Blogue officiel Tourisme Saguenay-Lac-St-Jean

BlogueLe Saguenay-Lac-Saint-Jean est une région vaste qui dispose d’une offre touristique très variée. Afin de vous aider à planifier vos vacances, l’équipe du blogue des Géants cherchera à vous informer sur les toutes dernières nouveautés, nos bonnes adresses et sur les personnes qui feront de votre prochain séjour chez-nous un succès. Sans compter que vous en apprendrez sur le milieu touristique, son fonctionnement et ses secrets. Une mine d’information provenant d’une équipe d’expérience, voilà ce que nous avons à offrir.

Sortez votre cirage!

Vos plus beaux habillages, et surtout, n’oubliez pas d’apporter de la cire en masse, car ce ne sont pas les possibilités de pratiquer le ski de fond qui manque dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. En effet, que vous soyez du type classique, pas de patin ou plutôt ski nordique dans l’arrière-pays, l’offre régionale sera vous plaire, et ce, peu importe l’endroit où vous vous trouvez.

Carte de localisation des centres de ski de fond dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Carte de localisation des centres de ski de fond dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean

La carte ci-dessus tirée du Guide Ulysse de raquette et de ski de fond présente les principaux attraits présents sur le territoire du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Les centres de ski de fond sont présentés a priori par sous-région (c.-à-d. Saguenay et Lac-Saint-Jean), selon la difficulté et selon le type de ski de fond que l’on veut pratiquer.

Au Saguenay

Une multitude de choix s’offre à vous autant pour une « petite vite » en revenant du boulot ou pour une randonnée de plusieurs heures. Avec leurs parcours rapides et vallonnés, les boucles de 3 km, 6 km et 9 km du Mont-Édouard, les 20 km du Centre plein air Bec-Scie, les 32 km du Parc de la Rivière-du-Moulin à deux pas du centre-ville de Chicoutimi, les 8 km du Valinouët ou le décor enchanteur du Club Perce-Neige de Bégin seront parfaire vos envies de glisses en classique ou en patin.

En famille dans la boucle de 6 km avec le petit dernier (Mont-Édouard)

En famille dans la boucle de 6 km avec le petit dernier (Mont-Édouard)

Une « petite vite »  en revenant du boulot (Parc de la Rivière-du-Moulin)

Une « petite vite » en revenant du boulot (Parc de la Rivière-du-Moulin)

Une mention toute spéciale est attribuée au Club de ski de fond Le Norvégien pour leur offre généreuse (69 km) de boucles et de pistes de tous les styles et pour tous les niveaux. Le centre offre un réseau de pistes en forêt dans un décor majestueux et ce, à quelques minutes du centre-ville de Jonquière. Il est également important de mentionner que ce dernier ainsi que le Centre plein air Bec-Scie  offrent respectivement des parcours éclairés de 4 km et 3,2 km (la Familiale) accessibles jusqu’à 21 h pour les mordus de glisse ne pouvant se libérer plus tôt.

Pour les amateurs de ski-hok (ou ski-raquette) et de ski nordique (ou ski hors-piste) au Saguenay, le Sentier des Murailles, le parc national du Fjord-du-Saguenay et des Monts-Valins ainsi que le Club de raquette et de plein air Laterrière offrent plusieurs kilomètres de sentiers balisés afin de vous permettre d’admirer la grandeur du paysage hivernal régional en dehors des sentiers battus.

Au Lac-Saint-Jean

Le Lac-Saint-Jean possède également son lot d’attraits concernant le ski de fond. Le Club de ski de fond Dorval en est un bon exemple et il s’avère d’ailleurs un de mes coups de cœur de cette saison. Ce dernier offre 25 km de sentiers doubles pour tous les amateurs de patin et de classique. Ce centre de ski de fond, jugé par certain comme l’un des plus beau du Québec, présente des défis et du plaisir garanti pour toute la famille. De plus, le réseau possède trois boucles éclairées le soir de 2,2 km, 3,5 km et 5,5 km! Les fondeurs et fondeuses seront également charmés par le parcours de 10 km du Club Plein-air de Roberval qui sillonne le village pittoresque de Val-Jalbert et longe la rivière du même nom. Afin de vous dégourdir les jambes, Le Club Toboski offre plusieurs parcours totalisant près de 15 km de sentiers de type classique ou pas de patin et ce à quelques minutes de Saint-Félicien.

