Blogue officiel Tourisme Saguenay-Lac-St-Jean

BlogueLe Saguenay-Lac-Saint-Jean est une région vaste qui dispose d’une offre touristique très variée. Afin de vous aider à planifier vos vacances, l’équipe du blogue des Géants cherchera à vous informer sur les toutes dernières nouveautés, nos bonnes adresses et sur les personnes qui feront de votre prochain séjour chez-nous un succès. Sans compter que vous en apprendrez sur le milieu touristique, son fonctionnement et ses secrets. Une mine d’information provenant d’une équipe d’expérience, voilà ce que nous avons à offrir.

Comment bien se préparer à une randonnée pédestre

CHANGER LA ROUTINE

Routine. Un mot, sept lettres, deux syllabes. Mot très peu imposant vous me direz, mais possédant une signification ô combien terrifiante. D’ailleurs, ce mot devrait sortir de notre vocabulaire pendant l’été en raison de la quantité phénoménale d’activités à faire dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Un des bons moyens pour provoquer l’hibernation de la routine pendant l’été est la randonnée pédestre. Pourquoi vous me demanderez? Premièrement, la disponibilité des sentiers sur l’ensemble du territoire est très élevée. Ensuite, cette activité peut se pratiquer seule (quoique déconseillé), entres amis ou en famille et ce, peu importe les conditions météorologiques. Enfin, elle est peu coûteuse et accessible à tous et à toutes.

 

Chaque randonnée possède son lot de surprises et de récompenses pour vos efforts!

L’envers de la médaille

Malgré sa simplicité, la randonnée comporte son lot de risques et nécessite une certaine préparation dépendamment du terrain, des conditions météorologiques, de la composition du groupe et de la durée de l’activité. Le secret d’une bonne préparation réside dans les connaissances et le matériel adéquat. Les connaissances du terrain (le type de sentier, le dénivelé, les pentes, etc.), des conditions météorologiques anticipées (prévues à la météo locale et celles typiques du milieu) et des dangers potentiels (faune, chutes, foulure, etc).

Le matériel nécessaire dépend évidemment du type de randonnée et du terrain. Voici les quatre éléments à considérer lors de la préparation de l’activité. Tout d’abord, le choix des bottes et des chaussettes de marche est crucial afin d’éviter les blessures, les inconforts pour ainsi augmenter le facteur plaisir lors de vos randonnées estivales. Lors de l’achat, il est fortement conseillé de consulter les spécialistes de la boutique et d’orienter votre choix en fonction du poids de la chaussure (plus léger, moins de fatigue), de l’imperméabilité, de la rigidité de la semelle (particulièrement pour les terrains accidentés et caillouteux) et le support de la botte (cheville, rigidité et type de matériel).

Ensuite, le choix des vêtements est tout aussi important pour des raisons similaires, mais également pour prévenir l’hypothermie et l’insolation dans des cas d’une exposition prolongée aux intempéries (soleil, pluie, vents). Il vaut mieux en avoir plus que pas assez. De plus, vous devriez toujours avoir avec vous un cellulaire chargé et de vérifier la disponibilité du réseau tout au long du parcours. Le cellulaire de type «intelligent» est un bon outil à avoir avec soi parce qu’il fournit un accès rapide à une carte et boussole (quoique peu précise) tout en étant un moyen de communication dans l’éventualité d’une évacuation. Enfin, il vous faudra prévoir de l’eau (ou système de purification d’eau) et de la nourriture en fonction de la température et la durée de la randonnée, car la déshydratation, les coups de chaleur ainsi que la faim peuvent ruiner le plaisir de la randonnée assez rapidement.

Les sommets de montagne sont des lieux pouvant offrir des panoramas (et des vents) à couper le souffle. Apportez-vous des vêtements chauds afin de pouvoir apprécier ses petits bijoux offerts par les paysages de la région.  (c) Fabrice Tremblay

Les sommets de montagne sont des lieux pouvant offrir des panoramas (et des vents) à couper le souffle. Apportez-vous des vêtements chauds afin de pouvoir apprécier ses petits bijoux offerts par les paysages de la région.

