Blogue officiel Tourisme Saguenay-Lac-St-Jean

BlogueLe Saguenay-Lac-Saint-Jean est une région vaste qui dispose d’une offre touristique très variée. Afin de vous aider à planifier vos vacances, l’équipe du blogue des Géants cherchera à vous informer sur les toutes dernières nouveautés, nos bonnes adresses et sur les personnes qui feront de votre prochain séjour chez-nous un succès. Sans compter que vous en apprendrez sur le milieu touristique, son fonctionnement et ses secrets. Une mine d’information provenant d’une équipe d’expérience, voilà ce que nous avons à offrir.

Comment combattre la grisaille de Novembre?

 « Novembre est un beau mois. Mais il faut aimer le gris. Et l’oeil en saisir la lumière. »

– Gilles Vigneault

C’est connu : novembre est un mois qualifié comme étant grisonnant et parfois même un peu fade. La nature est déshabillée de ses couleurs. Le Saguenay–Lac-Saint-Jean se prépare à accueillir l’hiver. Les activités plein air sont plus embêtantes, la folie estivale des festivals est terminée. Il faut être un peu rusé pour s’amuser.

Voyons ce mois, comme une occasion de faire des activités nouvelles, de goûter de nouvelles saveurs et d’explorer.

Voilà quelques activités pour réchauffer votre esprit et pour combattre la petite grisaille de notre cher novembre.

De bonnes choses

(c) Karyne Gagné

(c) Karyne Gagné

La découverte de nouvelles saveurs égaye les sens, vrai? Pourquoi ne pas s’organiser une petite soirée sous le thème de « bières et fromages ». La région déborde de ces deux éléments, ça tombe bien. Vous trouverez dans ces billets de blogue, mes deux suggestions préférés d’accord bières et fromages. Elles ont été créées en collaboration avec Charles Gagnon, copropriétaire de la Micro du Lac :

À mon avis, notez bien ces deux must que vous devez avoir dans votre dégustations : le fromage 14 Arpents de la Fromagerie Médard et une bière de la Voie Maltée, qu’on peut se procurer dans leur boutique, la Sags une ale légère.

Fans d’hockey aussi? Aller encourager l’équipe régionale de la Ligue d’hockey junior majeur du Québec : Les Saguenéens est une très belle activité à faire en famille un samedi soir. Vous trouverez leur horaire juste ici.

Pour conclure sur le sujet, du côté de Dolbeau-Mistassini, la microbrasserie Le Coureur des Bois nous ouvre les portes de son usine de production. On peut même repartir avec nos bières préférées. À découvrir!

De belles choses

IMG_1738Un événement unique au mois de novembre (et qui tombe juste à point avant la période des Fêtes) est le Salon des métiers d’arts. Du 7 au 12 novembre prochain aura lieu la 37e édition du salon. 37e édition, ce n’est pas rien! 60 exposants sur place, c’est wow!

Pour l’avoir visité de nombreuses fois, le salon est un peu comme un musée exposant les plus belles œuvres que les créateurs d’ici conçoivent de leurs mains. Du verre, des textiles, de la céramique, des jouets pour enfants, des tricots, des produits naturels et bien plus. C’est mon incontournable de novembre!

Dans un tout autre style d’oeuvres d’art, la semaine dernière, j’ai eu l’occasion de m’immiscer dans plusieurs histoires et reportages lors du World Press Photo 2017, présentée dans le cadre du Zoom Photo Festival Saguenay. Depuis quelques années déjà, la région a la chance d’accueillir ce prestigieux concours de photographie de presse. Au menu : des clichés marquants, plein d’émotions!

De nouvelles choses (en rafale !)

(c) Jean-Michel Decoste

(c) Jean-Michel Decoste

  • Escaparium Saguenay a ouvert ses portes récemment en plein cœur de Chicoutimi. Le concept est un jeu d’évasion où vous devez, en équipe, faire preuve d’ingéniosité afin de vous évader d’une pièce à l’autre.
  • Les Coffrets du Royaume ont ouvert une trop belle boutique à Alma. On y retrouve une foule de délicieux produits régionaux ! À l’origine, cette entreprise offre un service de boite mensuelle remplie de produits régionaux ! Si vous ne les connaissez pas déjà, faites-le !
  • Une nouvelle microbrasserie voit le jour dans la région : la Microbrasserie Beemer. Pour les avoir testées, on a droit à quatre bières (pour l’instant !) de grande qualité et très savoureuses. Leurs bières sont disponibles surtout dans la région, mais il y a quelques points de vente au Québec, vous aurez les informations sur leur site Web.

 

Voilà quelques pistes pour égayer votre novembre au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Mototourisme : Circuit GÉANT

Route 381 – crédit photo Tourisme Charlevoix, Bertrand Lemeunier

Route 381 – crédit photo Tourisme Charlevoix, Bertrand Lemeunier

Qu’on la nomme Petit parc ou Parc de la Galette, la route 381 apporte son lot de wow! à tous les motocyclistes qui la parcourent. Paysages à couper le souffle, arrêts incontournables, endroits pour casser la croûte et attraits historiques : ses 114 kilomètres ont tout pour plaire!

Amorcez votre balade à la jonction des routes 170 et 381 à Saguenay dans le secteur de Ville de la Baie. Avant de partir, pourquoi ne pas en profiter pour savourer un délicieux déjeuner original au Bistro Café Summum ? Ensuite, puisque vous serez déjà dans le Village portuaire, vous pourrez vous dégourdir les jambes avant de remonter sur votre moto ! Vous pourrez même assister aux escales de plusieurs croisières internationales, toutes plus impressionnantes les unes que les autres.

Queen Mary 2 - crédit photo : Marili Boucher

Queen Mary 2 – crédit photo : Marili Boucher

Alors maintenant, en route!

