Blogue officiel Tourisme Saguenay-Lac-St-Jean

BlogueLe Saguenay-Lac-Saint-Jean est une région vaste qui dispose d’une offre touristique très variée. Afin de vous aider à planifier vos vacances, l’équipe du blogue des Géants cherchera à vous informer sur les toutes dernières nouveautés, nos bonnes adresses et sur les personnes qui feront de votre prochain séjour chez-nous un succès. Sans compter que vous en apprendrez sur le milieu touristique, son fonctionnement et ses secrets. Une mine d’information provenant d’une équipe d’expérience, voilà ce que nous avons à offrir.

Lac-Saint-Jean : un paradis boréal gourmand!

C’est bien connu, le Lac-Saint-Jean est une destination prisée tant par les Québécois que par les touristes qui recherchent des paysages photogéniques et des établissements des plus accueillants. Saviez-vous qu’on y retrouve également plusieurs adresses de la Zone boréale, cette association de producteurs et d’ambassadeurs de saveurs qui souhaitent mettre en lumière le meilleur de ce que le Saguenay-Lac-Saint-Jean a à nous offrir?

Partons donc à la découverte de ces arrêts gourmands aux alentours du lac et sur ses rives, un parcours idéal pour un long week-end ou vos prochaines vacances. Lors de mon séjour, je suis arrivée doucement aux abords de cette spectaculaire étendue d’eau, commençant mes explorations à Saint-Nazaire et finissant à Saint-Félicien, en passant par la rive nord du lac. Si vous avez le temps, je vous recommande d’en faire un tour complet pour bien saisir son immensité et les multiples points de vue qui le ponctuent.

Vos premiers pas à Alma

Prenez la route tôt le matin pour ne rien rater de votre première journée qui sera bien remplie! Cap sur Alma pour un lunch à L’Exode Café dont les sandwichs et les salades confectionnés à partir de produits locaux vous donneront toute l’énergie nécessaire pour la suite du voyage.

Exode Cafe - Jennifer Dore Dallas - salle Exode Cafe - Jennifer Dore Dallas - repas

Parcourez le parc thématique L’Odyssée des Bâtisseurs, enfourchez votre vélo pour une balade le long de la Véloroute des Bleuets ou sirotez un bon latté au Café du Clocher. Les possibilités sont nombreuses! En soirée, posez vos bagages dans votre chambre aux allures modernes à l’Auberge-bistro Rose & Basilic avant de rejoindre le restaurant de l’établissement dont l’ambiance chaleureuse vous mettra l’eau à la bouche, sans parler des produits du terroir disponibles au menu.

Auberge-bistro Rose et Basilic - Jennifer Dore Dallas - salle a manger du bas Auberge-bistro Rose et Basilic - Jennifer Dore Dallas - general tao Auberge-bistro Rose et Basilic - Jennifer Dore Dallas - lit

Le lac Saint-Jean, de Saint-Nazaire à Saint-Félicien

Toute fin de semaine mérite un brunch du dimanche et l’expérience sera riche en saveurs À l’Orée des Champs de Saint-Nazaire. La ferme gourmande est spécialiste de l’agneau depuis plus de 80 ans et cette viande de la Zone boréale, entre autres plaisirs, est maintenant servie dans la superbe grange toute de bois qui vous accueillera pour le repas.

A loree des champs - Jennifer Dore Dallas - bois A loree des champs - Jennifer Dore Dallas - brunch A loree des champs - Jennifer Dore Dallas - salle a manger

Reprenez tranquillement la route vers Saint-Gédéon en admirant le paysage qui se métamorphosera rapidement devant vos yeux. Vous apercevrez bientôt le fameux lac Saint-Jean qui vous attendra un peu plus tard pour une collation sur ses rives. Faites donc provision de fromages et de pains au bistro-boulangerie Médard, un incontournable, tout comme la Microbrasserie du Lac-St-Jean située dans le même village.

Sans compter les nombreux arrêts-photos que vous effectuerez, la route vers Saint-Félicien par le sud du lac dure environ une heure. Arrêtez-vous çà et là pour prendre un bon bol d’air frais avant d’arriver à votre destination, l’Auberge des Berges.

