Jour 3 | Le Saguenay Lac-Saint-Jean en 7 jours…

« La journaliste et blogueuse Isabelle Chagnon, spécialiste en voyage, est de passage au Saguenay-Lac-Saint-Jean en compagnie de sa fille et de Micky son véhicule récréatif. Pendant sept jours, il vont parcourir le pays des Géants.  Suivez leur itinéraire et voyez comme il est facile de passer du bon temps au Saguenay-Lac-Saint-Jean.»

__

Jour 3 – C’est le deuxième jour de notre Aventure au Pays des caribous au Zoo de Saint-Félicien.

Ma fille Taïna et moi nous sommes réveillées aux murmures de Gabriel qui causait avec Ginette, la femelle caribou des bois qui a passé la soirée d’hier avec nous.

Nous avons passé tout doucement notre tête par la porte de notre tente prospecteur et la scène qui s’est offerte à nous était admirable : Gabriel veillait à ce que le feu maintienne une forme respectable pour les préparatifs de notre petit déjeuner, et Ginette veillait tout simplement sur Gabriel… On aurait dit un vieux couple dont chacun connait parfaitement son rôle…

Aventure au Pays des caribous, au Zoo de St-Félicien. Crédit : Isabelle Chagnon

Une fois hors de la tente, c’est une visite matinale à la bécosse du campement qui a permis de compléter les présentations avec les hôtes de la place. Les copines de Ginette y étaient rassemblées, là, tout près du cabinet d’aisance. Taïna et moi comptons : un, deux, trois, quatre, cinq caribous des bois! Ce sont les autres femelles du parc et elles sont là, à deux mètres de nous. Elles nous regardent par moment, entre deux bouchées, et nous, nous les contemplons. Leurs bois qui coiffent leur tête sont recouverts d’un magnifique velours, leurs sabots, beaucoup plus larges que leurs pattes, ressemblent à des pantoufles, l’une a une fourrure brune tachetée de blanc, les autres arborent davantage le beige…

Nous nous frayons un chemin à travers ces dames pour retourner au gazebo du campement où Gabriel a mis la table. Au menu : croissants et pain frais à griller selon ses goûts au-dessus de la braise, fromage de région, fruits frais, jus, café…

–        « Après le petit déjeuner, je vous invite à me suivre en forêt. Nous partirons à la recherche de la femelle orignal qui cohabite ici avec les caribous » explique Gabriel.

Avec une annonce du genre, le petit déjeuner est toujours vite consommé! Et comme des scouts bien réglés, nous attendons Gabriel pour le départ.

Celui-ci arrive vêtu d’un drôle de panache – une antenne à six tiges de métal – et d’un GPS récepteur.

–        « La femelle orignal porte un collier équipé du GPS émetteur. Nous pourrons donc la trouver plus facilement… »

Nous partons tous à la file indienne dans le sentier. À peine avons-nous entrepris notre randonnée que Ginette se pointe. Elle a décidé de nous accompagner…

Ginette nous suivra ainsi tout au long de la balade. Précision ici : Ginette préfère la troisième place de la file! D’abord Gabriel, puis ma fille et Ginette qui suit. Pour notre accompagnatrice à quatre pattes, chaque halte est une occasion de casser la croûte, et quand le groupe reprend la marche, vite Ginette se faufile pour reprendre la troisième place.

Taïna et Ginette le caribou des bois. Crédit - Isabelle Chagnon

Nous enjambons fougères tentaculaires et contournons feuillus et conifères puis, tout-à-coup, nous l’apercevons, là, à une trentaine de mètres de nous… La femelle orignal mâchouille son petit déjeuner, daigne nous jeter un bref regard puis défile sa silhouette majestueuse devant nous…

Rassasiés d’avoir admiré la sublime créature, nous regagnons le campement en compagnie de Ginette, qui réclame toujours la troisième place. Nous prenons nos effets personnels et nous nous dirigeons vers le mini bus. Ginette nous suivra jusqu’au dernier moment mais évite les adieux. Elle a déjà gagné la forêt quand tout le monde est à bord.

Un pincement au cœur se fait sentir et Taïna et moi, le regard lourd, refoulons la boule qui pousse dans notre gorge…

Les trois dernières heures de notre aventure consistera à visiter les coulisses du zoo, de l’infirmerie à la cuisine où sont préparés les repas des 1 000 pensionnaires des lieux. Le programme sera clôturé par un repas du midi avec mets typique de la région : la tourtière du Lac-Saint-Jean. La tourtière est succulente, mais l’appétit n’y est pas. Taïna ne dit plus rien, je trouve les mots tout aussi inutiles, et Gabriel, dont l’humeur, l’amabilité, la serviabilité et la disponibilité ont été un parcours sans faute, me paraît lui aussi un tantinet moins porté sur la parole…

–        « Maman, tu sais, Ginette va beaucoup me manquer… »

Notes de séjour :

– coûts du forfait Aventure au Pays des caribous : 285 $/adulte, 250 $/enfant jusqu’à 14 ans.  Un cadeau : ce forfait vaut 20 visites dans un zoo.

– pour enfants à partir de six ans

– aucune prédisposition physique nécessaire.

Aventures terrestres Gastronomie régionale Hébergements Nature et plein air

Laisser un commentaire