Quatre jours sur la Véloroute des Bleuets

La Véloroute des Bleuets et les beautés de la Pointe-Taillon
Déjà la troisième semaine sur les routes du Saguenay-Lac-Saint-Jean et une nouvelle expérience qui s’amorce magnifiquement. Le tour de la Véloroute des Bleuets ! La destination cyclotourisme par excellence au Québec. Quatre jours qui seront inoubliables si la température continue d’être de la partie ?

J’ai effectivement décidé de consacrer quatre journées à cette grande virée à vélo, histoire de prendre le temps d’apprécier certains panoramas fabuleux qui défilent sous les yeux des cyclistes qui prennent le temps de regarder. Cela donne quand même une moyenne de plus de 60 km par jour, ce qui demeure accessible à de nombreux cyclistes occasionnels comme moi. J’entreprends le périple par le versant est, au départ d’Alma et en direction de Sainte-Monique. J’ai le grand privilège d’être accompagné du père de la Véloroute, Jean-Claude Lyndsay, et de la responsable des communications, Lysanne Fortin. Durant tout le parcours, Monsieur Lyndsay ne dérougit pas de commentaires sur l’histoire des endroits que nous traversons, leur environnement, le passé, le présent et le futur de la Véloroute qui célèbre ses 10 ans et qui ne cesse de se développer.

Au départ d’Alma, nous sommes en milieu urbain puis sur l’accotement routier jusqu’à Saint-Henri-de-Taillon où l’on découvre le cœur du village avant de plonger dans la nature extraordinaire du parc national de la Pointe-Taillon. L’omniprésence du lac Saint-Jean, la plage à perte de vue, des boisés lumineux (que les castors sont en train de bouffer), de larges clairières marécageuses où on guette les orignaux… La pointe Taillon nous en met plein les yeux kilomètre après kilomètre. À sa sortie, on atteint le secteur de l’estuaire de la rivière Péribonka et la magnifique passerelle sur pilotis de plus de 800 mètres qui la contourne. Et on est déjà rendu à l’auberge Île du Repos  de Péribonka qui accueille de nombreux cyclistes en saison, leur proposant l’hébergement en camping ou en chambre, l’apéro au bar-terrasse avec vue sur la rivière, les repas et un programme étoffé de spectacles. Les chambres sont sobres et minimalement équipées mais, quand ont est ici, ce n’est pas pour rester dans sa chambre.

Question de solidarité
En 2000, c’est toute la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui s’est mobilisée pour développer un grand projet touristique commun : la Véloroute des Bleuets. De cette solidarité extraordinaire découle un succès impressionnant, qui ne cesse de grandir.
En 10 ans, le circuit cyclable de 254 kilomètres, qui fait le tour du lac Saint-Jean, a d’abord rallié jusqu’au dernier des incrédules puisqu’il restait quand même quelques sceptiques qui peinaient à lier développement économique et vélo. Aujourd’hui, tout le monde veut être rattaché à la Véloroute, les villages les plus distants du lac tout comme la grande ville de Saguenay. La Véloroute est aussi devenue une des cartes de visite les plus attrayantes de la région sur la scène internationale. Et c’est bien tant mieux !
Info : www.veloroute-bleuets.qc.ca / 418 668-4541 /  1 866 550-4541

Activités Hébergements Itinéraires et circuits

Laisser un commentaire