Mots d’origine amérindienne

Mots d’origine amérindienne

Vous savez pourquoi on dit qu’un séjour au Saguenay–Lac-Saint-Jean  est « ilnubliable »? Parce qu’ici, la culture ilnu est encore aujourd’hui bien présente. Envie d’en savoir plus sur cette jolie langue souvent remplie de belles métaphores?

Vous trouverez dans ce lexique des mots d’origine amérindienne. Nous avons inséré entre parenthèses ce à quoi ils réfèrent dans la vie de tous les jours (ville, rivière, etc..) et ensuite la traduction ou la signification du mot en question.

  • Ashuapmushuan (rivière)
    Endroit où l’on attend l’orignal.
  • Babiche
    Petit fil / coupé fin / corde
    La babiche est constitué d’intestins et autres parties des animaux que les amérindiens utilisent pour fabriquer les raquettes.
    (atipish : la fine babiche des treillis antérieur et postérieur de la raquette)
    (source : lexique, dictionnaire nehlueun français)
  • Canada (mot iroquois) qui signifie « village » ou « bourgade »
    Village là où j’habite.
    Utenau : village (source : Lemoine, p.258)
  • Chibougamau (ville)
    Lac traversé de bord en bord par une rivière, (source : Commission de toponymie du Québec)
    Lieu de rencontre
  • Chicoutimi (ville)
    Jusqu’où c’est profond. L’eau de la mer et l’eau douce se rencontrent.
  • Esquimaux (peuple amérindien du Grand Nord)
    aissimeu : mais on pense maintenant que sa véritable source est un mot innu-aimun (ou montagnais) signifiant « quelqu’un qui lace des raquettes à neige ». (assimeu) (source : encyclopediecanadienne.ca)
    Ils mangent cru.
  • Ilnu / Ilunatsh (singulier/pluriel)
    Nom amérindien des Montagnais, signifie Homme.
  • Kénogami (lac)
    (tshinukamau : c’est un lac long, en longueur, Drapeau, p. 712)
    Lac long.
  • Kiwanis (groupe d’entraide)
    Il est dissipé / il est trop bruyant.
  • Manitou
    L’esprit de l’esprit / l’être supérieur.
  • Mashteuiatsh (municipalité)
    Là où il y a une pointe. Cette pointe fut longtemps pour les Ilunatsh un point de rassemblement et un lieu de passage des plus achalandés. Aujourd’hui encore, la culture ilnu y est fièrement représentée.
  • Métabetchouan (rivière et municipalité) (metapetshuan)
    Courant qui sort du lac.
  • Mistassini (ville et rivière) (mishta-ashini)
    Grosse roche.
  • Ouananiche (salmo salar ouananiche – saumon d’eau douce) (aunanish)
    Égaré / en-dehors de son milieu.
    Poisson typique d’ici, truite qui aurait évolué suite au retrait des eaux salées pour devenir la Ouananiche. Voir rubrique « Fjord, unique en son genre » et « Lac Saint-Jean, véritable mer intérieure » pour plus de détails.
  • Ouiatchouan (rivière et ancien nom de la communauté de Mashteuiatsh)
    (Uiatshuan shipi : On passe souvent à cet endroit (reflet)
    Chemin sinueux, plein de courbes.
  • Papinachois
    (papikuelu : il sourit, Drapeau, p. 473);
    Papinachois, papinashu, he smiles, Lemoine, p.280.
    Jadis les Oupapinachiuek, signifierait « il plaisante » ou « ceux qui ricanent » source : Commission de toponymie du Québec
    Il fait des farces / il en rit beaucoup.
  • Péribonka (rivière et municipalité)
    (Pelipaukau : l’eau de la rivière brouillé)
    L’eau de la rivière est brouillée.
  • Pichou (course et sorte de souliers)
    pishu : loup-cervier, Drapeau, p. 547
    Lynx.
  • Piékuagami (nom amérindien du Lac Saint-Jean) (Pekuakami)
    Lac peu profond.
  • Québec (province et ville) ) (du Montagnais Kepek a le sens de descendez)
    Rétrécissement / escarpement
  • Saguenay (rivière, fjord et ville)
    Eau qui sort / d’où l’eau sort.
  • Shipshaw
    Rivière enfermée.
  • Tadoussac (municipalité)
    tutush : mamelle, Lemoine, p. 173
    Mamelles, en référence aux caps qui entourent l’embouchure du Saguenay où les baleines viennent se nourrir.
  • Windigo (légende) (du Montagnais uitaku)
    Le géant cannibale de la forêt.

Nous remercions la Société d’histoire et d’archéologie de Mashteuiatsh pour sa précieuse aide lors de la rédaction de cet article.

Culture et patrimoine

Laisser un commentaire