Enfin, voici quelques trucs en rafale fortement suggéré d’avoir sous la main ou dans la tête lors de longues randonnées ou lorsque vous êtes en région éloignée :

  • Nourriture et eau en extra
  • Allumettes et allume-feu dans un contenant imperméable
  • Carte et boussole
  • Lampe ou source de lumière
  • Couteau de poche
  • Trousse de premiers soins
  • Sifflet
  • Observer la faune de loin
  • Transmettre son itinéraire à des gens proches
  • Avoir un plan d’urgence et toujours connaître ses options
  • Ne pas avoir honte ni hésiter à faire demi-tour.
  • Réaliser une formation en secourisme, en région éloignée préférablement.

Les villages du Saguenay-Lac-Saint-Jean – 3 lieux uniques à découvrir

Ils sont charmants, accueillants et gardent parfois des secrets.  Les villages du Saguenay-Lac-Saint-Jean renferment des lieux uniques à découvrir.

La Chute-aux-galets

Une courte randonnée de 1.2 km vous conduira à surement une des chutes les plus spectaculaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Bien que la Chute-aux-galets fait 20 mètres de hauteur, ce n’est pas tant sa hauteur qui la rend si éblouissante, mais plutôt sa dégringolade à travers les galets entre le lac Sébastien et les rapides des Boucher. Les couches de galet qu’on peut voir sont en fait formées de roches ignées datant de la période paléozoïque de -541 à -252 millions d’années! Comment on s’y rend? On se dirige d’abord vers Saint-David-de-Falardeau (à 29 km de Chicoutimi) où on emprunte le boulevard Saint-David qui traverse le village complètement et qui, plus loin, devient le 2e rang qu’on suit, jusqu’au chemin de la Traverse. On termine ensuite la route sur le chemin de la Chute-aux-Galets. Rendu à destination, on admire et on apprécie la quiétude des lieux. Imaginez cet endroit l’hiver..!

La Chute-aux-Galets à Saint-David-de-Falardeau © Réal Tremblay

Le Petit marais

Le Petit marais de Saint-Gédéon est un véritable paradis pour ceux qui aiment observer la faune et la flore! Dans ce marais vit plus de 200 espèces d’oiseaux, 30 espèces de canards, 16 espèces de poissons et plus de 200 types de plantes. C’est d’ailleurs à cet endroit que vous pourrez voir la seule colonie de Guiffettes noires de la région. Bref, ce marais est un lieu d’ornithologie reconnu à travers le Québec grâce à la diversité des espèces qu’on y retrouve. Depuis 1993, c’est la Corporation de gestion du Petit marais qui veille à protéger l’habitat de ces petites espèces et à l’aménager, pour permettre aux visiteurs d’apprécier ce petit écosystème.  Pour se rendre au marais, c’est intéressant (et même rafraichissant!) de débuter la marche à la Microbrasserie du lac Saint-Jean. Comptez environ 30 minutes pour vous rendre au marais ainsi qu’au sommet du belvédère du «cran des pêcheurs».

Petit-Marais à Saint-Gédéon

Le Petit marais à Saint-Gédéon

Le lac Tchitogama

Aménagé en 2012, le sentier éducatif du lac Tchitogama nous offre une vue à tout casser! Durant les 2.5 km qu’il faut marcher pour se rendre sur les berges du lac, le sentier dévoile à plusieurs endroits les marques de l’histoire géologique du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Vous en apprendrez plus sur la formation du lac Saint-Jean et entre autre, sur la mer de Laflamme, créée par la fonte des glaciers, elle occupait autrefois toute l’étendue de la plaine du lac Saint-Jean. Il y a donc tout au long du parcours des panneaux qui expliquent ces événements géologiques. Intéressant, non? Vous repartirez de Lamarche avec encore plus de connaissances sur la région! Arrivé au bout du sentier, à la Pointe d’Appel (une petit péninsule fréquentée par les populations autochtones durant plus de 5000 ans), l’heure est au pique-nique! Tout est bien aménagé pour passer un bon moment au bord du lac Tchitogama.

Lac Tchitogama à Lamarche © Eve Tremblay

Vous vous en doutez, le Saguenay-Lac-Saint-Jean regorge d’endroits ravissants et c’est pourquoi il faut parfois s’aventurer loin des grandes villes et des endroits habituellement fréquentés. Peut-être que vos meilleurs souvenirs de vacances se cachent dans un de nos petits villages?

