Camping Tchitogama : Lamarche / Le parfait mariage des genres…

La section « camping rustique » offre un panorama extraordinaire sur le lac.

Êtes-vous plein air ou sports motorisés ? Tente ou caravane à sellette ? Kayak ou ponton ? Randonnée ou quad ? Y-a-t-il un endroit dans le monde où, selon vous, ces pratiques fratricides peuvent se réconcilier ? Et ben oui !

Il y a de ces secrets qui nous arrachent le cœur lorsqu’on les partage. Je me rappelle de plein de petits coins perdus que j’étais seul à fréquenter avec quelques amis et dont j’ai eu le malheur de parler. Ils ont progressivement été envahis et c’est moi qui m’en suis retiré. Toutefois, dans le cas du Camping Tchitogama, à Lamarche, ça me fait trop de peine de constater qu’à peu près personne ne connaît ni ce petit camping super agréable, ni ce lac absolument grandiose, une des plus spectaculaires merveilles naturelles au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Un ancien bateau alligator nous accueille à l’entrée.

Lamarche, un hameau qui ne cesse rétrécir mais qui veut vivre, se trouve sur la frontière géopolitique du Saguenay et du Lac-Saint-Jean. Pour vous situer un peu, disons que si vous roulez entre Chicoutimi et Alma sur la route 172, vous passez Saint-Ambroise puis entrez dans la municipalité de Saint-Nazaire et au seul stop qu’il y a dans le village, vous tournez à droite. Vous faites moins de 30 km en franchissant Labrecque et Lamarche avant d’arriver au bout de la route et vous y êtes !

Quad

 

Il y a deux activités motorisées qui règnent en maîtres ici. Le quad et le ponton. Presque tous les saisonniers du Camping Tchitogama ont un quad garé sous l’avant de leur roulotte à sellette ou remisé tout près. C’est que Lamarche se trouve aux portes d’un gigantesque territoire composé de terres publiques sur lesquelles les chemins et sentiers s’étirent comme les fils d’une toile d’araignée. Mais, ce qu’il y a de particulier ici c’est que, pour accéder à cet immense terrain de jeu, les quadistes doivent traverser le lac en ponton afin d’accéder à un chemin qui longe la rivière Péribonka avec des points de vue spectaculaires. Un service de traverse est assuré. Les quadistes ont aussi accès à un grand réseau de sentiers à partir du camping.

Ponton

Le quai des pontons

Le ponton s’avère donc l’embarcation de prédilection sur le lac, d’abord pour des raisons utilitaires puisque durant plusieurs décennies, il n’était pas question de naviguer sur la rivière Péribonka. À dire vrai, il aurait presqu’été possible de la traverser à pied puisqu’elle était couverte de bois. Un plancher de pitounes dont le lac était préservé par une longue estacade qui courait d’un bout à l’autre de l’embouchure qui fait au moins un kilomètre de largeur. D’ailleurs, le vieux bateau-alligator qui annonce le camping au bord du chemin reste un des derniers témoins de cette époque qui ne s’est achevée qu’en 1996. Maintenant que la Péribonka est redevenue navigable, les navigateurs locaux ont continué de privilégier le ponton pour leurs activités nautiques, pour aller piqueniquer sur la plage et même pour y camper, une pratique courante.

Péribonka, 120 km de rivière spectaculaire.

Les pontons, tout comme les kayaks de mer, disposent d’environ 120 km de rivière pour s’amuser puisque, à cette hauteur, la Péribonka est contenue entre deux barrages et qu’elle forme un réservoir calme, sans rapides.

Camping et kayak

Ce petit camping sympathique qui surplombe le lac Tchitogama offre actuellement un peu moins d’une quarantaine d’emplacements ainsi que quatre chalets. Les infrastructures sont déjà en place pour doubler ce nombre. L’endroit est presque monopolisé par les campeurs saisonniers, ne laissant auparavant qu’une dizaine de sites aux adeptes de camping rustique. Mais quels sites ! Les amateurs de camping sous la tente et les propriétaires de petits motorisés demeurent choyés puisqu’ils ont droit aux emplacements boisés situés directement sur le lac, avec une vue panoramique tout à fait extraordinaire. Un vrai rêve !

Le terrain du camping est encadré par une rampe de mise à l’eau sur le lac doté d’un grand stationnement et, de l’autre côté, d’une marina au quai duquel est accostée une large majorité de pontons. On en a pour des jours à explorer le lac en kayak. On vous indiquera deux baies où trouver des bains de boue et une chute magnifique. Et si la pêche vous intéresse ? Le lac est plein de ouananiches… N’en parlez surtout pas !

Aventures nautiques Aventures terrestres Hébergements

Laisser un commentaire