sert avec fierté; jarret, gigot, côtelettes, merguez, rouleaux et j’en passe! Même mes œufs bénédictine reposaient sous un champ d’effiloché d’agneau, pour le plus grand bonheur de mes papilles en ce dimanche matin ensoleillé.

A loree des champs - Jennifer Dore Dallas - brunch

Née sur la ferme dont elle s’occupe avec son frère, Myriam Larouche a étudié la nutrition à l’Université Laval avant d’œuvrer à titre de consultante en diététique/nutrition. Après avoir acquis les compétences qu’il lui manquait pour mener à bien son projet, elle a quitté la recherche et l’industrie pharmaceutique pour vivre son rêve.

« Une nuit, je me suis levée pour dessiner la grange, d’un coup, comme ça, ça m’est venu. Je suis vraiment fière de ce qu’elle est devenue. Pour faire ça, il faut être passionné, à la limite du toqué », me dit-elle, le sourire aux lèvres. D’ailleurs, ce sourire est la première chose que j’ai remarquée en rencontrant Myriam, il semble ne jamais la quitter.

myriam_au_foyer
Source : L’Orée des Champs

À l’Orée des champs, tout est fait de manière artisanale pour refléter le savoir-faire local dans des plats santé soigneusement élaborés. Myriam prend son rôle d’ambassadrice de saveurs au sérieux. D’ailleurs, son menu était déjà composé à 80 % de produits régionaux avant la mise en place de la Zone boréale. Son plus gros défi? Éduquer la population du Saguenay-Lac-Saint au sujet de son produit principal, l’agneau. Encore trop peu présent dans les frigos de certains visiteurs, sa popularité évolue tout de même rapidement : « Il y a 7 ans, le quart des tables d’hôte commandées étaient composées d’agneau. Aujourd’hui, c’est plus du trois quarts, un signe que les gens apprécient de plus en plus cette viande. » À mon avis, cette popularité grandissante est fortement liée au sourire de la chef qui ne peut que donner envie de tenter le coup!

A loree des champs - Jennifer Dore Dallas - salle a mangerA loree des champs - Jennifer Dore Dallas - poutres

A loree des champs - Jennifer Dore Dallas - grange

Si comme moi vous êtes tombé sous le charme de l’endroit et aimeriez rapporter des produits à la maison, passez au kiosque pour faire le plein de bonnes choses tels que des terrines, pâtés et confits. N’oubliez pas de faire un saut à la gloriette au bord du lac avant de reprendre votre exploration de la région!

Bon séjour boréal,

Jennifer Doré Dallas
du blogue
moimessouliers.org

 

Gastronomie régionale Restaurants Saveurs régionales

Laisser un commentaire