Blogue officiel Tourisme Saguenay-Lac-St-Jean

BlogueLe Saguenay-Lac-Saint-Jean est une région vaste qui dispose d’une offre touristique très variée. Afin de vous aider à planifier vos vacances, l’équipe du blogue des Géants cherchera à vous informer sur les toutes dernières nouveautés, nos bonnes adresses et sur les personnes qui feront de votre prochain séjour chez-nous un succès. Sans compter que vous en apprendrez sur le milieu touristique, son fonctionnement et ses secrets. Une mine d’information provenant d’une équipe d’expérience, voilà ce que nous avons à offrir.

Jean-Marie et ses pruniers

Salut,

Moi c’est Simon. Un amoureux de l’humain et de ma région.

Vous avez sûrement déjà entendu dire qu’ici, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, les gens sont accueillants et rafraîchissants.

C’est vrai.

Quand ils ne sont pas en train de dire bonjour à tous les passants, ils travaillent fort.

Je vous présente donc M. Jean-Marie Bergeron, brasseur et propriétaire du Verger Métabetchouan. On ne se connaissait pas. Je lui ai téléphoné afin de se rencontrer. Il a accepté, parce qu’il a trouvé ma voix bien sympathique, m’a-t-il dit. Je bois son vin de prune depuis un moment déjà et j’ai pu voir, dès notre premier moment ensemble, qu’il est tout ce que je m’étais imaginé: un monsieur âgé aux cheveux blancs, assez discret, mais tellement passionné.

Son verger de prunes est caché dans les montagnes entre la ville de Métabetchouan et le village de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean. Il a de quoi être fier, son vin de prune est l’un, sinon le premier vin du genre au Québec. Vous pouvez vous le procurer dans les IGA de Métabetchouan et de Saint-Félicien, ainsi qu’au Dépanneur Servi-Soir de Chicoutimi. Vous prendrez un verre à sa santé!

Je vous laisse avec le photoreportage de ma rencontre fleurie avec lui et quelques suggestions de vergers et vignobles à visiter pendant votre séjour chez nous. Moi, je suis parti boire une coupe de son excellent vin de prune en regardant le coucher de soleil sur le lac Saint-Jean. On se revoit bientôt pour un autre portrait d’humain attachant du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Suggestions : 


DSC_2420

DSC_2555

DSC_2424

DSC_2510

DSC_2540

DSC_2464

DSC_2496

DJI_0078 

DSC_2452

DSC_2444

DSC_2438

DSC_2518

DSC_2556

DSC_2543

La Zone boréale, un prétexte gourmand pour découvrir le Saguenay-Lac-Saint-Jean!

Sans cesse à l’affut des nouveautés, vous cherchez une nouvelle destination pour votre prochaine escapade au Québec? Avez-vous pensé à une balade gourmande sur les routes du Saguenay-Lac-Saint-Jean? À l’occasion d’un week-end ou d’une semaine d’exploration, les grandes étendues de la région plairont aux petits comme aux grands, qui repartiront les papilles comblées et l’appareil photo bien rempli!

Auberge des Battures - Jennifer Dore Dallas - canard

La Zone boréale est déjà bien ancrée dans le cœur des Saguenay-Jeannois qui l’attendaient avec enthousiasme. Cette association composée de dizaines de passionnés facilite la rencontre des visiteurs avec les producteurs, restaurateurs, éleveurs et transformateurs de produits boréaux trop souvent méconnus. En plus des incontournables touristiques qui vous attireront au Saguenay-Lac-Saint-Jean, vous trouverez avec facilité des adresses gastronomiques à ajouter à votre itinéraire.

L’un des principaux avantages de la Zone boréale est le fait que l’on puisse si facilement discuter avec les ambassadeurs qui nous accueillent sans intermédiaire. Vous pourrez leur poser des questions sur les différents ingrédients issus de la forêt septentrionale et recueillir des idées de recettes tout en profitant de paysages exceptionnels qui font la réputation de la région. Impossible de résister au charme que confère la passion évidente des habitants à leur région. La fierté qu’ils ont de représenter le Saguenay-Lac-Saint-Jean gourmand est palpable et contagieuse!

myriam_au_foyer

Source : L’Orée des Champs

 

Après tout, les amalgames de saveurs boréales sont infinis et gagnent à être connus. Ils se marient tout aussi bien avec des viandes d’animaux élevés dans la région qu’avec des desserts préparés avec soin par les ambassadeurs de saveurs.

Procurez-vous de savoureux aliments pour un pique-nique au bord du lac ou faites une petite pause gourmande entre vos visites. Vous n’avez pas envie de cuisiner? Attablez-vous dans l’un des établissements réputés et laissez le chef vous faire voyager. J’ai adoré sentir les inspirations de la forêt, des lacs et des paysages dans mon assiette. Je parie que vous découvrirez comme moi de nouveaux arômes sauvages à intégrer à votre quotidien : camerises, amélanches, poivre des dunes, gourganes, etc.

Cafe du Presbytere - Jennifer Dore Dallas - poisson Cafe du Presbytere - Jennifer Dore Dallas - dessert Auberge des Berges - Jennifer Dore Dallas - Parmentier

En plus des bonnes adresses gourmandes de la Zone boréale que vous trouverez sur le site, vous y découvrirez des partenariats avec des événements comme les marchés publics et fermiers, des festivals à haute teneur gastronomique et des activités gourmandes recommandées par les passionnés qui faciliteront la planification de votre séjour.