Auberge des Berges - Jennifer Dore Dallas - litAuberge des Berges - Jennifer Dore Dallas - chambre

Ne ratez surtout pas le coucher de soleil qui est simplement spectaculaire depuis la terrasse des lieux. Savourez ce moment avant de passer à table À l’Audace boréale, une adresse gastronomique qui fait la fierté des propriétaires, Mireille et Jacques, ambassadeurs de saveurs de la Zone boréale. Mon coup de cœur? L’Aventure nordique, une surprise culinaire qui vous permettra de savourer les spécialités régionales élaborées au gré des inspirations en cuisine. Du mercredi au samedi, vous pourrez aussi terminer la soirée à la microbrasserie La Chouape, à quelques minutes de l’auberge.

Auberge des Berges - Jennifer Dore Dallas - Parmentier Auberge des Berges - Jennifer Dore Dallas - salle a manger

Des classiques jeannois à ne pas manquer

Certains grands classiques du Lac-Saint-Jean méritent qu’on s’y attarde plus longuement, c’est le cas du Zoo sauvage de Saint-Félicien que vous pourrez visiter après le déjeuner. En fin d’après-midi, arrêtez-vous au Musée du Cheddar de la Vieille fromagerie Perron pour une dégustation de fromages régionaux ou encore un atelier d’initiation à la fabrication du fromage. Vous pourrez même rapporter votre création!

Vieille fromagerie Perron Restaurant Chez Perron

Après un séjour au Lac-Saint-Jean, je suis convaincue que serez vous aussi charmé par la passion dont les ambassadeurs de saveurs de la Zone boréale témoignent au quotidien dans leur mission. Fort à parier que vous voudrez poursuivre vos explorations plus longuement!

À quand votre passage au Lac-Saint-Jean?

Bon voyage,

Jennifer Doré Dallas
du blogue
moimessouliers.org

Où boit-on les meilleurs cafés au Saguenay-Lac-Saint-Jean?

Dans le fait de boire un café, il n’y a pas seulement le liquide qui compte, mais l’ambiance de la place, les gens, le service et… le café! Il y a quelque temps, des amateurs de cafés nous ont fait connaitre leurs bonnes adresses pour déguster cette boisson infusée. Alors, on se donne rendez-vous dans un de ces endroits où le café est exquis!

Bistro Café Summum [786, rue Victoria, La Baie]

Il faut goûter : le Tanzanie Peaberry noir, un vrai délice! 

Microbrasserie du Lac Saint-Jean [120, rue  de la Plage, Saint-Gédéon]

Il faut goûter : Café Cambio du Guatémala mi-noir, dans un Astoria bien revampé!

La Maison Banville [1086, boulevard Sacré-Coeur, Saint-Félicien]

Il faut goûter : le café espresso italien de chez Pitti Café (servi à La Maison Banville, bien sûr!), bien corsé, avec une touche de lait moussé… et pourquoi pas le rehaussé d’une dose alcoolisée « à la Banville »  Et en été, on raffole de sa version glacée sur notre terrasse!

Café Cambio [405, rue Racine Est, Chicoutimi]

Il faut goûter : leur espresso bien corsé. (double dose c’est encore mieux!). On opte aussi pour leur moka glacé en toutes saisons.

L’érudit Café [2480, rue Saint-Dominique, Jonquière]

Il faut goûter : le délicieux latté fait avec le Café l’érudit (Éthiopie et Nicaragua) élaboré en collaboration avec la maison de microtorréfaction Barista. On craque aussi pour leurs mokas faits à base de chocolat blanc, aux noisettes ou 70% selon votre envie du moment.

Abonnez-vous au tableau #SavourezleSagLac de Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean sur Pinterest.

Séjour gourmand à l’Auberge Carcajou, du souper au déjeuner!

Un peu en retrait, nichée sur les flancs des Monts Valin, l’Auberge Carcajou est une oasis de silence au milieu de la forêt. Le mystère commence dès que l’on quitte la route pour emprunter le petit chemin qui nous y conduit. J’ai le plaisir de ne pas savoir ce qui m’attend et le premier coup d’œil me plait instantanément.

