Un tour du lac gourmand !

Êtes-vous de ces voyageurs qui se laissent guider par leur estomac autant que par leur GPS ? Si c’est le cas, les régions du Québec ont de quoi vous combler et celle du Lac-Saint-Jean n’est pas en reste. Tour du lac pour les gourmands !

Le Lac-Saint-Jean est de ces rares régions qui restent indissociables de leur tradition culinaire et des produits de leur terroir. L’emblématique bleuet, auquel on a découvert des qualités antioxydantes qui font grimper sa popularité, demeure le glorieux porte-étendard de la cuisine, de l’agriculture et même de l’identité régionale. Il n’y a effectivement pas d’autre région dans le monde dont la population s’identifie à un fruit. Malgré leur courte histoire, les Bleuets s’affirment comme tel partout, en tout temps, avec  toute la fierté dont ils sont capables.

P1010704

Dave Bélanger de Bio Bleu Nature
Dave Bélanger de Bio Bleu Nature

La région compte plus de 400 producteurs qui récoltent une manne bleue d’environ 60 millions de livres annuellement de ce qui est devenu la plus importante culture fruitière au pays. Et il est capital de spécifier qu’il s’agit ici de bleuets sauvages, donc plus petits que les gros bleuets américains et infiniment plus savoureux. Oui… Plus petits ! Oubliez les 3 bleuets pour une tarte ! C’est légèrement exagéré !
Au pays des Bleuets
Tout autour du lac Saint-Jean, la « perle bleue » est reine et honorée sous diverses formes. Fin juillet, la capitale mondiale du bleuet, Dolbeau-Mistassini, le célèbre lors du populaire Festival du bleuet. Au fil de votre route, tout spécialement au nord-est du lac Saint-Jean, vous observerez une succession d’immenses bleuetières et plusieurs d’entre elles accueillent le public pour l’autocueillette. En plus de représenter une économie, il s’agit d’une expérience très particulière qui permet de constater l’incroyable abondance des fruits dans ces cultures, la facilité à les cueillir et, disons-le, le plaisir de se régaler tout en ramassant.

 

Dans les nombreux points de vente dispersés sur votre route, vous constaterez toutes les formes que peut prendre le bleuet par sa transformation en confiture, gelée, sirop, coulis, chutney, apéritifs alcoolisés, pâte de fruit, jus concentré, vinaigrette, tisane et thé. Sans compter les traditionnels tartes et poudings que vous pourrez goûter partout. Vous croiserez-même un nouvel économusée à Albanel, Délices du Lac-Saint-Jean, où l’on transforme sur place le fruit.

 

Au comptoir de vente du monastère Trappiste.
Au comptoir de vente du monastère Trappiste.

En saison, vous pourrez également vous délecter des fameux chocolats aux bleuets des Pères Trappistes, faits de bleuets frais et de chocolat noir. Une sainte jouissance disponible partout et au monastère même, près de Mistassini, avec maintes autres variations sucrées. Vous vous délecterez aussi des chocolats aux bleuets et des créations exceptionnelles préparées par la Chocolaterie Rose-Élizabeth de Métabetchouan, comme des gâteries pour la famille au comptoir de Chocolat Lulu, dont ses célèbres balais à la guimauve.

 

Le Lac-Saint-Jean cultive également de plus en plus de canneberges, de sureau, d’amélanches et de camerises, ce qui fait que vous trouverez de plus en plus de produits originaux à base de ces petits fruits dont la popularité est grandissante. Parmi eux, les délicieuses vinaigrettes Bio Bleu Nature ou les liqueurs, apéritifs et alcools artisanaux ainsi que les mille et une gâteries du Verger de Velours, sur la route 169 à L’Ascension. Dégustations et visites guidées. Goûtez de plus à l’ail biologique produit des Jardins de Saint-Félicien SENC et vous ne reviendrez plus jamais à l’ail chinois. Il font aussi de la choucroute !

