Blogue officiel Tourisme Saguenay-Lac-St-Jean

BlogueLe Saguenay-Lac-Saint-Jean est une région vaste qui dispose d’une offre touristique très variée. Afin de vous aider à planifier vos vacances, l’équipe du blogue des Géants cherchera à vous informer sur les toutes dernières nouveautés, nos bonnes adresses et sur les personnes qui feront de votre prochain séjour chez-nous un succès. Sans compter que vous en apprendrez sur le milieu touristique, son fonctionnement et ses secrets. Une mine d’information provenant d’une équipe d’expérience, voilà ce que nous avons à offrir.

Les ponts couverts au Saguenay—Lac-Saint-Jean

Au Québec, le phénomène des ponts couverts est indissociable de l’histoire de l’ouverture  des régions à la colonisation. Ces ouvrages en bois étaient un lieu de passage primordial entre les nombreuses colonies dispersées sur un vaste territoire. Historiquement, le Saguenay—Lac-Saint-Jean a déjà compté plusieurs ponts couverts. Presque disparue aujourd’hui, l’infrastructure demeure toujours un exemple de savoir-faire et d’adaptation à son environnement.

Construit principalement entre le début du 19e siècle et la fin des années 1950, le pont couvert marque de son empreinte le paysage de la campagne québécoise. Dans la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean, on recense la construction d’au moins 75 ponts couverts entre 1860 et le début des années 1940. À lui seul, le Lac-Saint-Jean en compte plus d’une soixantaine, dont les célèbres ponts Taché (Alma) et Taillon (Saint-Félicien). Le premier, construit au dessus de la Grande Décharge, représente lors de sa construction en 1894, une véritable prouesse technique (longueur : 189 mètres; démoli en 1947).

PONT TAILLON

Pont Taillon – Saint-Félicien

Le second pont est construit au dessus de la rivière Ashuapmushuan en 1895 (longueur : 219,4 mètres). D’abord nommé Taillon en l’honneur du premier ministre de la province de Québec, il est consumé par les flammes dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 1908. L’année suivante, on reconstruit un nouveau pont couvert plus long et désigné Carbonneau en hommage au député provincial du comté Lac-Saint-Jean (longueur : environ 375 mètres; emporté par les glaces en 1942).

Après la Seconde Guerre mondiale, la disparition des ponts couverts est fulgurante (démolition, incendie). L’augmentation de la circulation automobile et la construction de nouveaux ponts avec des matériaux modernes marquent la fin de ce type d’infrastructure. Aujourd’hui, les ponts de bois couverts sont un bien patrimonial très précieux qui doit être conservé à titre exemplaire. Peu nombreux au Québec, la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean en compte quelques-uns.

Pont de Sainte-Jeanne-d'Arc - crédit photo : Alex Laliberté

Pont rouge – Sainte-Jeanne-d’Arc – crédit photo : Alex Laliberté

Le pont Rouge de Sainte-Jeanne-d’Arc qui traverse la rivière Noire a été construit en 1936 (28 mètres). Modèle Town typique, il est l’un des derniers vestiges encore visible d’une époque maintenant révolue. En 1995, menacé de ruine par la pourriture importante des culées de bois et des extrémités des cordes inférieures des fermes, le ministère des Transports consacre 135 000 $ pour sa sauvegarde.

Pont du Faubourg - L'Anse-Saint-Jean

Pont du Faubourg – L’Anse-Saint-Jean

Pont du Faubourg - L'Anse-Saint-Jean

Pont du Faubourg – L’Anse-Saint-Jean

Le pont du Faubourg à L’Anse-Saint-Jean qui traverse la rivière Saint-Jean a été construit en 1929 par Laurent Bouchard (on lui attribue au moins 14 ponts couverts au Saguenay). Figurant sur le revers des billets de banque canadiens de 1 000 dollars émis en 1954, il a été emporté par les glaces de la rivière au printemps de 1986. Peu endommagé, il est réinstallé sur des assises relevées d’un mètre et ouvert à la circulation le 31 décembre 1986.