À pas de patin avec la petite famille (Club de ski de fond Le Norvégien)

À pas de patin avec la petite famille (Club de ski de fond Le Norvégien)

Enfin, deux petits centres de ski de fond au nord du lac Saint-Jean méritent d’être mentionnés en raison de la beauté de leur réseau de pistes : Le Centre Do-Mi-Ski qui offre un réseau de 30 km de sentiers de tous les niveaux dans un environnement familial et les 34 km de sentiers entretenus par l’Association des sportifs d’Albanel. Ce dernier parcours situé à Albanel vous permettra d’aller admirer la rivière Mistassini dans sa splendeur hivernale lors de vos escapades en ski de fond.

Comme vous pouvez le constater, les possibilités de sortir vos skis de fond sont grandes et présentes partout dans l’ensemble de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Peu importe le type de glisse que vous pratiquez! Il ne reste plus qu’à chauffer vos fers, cirer et préparer vos skis pour ainsi en profiter pleinement tout au long de l’hiver.

Au plaisir de se croiser sur les pistes!

Vive la glisse !

Quelle est la recette pour apprécier la saison hivernale? C’est simple! Ajouter deux bonnes bordées de neige à un noël blanc. Puis, allonger légèrement la saison de glisse à l’aide d’un épisode de froid afin de consolider le fond de manière durable. Enfin, filtrer les épisodes de pluie afin de conserver uniquement la neige et réserver pour plus tard.

Le début de l’hiver dans la région nous a probablement tous et toutes étonnés(es) et ce, particulièrement au niveau des sports de glisse. La région nous a offert une disponibilité de pistes ainsi qu’une qualité de glisse irréprochable dans la plupart des montagnes du Saguenay-Lac-Saint-Jean et ce, dès le début du temps des fêtes. Cela a permis aux montagnes ainsi qu’aux centres de ski de fond de façonner et de parfaire leur réseau de pistes. À noter que les centres de ski (Mont-Édouard, Valinouët, Mont-Bélu, Mont-Lac-Vert et Toboski) et de ski de fond (Mont-Édouard, Parc de la Rivière du Moulin, Le Norvégien, Le Dorval, etc) sont ouverts à 100% à ce jour.

Un hiver atypique?

La quantité de neige tombée en début de saison, le froid constant et l’absence de long redoux a également permis aux amateurs de hors-piste de sortir leurs peaux de phoque et leurs skis à écailles pour aller explorer l’arrière-pays. Le début de saison de ce sport de plus en plus en demande a été hâtif comparativement aux années précédentes, spécialement avec les précipitations de neige qui ont tombés durant la fin de semaine d’Halloween. Le temps des fêtes a également pu être agrémenté par des sorties dans le secteur haute-route du Mont-Édouard. Ce dernier a même ouvert son tout nouveau secteur, le secteur de la Grive, dès la première fin de semaine de janvier!

Sortie hors-piste dans le versant Ouest du Valinouët durant la fin de semaine d’Halloween

Bref, la saison de glisse s’annonce fortement intéressante considérant la qualité de ce début de saison et ce, peu importe le sport que vous pratiquez. Pour ceux et celles qui ont le désir de s’initier à ces sports hors des sentiers battus, sachez qu’il existe des boutiques spécialisées dans la région offrent la vente, location et l’entretien d’équipements de ski hors-piste telles que la Boutique Hors-Circuit (Chicoutimi), Homies (Chicoutimi et Jonquière) et la boutique Sport Expert Mont-Édouard.

 

IMG_1762

En mode ascension dans la Sacré-Coeur (Mont-Édouard, janvier 2017)

mat2

L’approche vers le versant Ouest du Valinouët (Octobre 2016)

Je terminerai ce billet en vous énumérant quelques-unes des sorties coups de cœurs et des valeurs sûres prévues à mon agenda cet hiver :

  • Découvrir le hors-piste au Mont du Lynx (parc de la Galette).
  • Retourner dans le secteur de la Grive (massif Laure-Gaudreault) au Mont-Édouard.
  • Découvrir le secteur hors-piste au Mont-Lac-Vert
  • Retourner dans les sentiers de ski de fond du parc de la Rivière du Moulin
  • Explorer plus de sentiers de ski de fond au Centre de ski de fond Le Norvégien
  • Retourner au Club de ski de fond Dorval à Alma

Vous avez des suggestions de randonnées hors-pistes? N’hésitez pas à les partager avec nous!

image1

Télémarkeur dans la Sacré-Coeur du Mont-Édouard (Décembre 2016)

