Vertigineux vestiges

Lauréat régional des Grands prix du tourisme dans la catégorie attractions touristiques de moins de 25 000 visiteurs, le Parc de la caverne Trou de la Fée est ce que l’on peut considérer une institution régionale. En effet, le parc occupe le paysage touristique du Saguenay-Lac-Saint-Jean depuis 1964. Ce qui n’est pas peu dire! Pour beaucoup de visiteurs la caverne Trou de la Fée représente leur toute première expérience de spéléologie et pour d’autres celui d’un site touristique dont le nom marque à lui seul l’imaginaire.

Enclavé au cœur du canyon formé par la splendide rivière Métabetchouan, le parc est en fait un joyau encore trop méconnu.  Le tout devrait changer avec la série d’aménagements qui ont été apportés au site et qui, ma foi, change complètement la dynamique des lieux. Ainsi donc, en plus de la visite de la caverne, de la contemplation du canyon et de la marche en forêt, les touristes peuvent dès maintenant découvrir le parc à l’intérieur d’une immense conduite d’amenée d’eau qui relie un ancien barrage aux vestiges d’une centrale hydroélectrique des années 1920. D’une longueur de 200 mètres et d’un diamètre de 2,5 mètres, la conduite permet d’apprécier le site sous un tout autre œil, et ce, à quelques mètres de la rivière en contrebas. Ensuite, à partir des vestiges de l’ancienne centrale, le visiteur peut poursuivre sa découverte aérienne du canyon en empruntant les nouvelles passerelles accrochées aux caps de roc. Imaginez-vous marcher sur un trottoir de bois, le long d’une imposante muraille de granite, le tout à 8 mètres au-dessus de l’eau sur une distance de 205 mètres. Cette œuvre sculpturale épouse les contours des caps, mais surtout elle permet d’accéder à des lieux autrement inatteignables. Au total, sur plus de 400 mètres, les visiteurs peuvent maintenant découvrir les méandres du canyon de la rivière Métabetchouan comme s’ils flottaient à quelques mètres au-dessus des flots.

Installer ces infrastructures fut un travail titanesque réalisé en partie par des virtuoses de la haute voltige et de nombreuses entreprises régionales. Pour les intervenants impliqués, le travail effectué et le résultat final n’a rien de comparable dans le monde jusqu’à maintenant. Surtout que c’est tout près de 150 tonnes de matériel qu’il a fallu transporter par hélicoptère et à bras d’homme dans un lieu difficile d’accès, et ce, sans l’aide d’aucune machinerie lourde. Le voir c’est constater l’étendue du travail demandé dans un lieu qui donne le vertige.

Aux yeux des jurés des Grands prix du tourisme 2014, ces deux ajouts au site touristique sont très innovants. La somme des efforts colossaux investis dans le projet est digne de mention, surtout en ce qui concerne le haut niveau de qualité du travail effectué. Le recours à un grand nombre de fournisseurs régionaux en relation avec la complexité du projet a été reconnu par le jury. Pour toutes ces raisons et bien d’autres, le Grands prix du tourisme dans la catégorie «Attractions touristiques de moins de 25 000 visiteurs» est remis au Parc de la Caverne Trou de la Fée.

Grands prix du tourisme Nature et plein air Non classé

Laisser un commentaire