Parc national des Monts-Valin Une histoire de plein air…

Le Pavillon Dubuc sur la baie d'Alexis, lac aux Canotd, parc national des Monts-Valin.

Antoine Dubuc était un amateur de plein air avant l’heure, même s’il ne se serait probablement jamais défini comme tel.

Dans son beau chalet de bois rond du lac aux Canots, il devait plutôt se voir comme un amateur de chasse et pêche. C’est comme ça qu’on appelait les gars de plein air dans les années 1950. Même l’hiver, il arrivait à grimper sur les Monts-Valin avec son snowmobile, ce qui tenait de l’exploit quand on pense que son chalet se trouve sur les sommets, tout près de la vallée des Fantômes. Ce fameux couloir de neige habité par une forêt de géants gelés sur place.

Antoine Dubuc était un homme d’affaire de Chicoutimi qui s’intéressait aux œuvres d’art et aux antiquités. Mais il était surtout le fils de son père et il le savait puisqu’il a préservé toute sa vie la mémoire de ce personnage plus grand que nature qui reste au cœur de l’histoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Son père, c’était Julien-Édouard-Alfred Dubuc, le grand patron de la Compagnie de Pulpe de Chicoutimi qu’on appelle maintenant la Pulperie de Chicoutimi, l’ancien complexe industriel devenu notre musée régional. « La première entreprise canadienne-française multinationale œuvrant dans le domaine des pâtes et papiers. Ardent défenseur de l’émancipation économique des canadiens-français, il encouragera la formation des premiers syndicats catholiques dans son entreprise et sera le député fédéral de la circonscription Chicoutimi—Saguenay (1925-1945) et le maire de Chicoutimi (1934-1936), » pour reprendre Wikipédia qui décrit fort bien l’homme et son œuvre.

Alors, pourquoi je vous parle de la famille Dubuc de la sorte ? Pour notre culture générale collective d’abord puis parce que j’arrive tout juste du chalet d’Antoine qu’on a rebaptisé Pavillon Dubuc pour faire plus chic. La Sépaq vient d’investir 150 000 $ pour renipper ce monument et en faire le centre névralgique d’un micro-village de villégiature qui se veut le paradis véritable des fous de la raquette et folles du ski nordique qui veulent s’éclater sur le toit des Monts-Valin, dans la vallée des Fantômes… Avec un max de confort tout de même. Depuis des années que le directeur du parc national des Monts-Valin, François Guillot, me parlait de ce fameux chalet qu’il avait découvert presque par hasard. Ça l’obsédait. Et quand ce gars là a quelque chose dans la tête, c’est rare que ça ne se concrétise pas. Il a réussi encore une fois. Avec la complicité du Musée régional de la Pulperie, il a mis le grappin sur son fameux chalet sur la baie d’Alexis et les visiteurs du parc peuvent désormais y faire une pause durant leurs ballades, y résider dans des petites chambrettes sous les combles, bourrer les deux frigos de bouffe et de bon vin puis festoyer à la longue table de la salle à manger devant le feu qui crépite dans l’âtre.

Contrairement aux refuges en sentiers, qui sont super confortables aussi, le pavillon et les cinq chalets ont l’électricité et l’eau courante. Voilà du grand luxe quand on est au beau milieu de nulle part. Voisin du pavillon, on trouve donc deux chalets « Nature ». Un genre de mini chalet traditionnel pour quatre personnes. Puis trois chalets EXP (pour Expérience), un concept architectural très intéressant avec sa large fenestration au milieu des arbres. Pour deux personnes l’EXP et, dans tous les cas, il y a l’électricité, la cuisine complète, la douche et toilette et un petit foyer au gaz ou au bois. Super !

Alors que les gens d’en bas pleurent sous la pluie ou jurent sur la glace, il neige tous  les jours sur les Monts et les élus qui en profitent montent à bord de la navette le Fantôme Express jusqu’au Pavillon Dubuc puis partent en raquette pour flotter sur les mètres de duvet, jouer à Don Quichotte avec les spectres blancs, explorer des kilomètres de pistes, s’aventurer hors sentiers, s’enfoncer dans des cratères de neige et admirer des paysages à s’en décrocher la mâchoire. Ça c’est l’hiver comme je l’aime !

Un des nouveaux chalets EXP -Intérieur
Chalets EXP - Un concept ouvert et lumineux au coeur de la forêt.
Aventures terrestres Nature et plein air

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. Nicole Dupont dit :

    Bravo M.Ouellet pour cet excellent article qui nous donne le goût de délaisser pour quelques heures notre coin de pays si proche du vôtre.

Laisser un commentaire