Blogue officiel Tourisme Saguenay-Lac-St-Jean

BlogueLe Saguenay-Lac-Saint-Jean est une région vaste qui dispose d’une offre touristique très variée. Afin de vous aider à planifier vos vacances, l’équipe du blogue des Géants cherchera à vous informer sur les toutes dernières nouveautés, nos bonnes adresses et sur les personnes qui feront de votre prochain séjour chez-nous un succès. Sans compter que vous en apprendrez sur le milieu touristique, son fonctionnement et ses secrets. Une mine d’information provenant d’une équipe d’expérience, voilà ce que nous avons à offrir.

L’automne sur le bord du fjord

A42Z6744

Je passe une partie de mes étés sur le bord du lac Saint-Jean. Je m’estime chanceux de pouvoir observer les changements, au fil des jours, de cet endroit magnifique. Le fjord du Saguenay, surtout en automne, offre un spectacle aussi merveilleux.

Lorsqu’on prend le temps de se lever tôt le matin, le fjord et la nature environnante baignent souvent dans la brume et les couleurs sont véritablement hallucinantes. J’adore partager ces beaux moments avec ma conjointe et nos enfants. Chaque année, durant ces quelques semaines, nous louons un chalet près du fjord (souvent au Village-Vacances Petit-Saguenay) et nous pouvons ainsi jouir du splendide paysage, gracieuse générosité de dame Nature.

A42Z6774

La température plus fraîche lors de cette période de l’année est idéale pour des activités telles que la randonnée en montagne, le vélo, la course ou, simplement, une marche sur le bord du fjord. Je vous suggère fortement de vous lever tôt comme nous. Vous apprécierez la chance qui vous sera offerte de profiter des lumières douces d’un beau lever de soleil. Si vous avez un appareil photo, vous pourrez immortaliser ces moments fugaces. Sinon, vous aurez tout de même le plaisir d’admirer le spectacle grandiose.

Toutes les images se trouvent ici.

37101321233_1df62c692d_z

37101321623_0a16ee50c1_z

37101322253_44f94212f2_z

Mototourisme : Circuit GÉANT

Route 381 – crédit photo Tourisme Charlevoix, Bertrand Lemeunier

Route 381 – crédit photo Tourisme Charlevoix, Bertrand Lemeunier

Qu’on la nomme Petit parc ou Parc de la Galette, la route 381 apporte son lot de wow! à tous les motocyclistes qui la parcourent. Paysages à couper le souffle, arrêts incontournables, endroits pour casser la croûte et attraits historiques : ses 114 kilomètres ont tout pour plaire!

Amorcez votre balade à la jonction des routes 170 et 381 à Saguenay dans le secteur de Ville de la Baie. Avant de partir, pourquoi ne pas en profiter pour savourer un délicieux déjeuner original au Bistro Café Summum ? Ensuite, puisque vous serez déjà dans le Village portuaire, vous pourrez vous dégourdir les jambes avant de remonter sur votre moto ! Vous pourrez même assister aux escales de plusieurs croisières internationales, toutes plus impressionnantes les unes que les autres.

Queen Mary 2 - crédit photo : Marili Boucher

Queen Mary 2 – crédit photo : Marili Boucher

Alors maintenant, en route!

La route 381 est sinueuse et la qualité du chemin n’a pas son pareil. Près de 40 minutes après le début de l’escapade, vous pourrez vous arrêter chez Stivy Relais-Resto-Bar pour faire le plein d’essence et de produits régionaux, en vue de faire un pique-nique. Tout près, vous pourrez également vous arrêter à la halte routière de Ferland-et-Boilleau pour découvrir le magnifique pont couvert qui enjambe la rivière des Ha! Ha!, de même qu’un espace gazonné où vous pourriez avoir envie d’y étendre une couverture. À moins que les grands rochers plats directement sur la rivière vous interpellent davantage…

Pont Couvert du Lac Ha! Ha!

Pont Couvert du Lac Ha! Ha!

Poursuivez votre balade en bordure de la rivière des Ha! Ha! et traversez ensuite le lac du même nom pour vous enfoncer dans la forêt, en longeant le Parc national des Grands-Jardins. Vous serez sans mot devant l’immensité du paysage et les imposants caps de roches. Dans ce secteur très montagneux, il n’est pas rare d’y apercevoir de la neige dès la mi-octobre (sur les sommets et non sur la route, n’ayez crainte!).

Tout au long du parcours, vous serez agréablement surpris par les nombreux endroits où de larges accotements vous permettront de vous arrêter facilement. Ainsi, vous pourrez profiter des points de vue à votre guise, pique-niquer et peut-être même faire une saucette dans une des nombreuses rivières. (Bien que ça risque d’être frisquet à ce temps-ci de l’année!)

Route 381 – crédit photo Tourisme Charlevoix, Bertrand Lemeunier

Route 381 – crédit photo Tourisme Charlevoix, Bertrand Lemeunier

Historiquement intéressant

D’un point de vue historique, il est fascinant d’apercevoir les vestiges encore apparents du feu de forêt dans le parc national des Grands Jardins causé par la foudre en 1999. En quelques jours, 35 kilomètres2 de forêt − 11 % de la superficie totale − sont partis en fumée, laissant un panorama hors du commun qui saisit à tout coup, même après plus de 20 ans!

On longe ensuite longe la rive ouest de la rivière du Gouffre sur quelques kilomètres puis on arrive finalement dans le charmant village de Saint-Urbain où vous pourrez trouver plusieurs arrêts gourmands de la Route des Saveurs. Le périple se termine quelques kilomètres plus loin à la jonction de la route 138. De là, à vous de décider quels nouveaux horizons vous avez envie de découvrir!

Bref, que vous l’empruntiez dans un sens ou dans l’autre, la route 381 demeure un incontournable pour tous les motocyclistes qui ont envie d’une balade différente et impressionnante!

 

Photographier l’automne

16-pour photographier des rivières et des chutes4@Charles-David Robitaille

 

L’automne, c’est beau et ça sent bon. J’adore le photographier dès que l’occasion se présente. J’aime les randonnées en couple, les sorties en famille en vélo de route ou entre amis en vélo de montagne, les petites marches en famille dans les boisés de la ville et les moments seul en forêt. Je trimbale toujours mon appareil photo avec moi, car les possibilités de produire de belles images sont très élevées en toutes circonstances.

Si les journées sont ensoleillées, je chercherai à privilégier les paysages ouverts en plan large. Lors de journées plutôt nuageuses, les plans plus serrés, en forêt, seront alors envisagés, car les contrastes sont beaucoup moins prononcés. J’aime même les jours de pluie; on peut alors obtenir des couleurs vraiment saturées.

Dans le fond, peu importe la température, il faut sortir dehors en automne. Amusez-vous avec votre appareil photo (et allez voir ces images) !

« Articles plus anciens