IMG_7338

On s’éclate dans le nouveau secteur de la Grive (Mont-Édouard)

 

Écrit le samedi, 21 janvier, 2017 par et déposé dans Non classé

Le top 10 des activités hivernales au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Parce que mon pays, c’est l’hiver ! Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, nous n’avons pas froid aux yeux. Chez nous,la nordicité fait partie intrinsèque de notre code génétique. C’est pourquoi nous vivons l’hiver de manière ludique en chantant ses louanges. Traîneau à chiens, raid en motoneige, ski nordique, pêche blanche… Qu’elles soient douces ou extrêmes, toutes les raisons sont bonnes de jouer dehors.

© Fabrice Tremblay

1. La raquette

Chaussez vos raquettes, ajustez vos frontales et tenez-vous prêt pour la promenade la plus enflammée ! Chaque hiver, le parc national des Monts-Valin organise des randonnées aux flambeaux dans la poudreuse de la vallée des Fantômes. Spectral ou fantasmagorique ?

2. La motoneige

Paradis de la motoneige, le Saguenay–Lac-Saint-Jean, c’est plus de 3 300 kilomètres de sentiers balisés et la garantie de rouler en toute sécurité et en douceur sur un tapis plus que blanc. Il faut essayer le Circuit des Sommets, une incursion enivrante en territoire des monts Valin ouvert sur cinq montagnes et des panoramas exceptionnels.

3. Le ski de fond

Aux frontières du nord, le parc national des Monts-Valin reçoit chaque hiver plus de 5,5 mètres  de neige. Pas étonnant que les amateurs d’or blanc soient si nombreux à courir ce haut lieu de  raquette et de ski nordique. On se munit d’une boussole vu les conditions changeantes de ce massif déboussolant parsemé de fantômes.

4. S’emmitoufler

Pour rester au chaud, on profite des mains agiles d’artisans exceptionnellement doués pour transformer les fourrures en bottes ou en mitaines. Ou on opte pour la dextérité des tricoteuses qui jouent avec les fibres 100 % naturelles pour créer bonnets originaux, lainages confortables et autres petits bijoux doux. Une virée shopping qui réchauffe le coeur autant que tout le reste !

5. La pêche sur glace

La pêche sportive sur la glace du lac Saint-Jean et du fjord du Saguenay attire chaque année des centaines d’amateurs de belles grosses prises bien frétillantes au bout de la perche. L’hiver, on prend place dans sa cabane sur glace ou on parcourt le lac en motoneige en compagnie d’un guide expérimenté à la recherche du meilleur trou. Du lac à la poêle… C’est génial !

©Laurent Silvani

6. Le patin à glace

Chaque hiver, Roberval prend ses aises jusque sur les surfaces gelées du lac, droit devant. Entre les cabanes de pêche blanche du village sur glace, on vient se dégourdir les jambes sur la patinoire géante où pratiquer ses arabesques donne des airs de fête à ce grand rassemblement populaire.

7. Les sports de glisse

Ski, surf des neiges, ski de fond, télémark… On s’y connaît en sports de glisse. Déjà entendu parler de ski Hok? Sachez que le parc national des Monts-Valin est le seul à proposer l’essai de ce nouveau sport à mi-chemin entre le ski de fond et la raquette. Idéal en hors-piste. L’essayer, c’est l’adopter !

8. Les bains de neige

L’alternance du chaud et du froid rendrait au corps fermeté et élasticité en éliminant les toxines comme rien d’autre. On s’offre une expérience thermique en visitant les spas nordiques où même la vraie neige donne chaud dans le dos. Hammam, bains vapeur, massages, soins du corps et repos sous la yourte ou dans la grotte des demoiselles.

©Plein air de L'Anse

9. Traineau à chiens

Prisée par nos cousins français, le traineau à chiens constitue une activité phare de nos hivers nordiques. Jouer avec les bêtes, apprivoiser l’attelage et jouir du plaisir évident des chiens de tête ouvrant la marche à travers la forêt… Voilà un moment qui sera difficile à oublier!

10. Noël

Pour retrouver son coeur d’enfant, on passe à la Maison du Père Noël de Girardville, la seule, la vraie, l’unique ! Illuminé de 1000 feux au sommet de la colline, le repaire se visite, entre Lutinville ou la virée en calèche.

© Charles-David Robitaille

Tiré du Magazine Immense 3e édition.

« Articles plus anciens