Pont du Lac Ha! Ha!

Pont du Lac Ha! Ha! – Ferland-Boileau

Pont du Lac Ha! Ha!

Pont du Lac Ha! Ha! – Ferland Boileau

Le pont du Lac Ha! Ha! à Ferland-et-Boilleau qui traverse la rivière du même nom a été construit en 1934. La halte routière dans laquelle se trouve le pont couvert a reçu, en 2010, le prix du patrimoine de la MRC du Fjord-du-Saguenay dans la catégorie « Paysage ».

Pont Louis-Gravel

Pont Louis-Gravel – Sacré Coeur

Le pont Louis-Gravel de Sacré-Cœur qui traverse la rivière Sainte-Marguerite a été construit en 1934.  En 1998, le pont couvert est restauré par le ministère des Transports pour une somme de 267 000 $. Les travaux de réfection sont à peine terminés que le pont s’affaisse par le centre en deux parties. On doit alors tout refaire et installer une pile pour le soutenir.

Finalement, on retrouve également le pont Painchaud à Saint-Félicien qui a été retiré de son emplacement original en 2008 et remisé dans un champ de Saint-Méthode en attendant d’être rénové.

Pour en savoir plus, lire l’ouvrage de Gérald Arbour, Fernand Caron et Jean Lefrançois, Les ponts couverts au Québec (2005).

Souvenir boréal

Après une visite au Saguenay–Lac-Saint-Jean, il est normal de vouloir en ramener un petit bout dans sa valise. On ne peut emporter ni le lac ni le fjord, pas plus que la proverbiale affabilité des gens d’ici. Notre territoire boréal se parcourt et se contemple, mais il se cultive et se goûte également : c’est par ses saveurs qu’on en prolongera le plaisir, en emportant avec soi des produits agroalimentaires originaux, qui goûtent comme nulle part ailleurs. De quoi transformer le voyage en chasse au trésor et donner un arôme boréal à ses souvenirs.

On vous en parlait dernièrement, la zone boréale se boit, et possède un savoir-faire enviable en matière de boissons alcoolisées. En microbrasserie, plusieurs boutiques vous attendent où vous pourrez vous procurer des bières de saison, rares et indisponibles dans les points de vente. Ne l’ébruitez pas trop fort si, par exemple, vous parvenez à mettre la main sur une légendaire Tante Tricotante Chardonnay de la Microbrasserie du Lac Saint-Jean – sa rareté, créée par un lent vieillissement en fût de chêne, attise dans la région une grande convoitise.

Chocolaterie des Pères Trappistes

Chocolaterie des Pères Trappistes

CaptureEn saison (au mois d’août), les boîtes de bleuets enrobés de chocolat de la Chocolaterie des Pères Trappistes sont également du genre à déclencher les passions. Cette friandise typique de la zone boréale est fabriquée avec des bleuets sauvages fraîchement cueillis à la main (une récolte à la machine briserait les petits fruits), sur lesquels on coule à chaud une mince couche de chocolat noir. Ce savoir-faire absolument unique a été développé pendant plusieurs dizaines d’années par les Pères Trappistes de Dolbeau-Mistassini. Prévoyez une façon de les ramener au frais! C’est dans la même ville qu’on fabrique les vinaigrettes Épicéa, sous la supervision cette fois des sœurs Augustines. Disponibles à travers toute la région, les vinaigrettes Épicéa se distinguent par leurs aromates et ingrédients boréals. Fraises, menthe et épinette blanche; bleuets et épinette noire; légumes du jardin et pin gris; érable et pin Sylvestre; framboises; canneberges; sapin baumier; poireaux et épinette blanche sont autant d’ingrédients étonnants et locaux qui entrent dans la composition de ces vinaigrettes confectionnées pour une bonne cause. Issus de l’initiative de communautés religieuses soucieuses de tirer profit des ressources de proximité, les produits de la Chocolaterie des Pères Trappistes comme ceux d’Épicéa nous rappellent les liens entre territoire, culture et saveur, tout en racontant une partie de l’histoire de notre région. Tant leur richesse est multiple, leur découverte est véritablement une occasion de poursuivre le voyage.

