Blogue officiel Tourisme Saguenay-Lac-St-Jean

BlogueLe Saguenay-Lac-Saint-Jean est une région vaste qui dispose d’une offre touristique très variée. Afin de vous aider à planifier vos vacances, l’équipe du blogue des Géants cherchera à vous informer sur les toutes dernières nouveautés, nos bonnes adresses et sur les personnes qui feront de votre prochain séjour chez-nous un succès. Sans compter que vous en apprendrez sur le milieu touristique, son fonctionnement et ses secrets. Une mine d’information provenant d’une équipe d’expérience, voilà ce que nous avons à offrir.

Un lac, une fée et des fantômes

Caverne Trou de la fée-WEB-4

La semaine dernière, une petite excursion de deux jours nous a amenés à explorer une partie du Lac Saint-Jean: Desbiens et Val-Jalbert. L’été s’était enfin bien installé (c’était un peu trop long à mon goût cette année) avec le soleil et toute la petite famille était très enthousiaste à l’idée d’aller visiter Parc caverne du Trou de la fée. François, mon petit explorateur, espérait bien y trouver un trésor.

Caverne Trou de la fée-WEB-2

En partant le matin, j’étais loin de me douter que je manquerais de temps pour tout voir ce merveilleux site. Bien sûr qu’il y a le sentier pour se rendre à la caverne. Une fois sur place, un guide nous aide à y accéder et nous raconte l’histoire du Trou de la Fée. On y fait même le test de la noirceur totale, noir comme dans « tu  ne vois pas ta main en face de toi ».

Caverne Trou de la fée-WEB-3

Mais le site compte en fait un total de neuf sentiers. Nous en avons fait cinq, ceux qui sont recommandés pour le parcours touristique.

Caverne Trou de la fée-WEB-6

Caverne Trou de la fée-WEB-5

« La coulée verte » c’est le nom d’un des sentiers qui ressemble à la jungle amazonienne. Je vous le jure, une forêt amazonienne avec sa mousse, ses petites cascades et son vert dense.  J’avais l’impression d’être au Costa Rica. La majorité des sentiers ont conservé  leur côté naturel, nous faisant gambader de rocher en rocher. Beaucoup plus agréable ainsi à mon avis.

Caverne Trou de la fée-WEB-8

Après notre merveilleuse après-midi, j’étais bien déçu de devoir quitter les lieux. J’aurais aimé avoir le temps de profiter de la tyrolienne et explorer les plus longs sentiers pour randonneurs avertis. Le parcours principal de l’ancien barrage est aussi accessible le soir et tout un système d’éclairage y est installé afin d’admirer la chute en soirée.

Cette journée s’est terminée à un endroit ou vous devez dormir au moins une fois dans votre vie: Le Village Historique de Val-Jalbert. De nature assez rêveuse, je n’ai eu aucun problème à me laisser emporter par les lieux, complètement déconnectée du reste du monde. J’ai été dépaysée! On a l’impression qu’une bulle temporelle nous englobe, nous permettant de vivre le passé comme nulle part ailleurs. Complètement autonome par son hébergement, son restaurant et son transport. Et il y a la chute de jour, mais aussi la chute de nuit, wow! Moi et Marie-Andrée y serions restés des heures et des heures à l’admirer. Une fois de plus, j’ai dû essuyer des larmes en partant. « Mais Maman, jamais je ne reverrai la chute avec toutes ses lumières » Décidément, je manque de temps partout où je vais. Alors, ne soyez pas surpris si je vous dis encore une fois que j’ai manqué de temps pour tout faire à Val-Jalbert. J’aurais repris le petit train mille et une fois juste pour le plaisir de circuler comme bon me semble. Géocaching, ballade guidée en train, village animé, téléphérique, sentier, spectacle immersif, de quoi s’occuper toute une journée.

Chute Val Jalbert nuit-WEB-1

« Et puis les enfants, avez-vous vu des fantômes cette nuit? » Le silence s’est installé et ils m’ont regardée, les yeux grands ouverts d’inquiétude, se demandant bien pourquoi je leur demandais ça. Intérieurement, je me félicitais d’avoir omis cette information la veille au soir. Dormir dans un village fantôme, ça peut donner la frousse!

Val Jalbert-hebergement-WEB-8

Vertigineux vestiges

Lauréat régional des Grands prix du tourisme dans la catégorie attractions touristiques de moins de 25 000 visiteurs, le Parc de la caverne Trou de la Fée est ce que l’on peut considérer une institution régionale. En effet, le parc occupe le paysage touristique du Saguenay-Lac-Saint-Jean depuis 1964. Ce qui n’est pas peu dire! Pour beaucoup de visiteurs la caverne Trou de la Fée représente leur toute première expérience de spéléologie et pour d’autres celui d’un site touristique dont le nom marque à lui seul l’imaginaire.

Enclavé au cœur du canyon formé par la splendide rivière Métabetchouan, le parc est en fait un joyau encore trop méconnu.  Le tout devrait changer avec la série d’aménagements qui ont été apportés au site et qui, ma foi, change complètement la dynamique des lieux. Ainsi donc, en plus de la visite de la caverne, de la contemplation du canyon et de la marche en forêt, les touristes peuvent dès maintenant découvrir le parc à l’intérieur d’une immense conduite d’amenée d’eau qui relie un ancien barrage aux vestiges d’une centrale hydroélectrique des années 1920. D’une longueur de 200 mètres et d’un diamètre de 2,5 mètres, la conduite permet d’apprécier le site sous un tout autre œil, et ce, à quelques mètres de la rivière en contrebas. Ensuite, à partir des vestiges de l’ancienne centrale, le visiteur peut poursuivre sa découverte aérienne du canyon en empruntant les nouvelles passerelles accrochées aux caps de roc. Imaginez-vous marcher sur un trottoir de bois, le long d’une imposante muraille de granite, le tout à 8 mètres au-dessus de l’eau sur une distance de 205 mètres. Cette œuvre sculpturale épouse les contours des caps, mais surtout elle permet d’accéder à des lieux autrement inatteignables. Au total, sur plus de 400 mètres, les visiteurs peuvent maintenant découvrir les méandres du canyon de la rivière Métabetchouan comme s’ils flottaient à quelques mètres au-dessus des flots.

Installer ces infrastructures fut un travail titanesque réalisé en partie par des virtuoses de la haute voltige et de nombreuses entreprises régionales. Pour les intervenants impliqués, le travail effectué et le résultat final n’a rien de comparable dans le monde jusqu’à maintenant. Surtout que c’est tout près de 150 tonnes de matériel qu’il a fallu transporter par hélicoptère et à bras d’homme dans un lieu difficile d’accès, et ce, sans l’aide d’aucune machinerie lourde. Le voir c’est constater l’étendue du travail demandé dans un lieu qui donne le vertige.

Aux yeux des jurés des Grands prix du tourisme 2014, ces deux ajouts au site touristique sont très innovants. La somme des efforts colossaux investis dans le projet est digne de mention, surtout en ce qui concerne le haut niveau de qualité du travail effectué. Le recours à un grand nombre de fournisseurs régionaux en relation avec la complexité du projet a été reconnu par le jury. Pour toutes ces raisons et bien d’autres, le Grands prix du tourisme dans la catégorie «Attractions touristiques de moins de 25 000 visiteurs» est remis au Parc de la Caverne Trou de la Fée.