Ça sent l’été !

Hier, on aurait eu le goût de croire à l’été sur la plage du Camping Belley de Saint-Henri-de-Taillon. Quelques petites familles goûtaient le soleil et la chaleur, les filles affichaient leur nouveau bikini et les campeurs saisonniers avaient repris leurs habitudes de snowbirds.

L’est du lac Saint-Jean est une longue plage de sable fin qui s’étire du secteur Vauvert jusqu’à Saint-Henri-de-Taillon en passant par le parc national de la Pointe-Taillon. Du lever au coucher, le soleil réchauffe les eaux peu profondes et brille droit dans les yeux des vacanciers.

Camping Belley

La plage du Camping Belley accueille des milliers de personnes durant les belles fins de semaines d’été et le camping subit l’assaut des foules qui souhaitent y trouver un nid. Au point qu’on ne cesse d’agrandir le site, d’ajouter des places et de diversifier l’offre. Tout le monde connaît le Camping Belley, une entreprise familiale qui fait parti du paysage estival depuis 40 ans. Parti de rien, le camping abrite aujourd’hui plus de 300 emplacements pour tous les genres de clientèles et d’autocaravanes. Maxime Belley, un jeune gestionnaire qui voit grand, m’a fait faire le tour du proprio pour me montrer les nouveaux développements qui occupent une grande partie du terrain, en marge de la plage, et où se sont installés les propriétaires de gros VR et caravanes à sellettes. Plusieurs campeurs saisonniers, qui comptent pour 40 % des occupants, sont là depuis longtemps profitent de petits terrains boisés qu’ils ont aménagés et décorés à leur goût. Les visiteurs itinérants profitent d’emplacements extrêmement plaisants, avec 3 services, qui se trouvent directement sur la plage. Si bien qu’on a que quelques pas à faire pour plonger à l’eau ou déposer les kayaks. La vue du lac emplit toute les fenêtres du VR.

Mais il n’y en a pas que pour les motorisés, bien au contraire. Le Camping Belley offre de magnifiques sites ombragés et quelque peu en retrait aux adeptes de camping rustique. Et il fait beaucoup parler avec sa nouvelle section réservée au cyclo-campeurs, sur un monticule en plein centre du camping mais qu’on dirait complètement isolé. Certains cyclistes profitent d’une remise et un gazebo permet aux campeurs de s’abriter ou de réparer leurs vélos avec des outils qu’on leur fournit. La Véloroute, qui sera achevée dans les jours qui viennent, conduit directement au camping.

Parc national de la Pointe-Taillon

À quelques kilomètres de là, le parc national de la Pointe-Taillon se prépare lui aussi à recevoir des milliers de vacanciers sur sa plage extraordinaire. On termine d’importantes rénovations des bâtiments pendant que les interprètes testent leurs animations qui expliqueront aux visiteurs la formation du delta de la Pointe-Taillon. Mais, il y a bien plus que la plage dans ce secteur. On y propose une formule camping singulière et très appréciée, réservée aux amateurs de camping rustique, cyclistes ou kayakistes qui se dispersent le long de la plage, sur des sites tranquilles et souvent spectaculaires. Depuis peu, la formule « prêt à camper » en tente Uttopia y remporte un succès foudroyant comme l’explique le directeur du parc : François Guillot. « Il y a une demande incroyable pour ce camping facile et confortable où tout est fourni. C’est une nouvelle clientèle, principalement citadine et familiale, qui s’initie au camping avec l’Uttopia. » Rappelons que la tente Uttopia est une version sophistiquée de la tente prospecteur avec deux chambres et un espace salle à manger tout équipé (frigo, brûleurs, chauffage, vaisselle et le reste). On ne fournit que la bouffe… Le reste est « prêt à camper ».

Il faut aussi parler des magnifiques pistes cyclables qui franchissent ou qui font le tour de la Pointe-Taillon. On peut parcourir une quarantaine de kilomètres de sentiers infiniment plaisants, en gardant le lac à vue ou en traversant des écosystèmes variés et riches. Il est également possible d’utiliser les services d’une navette qui relie le village de Péribonka à la pointe Chevrette, à l’extrémité de la pointe Taillon. Ou bien, on suit le train de cyclistes de la Véloroute qui traversent ici une section incomparable du circuit et qui en profitent parfois pour faire une saucette. C’est ici que l’été se cache !

Aventures nautiques Aventures terrestres Hébergements