Vous aimeriez rapporter une touche de culture boréale à la maison? Les produits variés que vous trouverez aux quatre coins de la région sont de parfaits souvenirs et cadeaux pour vos proches. Vous pouvez même prendre (beaucoup) d’avance pour vos présents des Fêtes et ainsi surprendre la famille avec des ingrédients originaux et riches en saveurs.

Peu importe que vous soyez un voyageur gourmand chevronné ou que vous commenciez vos explorations culinaires, la Zone boréale saura répondre à vos attentes en plus de vous permettre d’explorer l’une des plus belles régions du Québec!

Bon voyage au Saguenay-Lac-Saint-Jean,

Jennifer Doré Dallas
du blogue moimessouliers.org

 

Séjour gourmand à l’Auberge Carcajou, du souper au déjeuner!

Un peu en retrait, nichée sur les flancs des Monts Valin, l’Auberge Carcajou est une oasis de silence au milieu de la forêt. Le mystère commence dès que l’on quitte la route pour emprunter le petit chemin qui nous y conduit. J’ai le plaisir de ne pas savoir ce qui m’attend et le premier coup d’œil me plait instantanément.

Mon sac en main, j’entre par le balcon-terrasse qui surplombe les lieux. Dans le vestibule, un panier de pantoufles donne le ton. Ici, on se met à l’aise comme à la maison et la décoration aux airs boisés le confirme. Pas de doute, l’endroit est aussi chaleureux que les propriétaires que je rencontrerai un peu plus tard. Les boiseries de l’auberge offrent un décor enchanteur aussi bien dans les chambres qu’à la mezzanine ou en salle à manger.

Salle a manger - Auberge Carcajou - Jennifer Dore Dallas

J’arrive juste à temps pour le repas et je ne m’en plains certainement pas, car je n’ai entendu que de bons mots à propos des talents des chefs-cuisinières, Émy et sa maman, Lise. Il paraît aussi que les parties de sucre sont assez impressionnantes…

Je suis ici pour découvrir la Zone boréale, alors ce sera un repas tout en saveurs de la forêt et du terroir régional. L’exploration commence avec une soupe d’orge et d’armillaires ventrues colorée par de la bette qui lui confère un ton des plus appétissants, sans parler des champignons bien croquants et savoureux. Le plat suivant me ravit tout simplement les papilles. Je crois que c’est d’ailleurs mon plat préféré de tout le voyage : un rösti de céleri-rave sauce hollandaise avec œuf poché, crevettes nordiques et huile de homard. L’amalgame des textures est surprenant, j’en mangerais encore et encore.

Ce n’est pas fini, le menu boréal se poursuit avec de la poitrine de canard poêlée accompagnée de pommes de terre rates cuites dans le gras de canard, de bettes jaunes en croûte de sel et de la crème fouettée surette au vinaigre de vin de gadelles. Le dessert termine le service en beauté avec une tarte au fromage à la courge et au sirop d’érable, simple et délicieux!

Soupe - Auberge Carcajou - Jennifer Dore Dallas Repas de Zone boreale - Auberge Carcajou - Jennifer Dore Dallas Poitrine de canard - Auberge Carcajou - Jennifer Dore Dallas Decoration - Auberge Carcajou - Jennifer Dore Dallas

Je prends ensuite quelques instants pour discuter avec Lise de l’auberge et de son histoire. Toute cette aventure commence par une érablière qui a fait naître un rêve qu’elle chérissait. Sa famille l’a suivie il y a de ça une décennie. Émy a étudié la cuisine, Papa, ingénieur mécanique, a dessiné les plans 3D de la bâtisse. Tous les enfants ont mis la main à la pâte, buchant le bois pour construire et visitant les antiquaires pour meubler les différentes pièces disposées autour d’une cheminée centrale.

J’ai dormi comme un bébé! Dans la dizaine de chambres, la décoration est sobre et de bon goût. Certaines disposent de salles de bains privées, d’autres, à plus petit budget, sont partagées. Tous les clients ont accès à la mezzanine lumineuse, à la terrasse couverte ainsi qu’au jardin d’été. Les plus curieux peuvent explorer la flore de St-David-de-Falardeau à la recherche des dizaines de sortes de champignons indigènes qui poussent sur les quatorze hectares de la propriété.

Mezzanine - Auberge Carcajou - Jennifer Dore DallasMa chambre - Auberge Carcajou - Jennifer Dore DallasChambre a louer - Auberge Carcajou - Jennifer Dore DallasServiettes - Auberge Carcajou - Jennifer Dore Dallas Dejeuner boreal - Auberge Carcajou - Jennifer Dore Dallas

Pour ceux qui voudraient s’y arrêter, sachez que les soupers sont disponibles sur réservation et qu’il n’y a pas de carte. Les menus changent quotidiennement selon les disponibilités des produits saisonniers et les cueillettes des propriétaires. 80 % du menu provient du terroir québécois, dont la majeure partie du Saguenay-Lac-Saint-Jean, lorsque cela est possible.

Une visite à l’Auberge Carcajou est donc une complète incursion dans la culture boréale de la région, du souper au déjeuner. Je parie que vous non plus ne saurez résister!

Bonne visite boréale,

Jennifer Doré Dallas
du blogue
moimessouliers.org

« Articles plus anciens