Mon sac en main, j’entre par le balcon-terrasse qui surplombe les lieux. Dans le vestibule, un panier de pantoufles donne le ton. Ici, on se met à l’aise comme à la maison et la décoration aux airs boisés le confirme. Pas de doute, l’endroit est aussi chaleureux que les propriétaires que je rencontrerai un peu plus tard. Les boiseries de l’auberge offrent un décor enchanteur aussi bien dans les chambres qu’à la mezzanine ou en salle à manger.

Salle a manger - Auberge Carcajou - Jennifer Dore Dallas

J’arrive juste à temps pour le repas et je ne m’en plains certainement pas, car je n’ai entendu que de bons mots à propos des talents des chefs-cuisinières, Émy et sa maman, Lise. Il paraît aussi que les parties de sucre sont assez impressionnantes…

Je suis ici pour découvrir la Zone boréale, alors ce sera un repas tout en saveurs de la forêt et du terroir régional. L’exploration commence avec une soupe d’orge et d’armillaires ventrues colorée par de la bette qui lui confère un ton des plus appétissants, sans parler des champignons bien croquants et savoureux. Le plat suivant me ravit tout simplement les papilles. Je crois que c’est d’ailleurs mon plat préféré de tout le voyage : un rösti de céleri-rave sauce hollandaise avec œuf poché, crevettes nordiques et huile de homard. L’amalgame des textures est surprenant, j’en mangerais encore et encore.

Ce n’est pas fini, le menu boréal se poursuit avec de la poitrine de canard poêlée accompagnée de pommes de terre rates cuites dans le gras de canard, de bettes jaunes en croûte de sel et de la crème fouettée surette au vinaigre de vin de gadelles. Le dessert termine le service en beauté avec une tarte au fromage à la courge et au sirop d’érable, simple et délicieux!

Soupe - Auberge Carcajou - Jennifer Dore Dallas Repas de Zone boreale - Auberge Carcajou - Jennifer Dore Dallas Poitrine de canard - Auberge Carcajou - Jennifer Dore Dallas Decoration - Auberge Carcajou - Jennifer Dore Dallas

Je prends ensuite quelques instants pour discuter avec Lise de l’auberge et de son histoire. Toute cette aventure commence par une érablière qui a fait naître un rêve qu’elle chérissait. Sa famille l’a suivie il y a de ça une décennie. Émy a étudié la cuisine, Papa, ingénieur mécanique, a dessiné les plans 3D de la bâtisse. Tous les enfants ont mis la main à la pâte, buchant le bois pour construire et visitant les antiquaires pour meubler les différentes pièces disposées autour d’une cheminée centrale.

J’ai dormi comme un bébé! Dans la dizaine de chambres, la décoration est sobre et de bon goût. Certaines disposent de salles de bains privées, d’autres, à plus petit budget, sont partagées. Tous les clients ont accès à la mezzanine lumineuse, à la terrasse couverte ainsi qu’au jardin d’été. Les plus curieux peuvent explorer la flore de St-David-de-Falardeau à la recherche des dizaines de sortes de champignons indigènes qui poussent sur les quatorze hectares de la propriété.

Mezzanine - Auberge Carcajou - Jennifer Dore DallasMa chambre - Auberge Carcajou - Jennifer Dore DallasChambre a louer - Auberge Carcajou - Jennifer Dore DallasServiettes - Auberge Carcajou - Jennifer Dore Dallas Dejeuner boreal - Auberge Carcajou - Jennifer Dore Dallas

Pour ceux qui voudraient s’y arrêter, sachez que les soupers sont disponibles sur réservation et qu’il n’y a pas de carte. Les menus changent quotidiennement selon les disponibilités des produits saisonniers et les cueillettes des propriétaires. 80 % du menu provient du terroir québécois, dont la majeure partie du Saguenay-Lac-Saint-Jean, lorsque cela est possible.

Une visite à l’Auberge Carcajou est donc une complète incursion dans la culture boréale de la région, du souper au déjeuner. Je parie que vous non plus ne saurez résister!

Bonne visite boréale,

Jennifer Doré Dallas
du blogue
moimessouliers.org

« Articles plus anciens Articles plus récents »