Le Québec à moto : une alliance qui porte fruit

Le Québec touristique connaît très bien l’industrie de la motoneige qui, à chaque année, génère d’importantes retombées monétaires chez les hôtels, restaurants et concessionnaires qui accueillent les motoneigistes. Or, bien qu’elle soit tout aussi présente, l’industrie de la moto est moins visible quant à ses retombées. En fait,  au niveau touristique, cette industrie a le désavantage de se fondre dans la masse de l’offre estivale. Son impact est donc moins éclatant contrairement à la motoneige qui règne en maître sur l’hiver.  Par contre, ne pas considérer la moto et ses pratiquants (mototouristes) serait cependant une grande erreur.

Mais qu’est-ce que le mototourisme et qui le pratique ?  

En fait, le terme  « mototouriste » est encore bien peu utilisé mais il désigne un groupe d’individus qui, par sa pratique de la motocyclette, parcoure les routes avec pour objectif de découvrir de nouvelles destinations.  En agissant de la sorte, il entre dans la catégorie des touristes soit une personne ayant réalisé un voyage d’au moins 80 km, dont le séjour a duré plus de 24 heures et qui a utilisé de l’hébergement commercial ou privé  (définition off. du ministère du Tourisme  du Québec).  Peu d’études existent dans la belle province sur cette tranche de l’industrie touristique. Par contre, en 2005, le Réseau de veille en tourisme publiait un billet sur le sujet qui avait le mérite d’éclairer le lecteur sur le sujet mais aussi de faire prendre conscience de cette réalité de l’industrie touristique.  Selon leur analyse, le mototouriste est généralement âgé entre 30 et 50 ans, ses enfants ont quitté la maison. De plus, il dispose de bons moyens financiers, certains pratiquants font partie d’une association de motocyclistes et ils parcourent les routes du Québec, du Canada et des États-Unis en petits groupes ou pour des rassemblements.

Toujours dans la même analyse, on peut constater que selon une étude menée en 2004 par la firme DBSF au profit de Tourisme Outaouais, le budget moyen d’un mototouriste oscillait autour de 150 $. En considérant la hausse du coût de la vie, nous pouvons facilement affirmer que ce budget, sept ans plus tard, doit tourner autour de 165 à 170 $ par personne par jour.  À n’en point douter, de par ses similitudes avec la clientèle motoneigiste qui génère d’importants revenus. Le mototourisme représente une très belle opportunité d’affaires pour celui ou celle qui sait répondre adéquatement aux besoins de cette tranche de l’industrie touristique.

Le Mototourisme et l’alliance Québec à moto

C’est dans ces circonstances qu’à l’hiver 2009, six associations touristiques du Québec (Manicouagan, Charlevoix, Québec, Mauricie, Lanaudière, Saguenay−Lac-Saint-Jean) se sont regroupées afin de créer l’alliance Québec à moto. Leur objectif était (et il l’est toujours) d’offrir aux motocyclistes des outils afin qu’ils puissent sillonner les routes du Québec différemment.  Dix-huit circuits routiers représentant plus de 3 500 km ont alors été créés sur l’ensemble des six territoires mentionnés.  Ces circuits ont été intégrés à un carnet papier à lequel s’ajoutaient des forfaits hébergement, restauration et attraction.  De plus, afin de rejoindre les internautes, un volet web fut créé avec cartes interactives, liste d’événements et liens importants. En combinant ces deux outils, l’Alliance Québec à moto couvrait un large pan du nord du territoire québécois, mais surtout il offrait aux motocyclistes des outils de qualité.  La réaction des motocyclistes à cette initiative fut extraordinaire.

Aujourd’hui, le Québec à moto compte maintenant huit régions (ajout de Duplessis sur la Côte-Nord et Abitibi-Témiscamingue) représentant 19 circuits pour plus de 4 000 km de tracé.  Le carnet  moto papier en est à sa deuxième édition et constamment le site web de l’Alliance se bonifie.  D’autres régions se joindront à nous mais surtout dans quelques années, le Québec à moto sera offert sur le marché international pour les clientèles américaines, françaises et canadiennes-anglaises.  Le Québec pourra alors se targuer d’être une destination de choix pour les mototouristes.

Afin de vous donner l’eau à la bouche, voici une version virtuelle du carnet Québec à moto que vous pouvez commander en tout temps sur le site www.quebecamoto.com

Sur ce, bonne saison à tous les motocyclistes et prudence sur les routes!

Brochure virtuelle Itinéraires et circuits Mototourisme

Laisser un commentaire