Blogue officiel Tourisme Saguenay-Lac-St-Jean

BlogueLe Saguenay-Lac-Saint-Jean est une région vaste qui dispose d’une offre touristique très variée. Afin de vous aider à planifier vos vacances, l’équipe du blogue des Géants cherchera à vous informer sur les toutes dernières nouveautés, nos bonnes adresses et sur les personnes qui feront de votre prochain séjour chez-nous un succès. Sans compter que vous en apprendrez sur le milieu touristique, son fonctionnement et ses secrets. Une mine d’information provenant d’une équipe d’expérience, voilà ce que nous avons à offrir.

Le top 10 des activités hivernales au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Parce que mon pays, c’est l’hiver ! Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, nous n’avons pas froid aux yeux. Chez nous,la nordicité fait partie intrinsèque de notre code génétique. C’est pourquoi nous vivons l’hiver de manière ludique en chantant ses louanges. Traîneau à chiens, raid en motoneige, ski nordique, pêche blanche… Qu’elles soient douces ou extrêmes, toutes les raisons sont bonnes de jouer dehors.

© Fabrice Tremblay

1. La raquette

Chaussez vos raquettes, ajustez vos frontales et tenez-vous prêt pour la promenade la plus enflammée ! Chaque hiver, le parc national des Monts-Valin organise des randonnées aux flambeaux dans la poudreuse de la vallée des Fantômes. Spectral ou fantasmagorique ?

2. La motoneige

Paradis de la motoneige, le Saguenay–Lac-Saint-Jean, c’est plus de 3 300 kilomètres de sentiers balisés et la garantie de rouler en toute sécurité et en douceur sur un tapis plus que blanc. Il faut essayer le Circuit des Sommets, une incursion enivrante en territoire des monts Valin ouvert sur cinq montagnes et des panoramas exceptionnels.

3. Le ski de fond

Aux frontières du nord, le parc national des Monts-Valin reçoit chaque hiver plus de 5,5 mètres  de neige. Pas étonnant que les amateurs d’or blanc soient si nombreux à courir ce haut lieu de  raquette et de ski nordique. On se munit d’une boussole vu les conditions changeantes de ce massif déboussolant parsemé de fantômes.

4. S’emmitoufler

Pour rester au chaud, on profite des mains agiles d’artisans exceptionnellement doués pour transformer les fourrures en bottes ou en mitaines. Ou on opte pour la dextérité des tricoteuses qui jouent avec les fibres 100 % naturelles pour créer bonnets originaux, lainages confortables et autres petits bijoux doux. Une virée shopping qui réchauffe le coeur autant que tout le reste !

5. La pêche sur glace

La pêche sportive sur la glace du lac Saint-Jean et du fjord du Saguenay attire chaque année des centaines d’amateurs de belles grosses prises bien frétillantes au bout de la perche. L’hiver, on prend place dans sa cabane sur glace ou on parcourt le lac en motoneige en compagnie d’un guide expérimenté à la recherche du meilleur trou. Du lac à la poêle… C’est génial !

©Laurent Silvani

6. Le patin à glace

Chaque hiver, Roberval prend ses aises jusque sur les surfaces gelées du lac, droit devant. Entre les cabanes de pêche blanche du village sur glace, on vient se dégourdir les jambes sur la patinoire géante où pratiquer ses arabesques donne des airs de fête à ce grand rassemblement populaire.

7. Les sports de glisse

Ski, surf des neiges, ski de fond, télémark… On s’y connaît en sports de glisse. Déjà entendu parler de ski Hok? Sachez que le parc national des Monts-Valin est le seul à proposer l’essai de ce nouveau sport à mi-chemin entre le ski de fond et la raquette. Idéal en hors-piste. L’essayer, c’est l’adopter !

8. Les bains de neige

L’alternance du chaud et du froid rendrait au corps fermeté et élasticité en éliminant les toxines comme rien d’autre. On s’offre une expérience thermique en visitant les spas nordiques où même la vraie neige donne chaud dans le dos. Hammam, bains vapeur, massages, soins du corps et repos sous la yourte ou dans la grotte des demoiselles.

©Plein air de L'Anse

9. Traineau à chiens

Prisée par nos cousins français, le traineau à chiens constitue une activité phare de nos hivers nordiques. Jouer avec les bêtes, apprivoiser l’attelage et jouir du plaisir évident des chiens de tête ouvrant la marche à travers la forêt… Voilà un moment qui sera difficile à oublier!

10. Noël

Pour retrouver son coeur d’enfant, on passe à la Maison du Père Noël de Girardville, la seule, la vraie, l’unique ! Illuminé de 1000 feux au sommet de la colline, le repaire se visite, entre Lutinville ou la virée en calèche.

© Charles-David Robitaille

Tiré du Magazine Immense 3e édition.

Vlog | 40 ans de motoneige c’est géant!

