Hors des sentiers battus

Le vélo dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean est grandement connu par la quantité faramineuse de parcours cyclables disponibles et sécuritaires, de petits rangs aux paysages bucoliques présents un peu partout, mais, surtout, par sa fameuse Véloroute des Bleuets. Néanmoins, la région a beaucoup plus à offrir aux mordus de vélos et ce, particulièrement à toi, l’amateur de sensations fortes qui préfère rouler hors des sentiers battus.

Tout d’abord, des centaines de kilomètres de sentiers de vélo de montagne sillonnent le relief partout au Saguenay-Lac-Saint-Jean, du relief montagnard du massif des Grands Jardins présents au Bas-Saguenay jusqu’aux plateaux laurentiens entourant les basses terres du Lac Saint-Jean. De l’amateur de cross-country jusqu’au fanatique de downhill, plusieurs centaines de km de sentier sont disponibles pour assouvir vos plus intenses rages de cyclophiles:

Descente sur le roc sur «les crans» du Toboski à Saint-Félicien

Pour le «touche-à-tout», le Toboski, situé à Saint-Félicien, possède le plus grand réseau de pistes de vélo de montagne de la région variant des descentes techniques et cahoteuses aux ascensions «chauffe-cuisses» sur la terre battue en passant par «les crans» de roche, le bike park et la pump track (et ses berms). De plus, pour ceux qui en voudront plus, ou qui aiment simplement tout remettent au lendemain, le centre possède un camping rustique au pied du réseau de sentiers.

Pour l’amateur de single track sur la terre battu, le site du Banc-de-Sable de Métabetchouane-Lac-à-la-Croix possède 15 km de sentiers à faible dénivelé. La particularité du site réside dans le fait que les sentiers sont aménagés sur le sable, donc ils sont très prisés tôt en saison ou suite à de fortes pluies en raison du bon drainage du sol. Pour le fan de cross-country roulant et de pentes abruptes, le centre Dorval, situé à Alma, offre un grand réseau de 15 km de sentiers sinueux aménagés en plein cœur de la forêt avec de magnifiques points de vue sur les basses terres du Lac Saint-Jean.

Petite montée technique dans les sentiers du Panoramique à Chicoutimi

Pour ceux et celles qui sont fan de sueur et de nouveaux défis, le centre de vélo de montagne Le Panoramique, situé en plein cœur de la ville de Chicoutimi, devrait grandement combler vos attentes. Les 35 km de sentiers aménagés sur un massif de roche surplombant la ville présentent plusieurs défis stimulants tels que des ascensions techniques sur le roc, les ponts de formes extravagantes de la 21 et la 00 ainsi que le relief cassé et les jumps présents un peu partout le long des sentiers.

Malgré l’intérêt porté à certains réseaux de sentiers, certains centres de vélo de montagne méritent tout de même d’être mentionnés en raison de leurs attraits particuliers ou de leur développement prometteur : Tel est le cas du mont Bélu (La Baie) qui rendront très heureux tous les amateurs de downhill qui carburent à l’adrénaline; le centre de vélo Domiski et du mont Chalco qui offrent, respectivement, un réseau de sentiers bien développé dans les secteurs de Dolbeau-Mistassini et de Chibougamau; du mont Lac-Vert (Hébertville), où un comité de bénévoles s’est formé pour restaurer et innover le réseau de sentiers à fort dénivelé situé autour du domaine skiable; du mont Édouard (Anse-Saint-Jean) qui a déjà été l’hôte d’une Coupe Québec de downhill en 2010 et qui a tant à offrir aux amateurs de vélo de montagne; et du centre de plein air le Bec-Scie (La Baie) qui offre un parcours avec des points du vue majestueux sur le canyon de la rivière à Mars.

Finalement, pour tous les cyclophiles amateurs de pneus slicks, j’espère que la lecture de ce billet vous a donné le goût de mettre un peu de «mordant» dans vos randonnées de vélo et de venir rouler hors des sentiers battus.

Vu panoramique des basses terres du Lac Saint-Jean à partir du belvédère du centre de vélo de montagne Dorval à Alma
Activités Aventures terrestres Nature et plein air

Laisser un commentaire