7 activités familiales et à peu de frais à faire au Saguenay-Lac-St-Jean en été

Une amie vient passer la semaine au Saguenay avec ses deux enfants. Pour leur faire découvrir ce merveilleux coin de pays, j’ai décidé de dresser une liste des 7 activités à peu de frais à faire au Saguenay durant l’été.

#1- Camper au camping au jardin de mon père: Que ce soit pour une ou plusieurs nuits, vous serez comblé. Ce camping offre la beauté et le calme du Saguenay et de la baignade sous la surveillance de sauveteurs sympathiques et compétents, un mini-putt, un parc, des activités proposées par les employés du camping, un petit restaurant, un dépanneur et une salle communautaire. Un séjour de bonheur garanti.

Source: camping.riviereamars.com

#2- Visiter la petite maison blanche de Saguenay: Petite, droite, fière et historique, la petite maison blanche de Saguenay se tient debout contre vents et marées au milieu d’un grand et magnifique parc. Dans la maison, la possibilité de revivre la magnifique histoire de cette maison qui est tristement devenue célèbre lors du déluge de 1996. À l’extérieur, un parc pour jouer et pique-niquer tranquillement en famille.

Le parc de la petite maison blanche

#3 Passer un après-midi à la zone portuaire de Saguenay (Vieux-Port de Chicoutimi): Que ce soit pour les jeux d’eau, le patin à roues alignées, simplement pour profiter de la vue sur la rivière Saguenay ou encore pour pique-niquer dans un endroit enchanteur, la zone portuaire de Saguenay plaira aux enfants et aux parents. (Il y a un petit marché juste à côté pour y acheter ce dont vous aurez besoin pour les pique-niques en famille ou en amoureux).

Source: www.zoneportuaire.com

#4 Partir à la découverte du Fjord grâce au musée du Fjord de La Baie: Un musée divertissant et dynamique qui vous plonge dans l’univers fantastique du fjord du Saguenay et de la baie des Ha! Ha!* Un moment de pur bonheur pour les yeux et la curiosité. Les enfants seront émerveillés et les adultes charmés par les expositions, excursions et spectacle multimédia présenté tout au long de l’été au musée.

Source : www.saguenaylacsaintjean.ca

#5 Pêcher en famille: Pour moi, toute personne doit profiter des étendues d’eau du Saguenay-Lac-St-Jean afin de faire un peu de pêche. Mon lieu préféré pour y lancer ma canne et mes appâts avec les enfants est la Flèche de St-Fulgence, une plage sablonneuse pour y jouer tranquillement à marée basse et la beauté du Fjord à perte de vue en dégustant tout doucement le vent du large. Pour savoir où et quoi pêcher au Saguenay-Lac-St-Jean, il suffit de consulter Pêches et océans canada.

La flèche du littoral de St-Fulgence

La flèche du littoral de St-Fulgence

#6 Se couvrir : s’il pleut ou s’il fait plus frais l’Aquafun est l’endroit pour s’amuser : Situé dans l’hôtel Le Montagnais dans l’arrondissement de Chicoutimi, le parc aquatique intérieur Aquafun vous promet des heures de plaisirs et de rires. Unique au Québec, ce parc aquatique intérieur plait tant aux enfants qu’aux plus grands. Chutes d’eau, glissades, jeux d’eau, spas, piscine et bien plus égayeront n’importe quelle journée grise.

Source: www.lemontagnais.qc.ca

#7 Se promener: Une des choses qui m’a charmé et agréablement surprise au Saguenay-Lac-St-Jean, c’est le nombre de sentiers aménagés pour la randonné pédestre. Que ce soit à La Baie ou à St-Rose ou encore à Chicoutimi ou Jonquière, St-Fulgence ou ailleurs dans cette région, vous trouverez des sentiers pédestres magnifiquement aménagés, sécuritaires et totalement splendides. Je me promets d’essayer sous peu le petit ‘Compostelle’ Sentier Notre-Dame Kapatakan et de faire au complet les Sentiers du Saguenay.

Source: saguenaylacsaintjean.ca

* http://museedufjord.com/

« Articles plus anciens