Microbrasserie La Chouape

Dans le cadre du mois des bières de microbrasserie du Saguenay-Lac-Saint-Jean, on s’intéresse au parcours de différents brasseurs d’ici. Voyez le premier portrait, celui du brasseur de La Chouape ainsi que la fabrication de la bière, version simplifiée.

Ingénieur à brasseur

Ingénieur de formation, Louis Hébert s’est laissé charmer par l’univers des microbrasseries et c’est pourquoi il fonde La Chouape en 2007 dans sa ville natale à Saint-Félicien. Le fondateur et brasseur trouve des ressemblances aux deux domaines que l’on pourrait croire opposés. Un peu comme en ingénierie, la fabrication de la bière implique plusieurs procédés où l’exactitude est la clé d’une cuvée de bière réussie. Selon Louis Hébert, la recette de la bière parfaite est beaucoup de passion et d’exactitude. Sa bière préférée : La Saison, une blonde amère brassée par lui-même!

La fabrication

Une grande partie des gens pensent que le houblon est l’ingrédient principal de la bière. Toutefois, tout cela est un mythe! Voyons ce qui compose la bière de microbrasserie et comment se fabrique-t-elle.

Quatre ingrédients font partie de cette simple recette : eau, céréales maltées, épices et levure. Saviez-vous que pour faire 1000 litres de bière, ça prend 1000 litres d’eau? Aucun liquide se créer lors de la fabrication de la bière, c’est plutôt une infusion des ingrédients. Ensuite, il y a les céréales maltées, c’est-à-dire qu’elles ont trempé dans de l’eau un jour un deux. C’est cet ingrédient que l’on retrouve majoritairement dans la bière. Les céréales maltées sont donc infusées avec de l’eau chaude et c’est ce liquide qui est récolté, comme lorsqu’on se fait un café. Souvent c’est l’orge qui est utilisée comme céréale maltée. Après cette étape, on peut ajouter les épices à la bière. Lorsqu’on parle d’épices, on pense au houblon qui donne le goût amer à la bière. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il ne compose qu’entre 0.1 et 1 % de la recette.

D’autres épices peuvent être utilisées comme la coriandre, l’anis, le miel, etc. Par la suite, ce mélange est refroidi très rapidement et c’est à cet instant que la levure est ajoutée puis elle produit l’alcool et le CO2 (le pétillant) durant 7 à 10 jours. À La Chouape, la bière est fermentée une deuxième fois en bouteille. Cette méthode, appelée champenoise, est peu utilisée, mais assure un goût distinct et une meilleure conservation.

La Chouape produit ses bières sur le site de la Ferme Hébert qui fait la culture de céréales depuis 1881. Des céréales comme l’orge, l’avoine et le sarrasin sont cultivées sur les terres des Hébert ce qui fait d’eux une des seules microbrasseries au Canada qui brasse ses propres céréales. La Chouape fait aussi pousser du houblon, mais achète d’autres épices et céréales dans la province.

Suivez La Chouape sur Facebook pour découvrir leurs bières et leurs événements.

Gastronomie régionale Non classé Photo Saveurs régionales

Laisser un commentaire