La route 381 est sinueuse et la qualité du chemin n’a pas son pareil. Près de 40 minutes après le début de l’escapade, vous pourrez vous arrêter chez Stivy Relais-Resto-Bar pour faire le plein d’essence et de produits régionaux, en vue de faire un pique-nique. Tout près, vous pourrez également vous arrêter à la halte routière de Ferland-et-Boilleau pour découvrir le magnifique pont couvert qui enjambe la rivière des Ha! Ha!, de même qu’un espace gazonné où vous pourriez avoir envie d’y étendre une couverture. À moins que les grands rochers plats directement sur la rivière vous interpellent davantage…

Pont Couvert du Lac Ha! Ha!

Pont Couvert du Lac Ha! Ha!

Poursuivez votre balade en bordure de la rivière des Ha! Ha! et traversez ensuite le lac du même nom pour vous enfoncer dans la forêt, en longeant le Parc national des Grands-Jardins. Vous serez sans mot devant l’immensité du paysage et les imposants caps de roches. Dans ce secteur très montagneux, il n’est pas rare d’y apercevoir de la neige dès la mi-octobre (sur les sommets et non sur la route, n’ayez crainte!).

Tout au long du parcours, vous serez agréablement surpris par les nombreux endroits où de larges accotements vous permettront de vous arrêter facilement. Ainsi, vous pourrez profiter des points de vue à votre guise, pique-niquer et peut-être même faire une saucette dans une des nombreuses rivières. (Bien que ça risque d’être frisquet à ce temps-ci de l’année!)

Route 381 – crédit photo Tourisme Charlevoix, Bertrand Lemeunier

Route 381 – crédit photo Tourisme Charlevoix, Bertrand Lemeunier

Historiquement intéressant

D’un point de vue historique, il est fascinant d’apercevoir les vestiges encore apparents du feu de forêt dans le parc national des Grands Jardins causé par la foudre en 1999. En quelques jours, 35 kilomètres2 de forêt − 11 % de la superficie totale − sont partis en fumée, laissant un panorama hors du commun qui saisit à tout coup, même après plus de 20 ans!

On longe ensuite longe la rive ouest de la rivière du Gouffre sur quelques kilomètres puis on arrive finalement dans le charmant village de Saint-Urbain où vous pourrez trouver plusieurs arrêts gourmands de la Route des Saveurs. Le périple se termine quelques kilomètres plus loin à la jonction de la route 138. De là, à vous de décider quels nouveaux horizons vous avez envie de découvrir!

Bref, que vous l’empruntiez dans un sens ou dans l’autre, la route 381 demeure un incontournable pour tous les motocyclistes qui ont envie d’une balade différente et impressionnante!

 

Offrez-vous la mycogastronomie régionale!

champignons_panier

Vous êtes amateur de gastronomie et de champignons ? Vous avez déjà songé à partir à la cueillette, mais vous ne savez pas où trouver vos champignons préférés? Vous avez peur de commettre une erreur d’identification, car votre seule expérience de récolte de champignons se résume aux aventures de Mario Bros sur console ? Dans ce cas, j’ai la certitude que ce billet pourrait grandement vous intéresser.

Pour ceux et celles qui ne le savent pas, la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean possède plus de 2500 espèces de champignons dont une trentaine sont comestibles. De plus, selon l’analyse des données météorologique par la Mycoboutique, cette saison de récolte s’avère très prometteuse. Quoi dire de plus pour vous convaincre de vous lancer dans ce passe-temps fort agréable au goût?

Comment s’y prendre ?

Tout d’abord, il est fortement déconseillé de vous aventurer seul(e) et de récolter des champignons sans réaliser une contre-identification par des mycologues d’expérience. Il faut garder en tête que certaines espèces sont néfastes et dangereuses, voire mortelles, pour la santé.

Ensuite, il existe en région plusieurs groupe de mycologues amateurs, de guides-cueilleurs et de personnes ressources pour vous permettre d’être initié(e) en toute sécurité.

  1. L’entreprise de consultants en environnement BioTerra offre des sorties d’initiation et de formation sur la cueillette et l’identification de champignons dans la région du Saguenay.
  1. L’entreprise Champignon Boréal à Chicoutimi offre des activités de mycotourisme en groupe au Parc Aventures Cap Jaseux à tous les samedi, et ce, du 12 août jusqu’au mois de septembre. Les sorties sont d’ailleurs suivies d’une dégustation. Pour vous inscrire vous devez contacter le Parc Aventures Cap Jaseux.
  2. Le Cercle des mycologues du Saguenay offre également un service de guide-cueilleur.
  3. Pour les sorties au Lac-Saint-Jean, la Société de mycologie d’Alma offre des sorties en groupe. Néanmoins, vous devez être membre pour participer aux activités de cet organisme à but non lucratif.

Pour en savoir plus …

cueillette-181510

Tout d’abord, pour obtenir plus d’information sur les pratiques de récolte en région, je vous conseille fortement de consulter et de suivre la page Facebook des Champignons comestibles du Lac-Saint-Jean.

Ensuite, si la cueillette ne vous intéresse pas, mais vous cherchez à vous procurer ce genre de produit. Sachez qu’on en retrouve de plus en plus dans les épiceries locales de la région. Si vous ne trouvez pas ce dont vous cherchez, les entreprises Champignon Boréal et Morille Québec offrent une belle diversité de produits ainsi qu’un service de vente et d’achat de champignons.

Enfin, je terminerai en vous conseillant fortement de consulter ce merveilleux guide sur les champignons comestibles du Lac-Saint-Jean, réalisé par la Forêt Modèle du Lac-Saint-Jean, et de vous rappeler : En cas de doute, s’abstenir !

Bonne cueillette !

« Articles plus anciens Articles plus récents »