C’est en 1964 que le tout premier club de motoneigistes fut créé au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Depuis ce temps, la région n’a cessé de développer son réseau de sentier et avec elle l’implication d’une armée de bénévoles. En 2015, la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec célèbre ses 40 ans d’histoire. Ce vlog se veut un hommage à tous ceux qui sont impliqués de près ou de loin dans l’industrie de la motoneige.

Le Saguenay-Lac-St-Jean, paradis des motoneigistes

Le Canada, pays nordique qui enchante les adeptes de sports d’hiver,  est reconnu comme un endroit de prédilection pour tous les amateurs de motoneige. Avec plus de 700 000 scooters des neiges enregistrés et plus de 125 000 kilomètres de sentiers, il y a  là de quoi réjouir tous les adeptes!

La région du Saguenay-Lac-St-Jean, en particulier,  offre des sentiers époustouflants aux paysages enchanteurs. Réputée mondialement pour son réseau, son accessibilité, et  l’interconnexion entre ses régions, on y trouve un nombre impressionnant d’installations facilitant le parcours de ces quelques 3500 kilomètres de voies praticables.

Malheureusement, ce sport est souvent assombri par les nombreux accidents ou témoignages de conduites imprudentes.  On ne le répétera jamais assez, il est important d’être prudent! Voici quelques précautions essentielles à prendre avant de partir en randonnée!

Éviter les étendues d’eaux

Règle générale, il faut absolument éviter de traverser les lacs et rivières qui ne sont pas balisés et contrôlés! Tout d’abord, il y a les risques liés au bris de la couche de glace.  Même si celle-ci semble très  épaisse et entièrement glacée, rien ne garanti qu’elle sera solide et pourra supporter votre véhicule si facilement. Ensuite, il faut se rappeler que la plupart des lacs et rivières ne constituent pas des chemins balisés. Si vous êtes attirés par le fait de conduire sans restriction, sans obstacle et, en allant de tous bords et tous côtés  à une vitesse élevée, pensez que les autres le peuvent aussi. C’est justement ce qui rend la chose si dangereuse et augmente les risques d’accidents.

La traction  est largement inférieure sur la glace qu’elle l’est sur les sentiers enneigés ; on n’arrête pas aussi facilement que l’on voudrait! Bon nombre de collisions surviennent dans ces situations. Fait assez surprenant, la noyade constitue la cause de décès principale chez les motoneigistes, principalement en raison du manque de précautions prises quant aux  étendues d’eaux glacées.

En suivant les sentiers prédéterminés, vous pourrez ainsi faire le tour des étendues d’eau et éviter les pépins.  Essayez La Route du Fjord, ce sentier sécuritaire ponctué de caps et de falaises qui est un véritable bijou pour les yeux!

Prévoir ses escapades

Peu importe si vous prévoyez partir pour une petite balade rapide ou bien une longue expédition, il est toujours recommandé de partir accompagné.  Si, toutefois, vous décidez tout de même de partir faire une randonnée en solitaire, pensez à informer vos proches de votre itinéraire et de l’heure escomptée de votre retour. Cela peut sembler très banal mais ce pourrait vous sauver la vie en cas d’accident ou d’imprévu!

Parlant d’itinéraire,  il est recommandé de prévoir avec minutie le chemin que vous emprunterez. Cela vous simplifiera d’abord la vie et évitera les questionnements en cours de route, mais vous pourrez également prévoir en fonction des conditions des sentiers!

Les sentiers du Saguenay sont généralement bien cartographiés. Vous pourrez retrouver facilement des cartes interactives et faire des itinéraires personnalisés selon les sentiers désirés.

Avant de partir

Plusieurs outils sont à la disposition des motoneigistes pour les conseiller dans les chemins à utiliser. Selon  la période de l’année et les conditions météo, les sentiers ne sont pas tous ouverts et ne sont pas non plus tous dans le même état! Consultez l’application Facebook Motoneige avant de partir pour connaître les observations des motoneigistes quant aux conditions des sentiers de la région du Saguenay en entier ! Vous y trouverez plusieurs avis des amateurs ainsi que des conseils.

En plus des divers sites internet,  une application mobile a été récemment conçue et lancée par la Fédération des Clubs de Motoneigistes du Québec (FCMQ) pour donner aux amateurs de ce sport un accès en tout temps aux sentiers et ainsi permettre la planification de vos promenades. Nommée iMotoneige, celle-ci s’avère une très bonne alternatives aux GPS spécialisés en la matière, qui sont pour leur part très dispendieux.

Autre précaution qui peut s’avérer très utile pour tous ceux qui arpentent les sentiers québécois : pensez à l’assurance motoneige !  La SAAQ ne prévoit aucune disposition en cas de blessures corporelles liées à ce sport, il est donc judicieux de prévoir une bonne assurance, comme pour tous les types de véhicule

Une dernière chose avant d’enfiler vos habits et de filer sur les sentiers, pensez à consulter les règlements sur la motoneige ! Il est en effet possible de récolter une amende plutôt salée si on se fait prendre à ne pas respecter le code de conduite!

Soyez prudents, et bonne randonnée!