Délices du Lac-Saint-Jean

Délices du Lac-Saint-Jean

Transformé depuis longtemps par les Pères Trappistes, le bleuet sauvage sert encore aujourd’hui à la confection des confitures, chutneys, beurres, tartinades, gelées, sirops et thés de l’entreprise Délices du Lac-Saint-Jean, située à Albanel, au pays du petit fruit bleu. Dans le but avoué « d’offrir des produits du terroir de qualité supérieure » et de « donner un second souffle à la tradition », les artisans passionnés derrière l’entreprise mettent tout en oeuvre pour conserver les propriétés gustatives et bénéfiques pour la santé du bleuet sauvage. Leurs produits, qui se distinguent aussi grâce à un passage remarqué à la télévision, sont aussi beaux que bons et sont offerts sur le web, dans de nombreux points de vente et directement à l’atelier-boutique.

Écrit le lundi, 31 juillet, 2017 par et déposé dans Saveurs régionales

Le fjord comme compagnon de jeu

Plage en famille

L’été, les familles en vacances cherchent un endroit où les enfants pourront se faire des amis, où les ados trouveront des activités à leur goût et où les parents pourront aussi se détendre ; après tout c’est censé être des vacances pour tout le monde, non?

La formule tout inclus est très populaire pour ces raisons, mais saviez-vous qu’il est aussi possible de vivre cette expérience au Québec? Et en bordure du fjord du Saguenay qui plus est?

Un tout inclus pas comme les autres

Chalets VVPS

Dans la région, le Village-Vacances Petit-Saguenay propose justement des séjours tout inclus d’une semaine qui plairont à toute la famille ; hébergement, repas inclus, activités pour tout le monde (dont des prises en charge des enfants, ce qui permet aux parents de se reposer). Bref, un séjour sans tracas où l’on n’a pas besoin de penser à ce que l’on va préparer pour souper, quelles activités on fera en soirée et où l’on va dormir.

De plus, la formule est non seulement offerte en chalet, mais aussi en camping!  Le camping 4 étoiles propose notamment des emplacements exceptionnels avec vue sur le fjord du Saguenay. C’est donc allier la tranquillité d’esprit du tout inclus avec le plein air, les feux de camp et une voûte étoilée spectaculaire. Le rêve, quoi!

Camping VVPS

Avec plus de 30 ans d’opération, le Village-Vacances a développé une offre d’activités adaptées à tous les besoins de la famille. L’une de ses forces demeure son positionnement stratégique avec la vue sur le fjord et la plage de l’Anse Saint-Étienne d’où l’on peut observer des bélugas et des couchers de soleil à couper le souffle. Kayak, randonnée, farniente sur la plage ; autant de bonnes façons de profiter de l’endroit et d’observer les mammifères marins.

Croisière aux baleines sur place

Organisaction - croisière aux baleines en zodiac

Comble de plaisir, une nouvelle activité est aussi proposée cette année sur le site : les croisières fjord et baleines avec OrganisAction. Partez à bord d’un zodiac de 24 passagers pour l’interprétation du fjord et l’observation des baleines du côté de Tadoussac avec une guide pertinente et ultra intéressante. Deux départs sont proposés tous les jours directement de la plage. Accessible pour toute la famille, voilà une activité excitante et enrichissante!

Bref, on ne peut visiter le Saguenay-Lac-Saint-Jean sans découvrir le majestueux fjord du Saguenay, ses baleines et le Village-Vacances Petit-Saguenay! Un arrêt de choix pour toutes les familles!

4

5

6

7

8

« Articles plus anciens Articles plus récents »