Au paradis du kayak de mer

Dans le Royaume du Saguenay-Lac-Saint-Jean, le kayak de mer fait figure de voiture d’eau princière. C’est lui qui nous permet de toucher du doigt la beauté fabuleuse du fjord et du lac (ou des lacs) puis de plonger corps et âme dans l’immensité. Je vous amène donc à Ferland et Boilleau, sur le Grand lac Ha! Ha! Pour faire un peu de kayak.


La popularité du kayak de mer connaît une croissance exponentielle au Québec depuis une vingtaine d’années et c’est au Saguenay que tout cela a commencé. Depuis les quelques pionniers de la compagnie chicoutimienne Chlorophylle, qui ont ramené de la Côte-Ouest ces versions modernes de l’embarcation Inuit traditionnelle, des dizaines de milliers de nouveaux adeptes ont pagayé sur le fjord du Saguenay, côtoyé les baleines dans l’estuaire, campé sur les rives du parc national du Saguenay puis redécouvert le lac Saint-Jean d’un autre point de vue. Ces mordus explorent maintenant de longues sections des grands affluents du bassin versant du lac Saint-Jean : Péribonka, Mistassibi, Mistassini, Ashuapmushuan et d’autres. Ils découvrent aussi avec ravissement de nombreux lacs, comme le Grand et le Petit lac Ha! Ha!, dans la municipalité de Ferland et Boilleau. C’est là que j’ai passé la première fin de semaine de ma Grande Virée avec un groupe de joyeux lurons qui forment une sorte de club de plein air régional virtuel : Kayak 02b (www.kayak02.net). Chaque printemps, c’est eux qui lancent la saison d’activités pour les kayakistes (bien que cette année, la saison ait débutée près d’un mois plus tôt qu’à l’habitude).

Le rassemblement du dernier week-end se déroulait dans un petit camping qui s’avère l’un des secrets les mieux gardés de la région : le Camp d’accueil. Il faut dire que la seule petite pancarte toute timide qui l’annonce au bord de la route 381 n’a rien pour attirer les foules. Et c’est tant mieux diront plusieurs! Le Camp d’accueil, situé à quelques kilomètres du pont couvert de Boilleau, entre la sortie du village et le Domaine du lac Ha! Ha!, est réservé aux vrais adeptes de plein air, de pêche, de canot et de kayak, puisqu’il n’a même pas d’électricité. Mais quel panorama et quel lac magnifique!
J’aurai certainement l’occasion de vous reparler de kayak de mer très bientôt puisque le fjord du Saguenay, où je me dirige aujourd’hui, représente selon moi le plus bel endroit de tout le nord-est du continent pour pratiquer ce sport agréable et accessible. Et que dire du lac Saint-Jean, dans les secteurs de Saint-Gédéon, de la Grande-Décharge et du parc national de la Pointe-Taillon particulièrement ?
La Grande Virée 2010 m’amène aujourd’hui au Village vacances famille de Petit-Saguenay. À demain !

Activités Aventures nautiques Nature et plein air

Laisser un commentaire