P1070644P1070645

Fromages du lac

Laissons les petits fruits pour nous consacrer à deux autres spécialités régionales qui ont fait leurs preuves au niveau national et plus encore : les fromages et les bières.

L’incontournable, au Lac-Saint-Jean, demeure la pionnière, Fromagerie Perron de Saint-Prime. Lorsqu’elle a été fondée, en 1890, chaque rang de campagne avait sa fromagerie puisqu’il était très difficile de commercialiser le lait frais. Presque toute la production de la famille Perron était expédiée en Grande-Bretagne et on a longtemps dit que son cheddar vieilli se retrouvait chaque année sur la table des têtes couronnées à Noël. Aujourd’hui, le cheddar Perron jouit d’une réputation internationale qu’il n’a pas volée et il est accessible à tous les gastronomes. Le Musée de La Vieille Fromagerie présente l’histoire de l’entreprise et de la production fromagère au Lac-Saint-Jean alors qu’on peut l’acheter au comptoir et restaurant Chez Perron à l’intersection de la route principale.

P1060416P1060420

À Saint-Félicien, la Fromagerie Ferme des Chutes se démarque avec d’excellents produits artisanaux et biologiques. L’autre fromagerie félicinoise, Au Pays des Bleuets, transforme aussi le lait de sa ferme en une belle diversité de fromages dont un bleu apétissant. À Normandin, la Fromagerie Normandinoise concocte avec le lait local de délicieux fromages à pâte ferme, semi-ferme et molle aux accents régionaux. La Fromagerie Médard, à Saint-Gédéon, élabore à la ferme familiale des fromages remarquables qui ont déjà fait leur nom chez les connaisseurs : 14 Arpents, Belle-Mère, Petits-Vieux, Rang des Îles et autres. Le casse-croûte voisin offre aussi de délicieux pains et pâtisseries, sandwichs et repas légers.
Sans exception, les fromageries produisent le fromage frais en grains que tous les Bleuets adorent à condition qu’il soit vraiment frais du jour. Pas de concession là-dessus ! Vous le trouverez à côté de la caisse de tous les dépanneurs et épiceries.

Bières du lac

Les Jeannois connaissent leur bière et ont appris à diversifier puis à raffiner leurs goûts avec le développement de microbrasseries qui se sont rapidement distinguées chez nous et à l’échelle internationale.

Un peu à l’écart du village de Saint-Gédéon, sur la Véloroute des Bleuets, la Microbrasserie du Lac présente de savoureux nectars qui lui ont valu une solide réputation et suscité la curiosité avec des noms comme la Boutefeu, la Gros Mollet, la Vire-Capot, la Frappabord et d’autres brassins à la carte ou de saison qu’on déguste sous le soleil, au bistro.
Les brasseurs passionnés de La Chouape, à Saint-Félicien, croulent sous les prix remportés par plusieurs des bières qui composent leur ardoise étoffée. Impossible de ne pas y trouver bière à son goût. Leur salon de dégustation est ouvert tous les jours en haute-saison.
À Dolbeau-Mistassini, la Microbrasserie Le Coureur des Bois se taille une place enviable avec une sélection de bières savoureuses qui se déclinent de la blanche à la noire, servies dans un lieu animé. Puis il y a la petite nouvelle à Alma dont on a hâte de déguster la Riverbend, du nom de son quartier.
Vous pouvez donc faire vos provisions de produits et de plats du terroir dans une multitude d’endroits dont les 3 Maisons du Bleuet à Saint-Félicien, Roberval et Chambord ou à la pâtisserie Grand-Maman, près du Camping Saint-Félicien et du Zoo qui cuisine pour emporter le classique des classiques : la tourtière du Lac-Saint-Jean. La vraie ! Indissociable de la fameuse soupe aux gourganes et de la tarte aux bleuets. La totale quoi !
////////////////
– Tout sur le bleuet, santé, recettes, culture, autocueillette : Syndicat des Producteurs de Bleuets du Québec

Gastronomie régionale Itinéraires et circuits

Laisser un commentaire