Sur le toit du Royaume

De presque partout au Saguenay, on aperçoit au loin un imposant massif qui culmine à près de 1 000 mètres d’altitude. Ce sont les fameux Monts-Valin avec leurs vastes espaces sauvages, leurs centaines de lacs et leu nombreux pics qui les couronnent.

Il y a déjà longtemps que les résidents du Royaume du Saguenay ont pris d’assaut l’immense territoire des Monts-Valin, à la fois si près et si inaccessible. Les mordus de pêche, amants de grande nature et amateurs de loisirs motorisés s’y sont installés au gré du réseau de chemins forestiers qui s’étendait. Puis les adeptes de raquette, de randonnée pédestre et de plein air en général on aussi découvert ici un terrain de jeu exceptionnel en hiver comme en été, pour sa neige abondante et les fantômes qui habitent ses hauteurs ainsi que pour la qualité des points de vue spectaculaires (15 sommets de plus de 900 mètres ) qu’on peut aller chercher d’un sommet à l’autre. Chaque type d’utilisateur trouve désormais sa place sur les monts alors que le parc national des Monts-Valin protège les milieux naturels les plus représentatifs au bénéfice des amateurs de plein air.

Du nouveau au parc

La pêche demeure l’activité maîtresse sur les Monts-Valin et même dans le parc. Il ne faut pas s’en surprendre quand on sait la multitude de lacs parsemés sur le territoire ainsi que les excellents résultats de pêche. Toutefois, pour les nombreux amants de randonnée pédestre, le parc national des Monts-Valin a toujours représenté une destination excitante et elle le sera de plus en plus. Déjà, il y a 30 ans, les fondateurs du club Les Randonneurs du Saguenay développaient le sentier du pic de la Tête de chien qui devient aujourd’hui l’amorce d’un premier sentier de longue randonnée qui va, à coup sûr, connaître une grande popularité.

Les Pics

Le sentier des Pics s’étire sur 20 km et offre comme principales caractéristiques sa dénivellation appréciable et le fait qu’il nous conduise d’un sommet à l’autre et donc, d’un point de vue à l’autre. Il révèle ainsi toutes les dimensions naturelles du territoire en permettant d’admirer l’ensemble de la région d’un seul coup d’œil ou en se concentrant sur la vallée monumentale du fjord, sur le massif montagneux lui-même, sur la forêt qui s’étend à l’infini et les lacs qui la décorent.

Les marcheurs vont profiter d’une variété de services qui leur permettront de parcourir tout le sentier en couchant dans des refuges. Ils pourront faire l’aller-retour (40 km) mais aussi, partir d’un bout ou l’autre en utilisant le service de navette et marcher léger s’ils le désirent, en demandant le transport des bagages. Le niveau de difficulté maximum sera pour ceux qui entreprendront la randonnée à partir du centre de services et qui affronteront une ascension quasi-constante.

Je n’ai pas pu parcourir tout le sentier puisqu’il n’est pas encore ouvert à cause de l’enneigement. Mais j’ai pu en faire un petit bout en compagnie de la coordonnatrice Josée Vincent, histoire de constater qu’il s’agit d’une piste vraiment agréable, étroite, dont l’aménagement reflète un grand respect de la nature. Les relais et refuges procurent un abri pratique et confortable dans le contexte. Et que dire des points de vue à couper le souffle qu’on contemple sans se lasser à partir des belvédères ? Le sentier des pics deviendra vitre la coqueluche des marcheurs.

Et le reste…

Et il ne faut pas oublier les autres sentiers pour autant, dont celui du Mirador, accessible à toute la famille et qui fait accéder à une perspective grandiose sur les méandres de la rivière Valin et le massif. La rivière sur laquelle on peut aussi faire de très belles promenades en canot ou en kayak.

Le parc national des Monts-Valin fait également la location de magnifiques chalets tout équipés (sauf la literie sur demande) ainsi que de quelques emplacements de camping rustique. Un petit secret ? Au bout du camping de groupe, L’Eau-Vive, on trouve un superbe emplacement double, très tranquille et juste au bord de la rivière.

Le camping reste dans la mire des responsables et il faut souhaiter des développements prochains qui permettront d’accueillir des véhicules récréatifs.

Activités Aventures terrestres Hébergements Nature et plein air

Laisser un commentaire