Blogue officiel Tourisme Saguenay-Lac-St-Jean

BlogueLe Saguenay-Lac-Saint-Jean est une région vaste qui dispose d’une offre touristique très variée. Afin de vous aider à planifier vos vacances, l’équipe du blogue des Géants cherchera à vous informer sur les toutes dernières nouveautés, nos bonnes adresses et sur les personnes qui feront de votre prochain séjour chez-nous un succès. Sans compter que vous en apprendrez sur le milieu touristique, son fonctionnement et ses secrets. Une mine d’information provenant d’une équipe d’expérience, voilà ce que nous avons à offrir.

Hymne au printemps

Ski de printemps_Karyne_Gagne_WEB (5)
Quand l’eau perle sur les skis au soleil; quand les vestes s’ouvrent et se retrouvent parfois seules dans un coin; quand la musique du chalet est plus forte que d’habitude; quand les rires des enfants sont bleus de barbe à papa; quand les mitaines pendent le long des poignets; quand notre bronzage nous déguise en raton laveur, c’est qu’on est définitivement rendu au ski de printemps.

Ski de printemps_Karyne_Gagne_WEB (2)

On aimerait que ça soit comme ça à l’année! Se laisser enivrer par le soleil dans le télésiège pour ensuite lâcher son fou à dévaler les pentes. « Maman, c’est bizarre, on dirait qu’on est l’été » me dit ma petite fille de 8 ans les skis aux pieds.

Le ski de printemps varie d’une année à l’autre. Nous sommes à la merci de dame Nature et les dates de fermeture des stations obéissent aux conditions météorologiques. Nos plus petites montagnes de ville comme le mont Bélu et le mont Fortin ferment vers la mi-mars environ, mais certaines comme le Valinouët et le mont Édouard peuvent continuer leurs activités souvent jusqu’à la mi-avril.

Le ski alpin c’est tellement une belle activité familiale en plus. Tout le monde y trouve son compte. On peut skier en famille et avec des amis. Les adolescents peuvent partir de leur côté et tout le monde se retrouve au chalet après. En plus, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, le ski est beaucoup moins cher qu’ailleurs, et donc beaucoup plus accessible.

En faisant des petites recherches, je suis tombé sur le site de maneige.ski qui donne un petit lexique du ski. Voici leur définition du ski de printemps: « Période qui débute en général vers la fin du mois de mars où les conditions de glisse sont parfois aléatoires et fortement influencées par la température ambiante. » Et oui, ça ne peut pas être parfait. Mais je vais vous avouer une chose, quand je suis en haut sur la montagne avec le soleil en pleine face, je m’en fou un peu que la poudreuse ait disparu.

Vous n’avez jamais fait de ski alpin? Il n’est jamais trop tard pour commencer. Plusieurs personnes ont commencé en même temps que leurs adolescents afin de les accompagner et de faire une activité avec eux. Pas besoin d’être digne des olympiques pour avoir du fun!

Voici la liste des montagnes pour le ski alpin au Saguenay–Lac-Saint-Jean:

 

Mont Lac-Vert (Hébertville)

Valinouët (Falardeau)

Mont Édouard (L’Anse-Saint-Jean)

Club Tobo-Ski (Saint-Félicien)

Mont Bélu (La Baie)

Mont Fortin (Jonquière)

Ski de printemps_Karyne_Gagne_WEB (4)

Imago Village, l’insolite sur les Monts-Valin

Imago-Village-Officiel

Leurs couleurs retentissantes scintillent sur la falaise qui fait face à la station de ski alpin Le Valinouët et à son impressionnant village alpin qui s’allume alors que le soleil s’éteint. Les yourtes d’Imago Village sont pour ceux et celles qui recherchent une expérience différente.

IMAGO_VILLAGE_415

La vue de la terrasse de la yourte.

Les skieurs les plus « expérimentés », disons, se souviendront d’une époque où se loger sur les Monts-Valin était on ne peut plus compliqué. Les voyageurs de tout le nord-est du continent découvraient alors la Mecque de la neige et affluaient dès novembre sur les sommets. Mais, la plupart du temps, ils devaient évacuer l’endroit en soirée pour retourner en ville. Peu à peu sont apparues les auberges en forêt, comme l’Auberge du km 31, ainsi que diverses propositions d’hébergement regroupées au pied du Valinouët. Aujourd’hui, on peut dire que ceux qui veulent séjourner sur les Monts trouvent vite à combler leur besoin. L’offre en hébergement a atteint un stade assez élevé pour qu’on se tourne maintenant vers la diversification, vers l’originalité et même l’exotisme. Nous sommes désormais à l’ère de l’hébergement insolite!

La yourte saguenéenne

L’inventaire des hébergements bizarroïdes ne cesse de s’élargir avec l’arrivée des maisons dans les arbres, des bulles perchées dans le vide, des sphères transparentes et de bien d’autres habitations rustiques ou technologiques qui ont relégué le tipi au folklore. Toutefois, une forme d’hébergement nomade traditionnel demeure à l’avant-garde de la nouvelle vague en proposant un heureux compromis entre le camping et le chalet : la yourte. Cette habitation ronde, dont les traces les plus anciennes remontent à plus de 3000 ans, permettait aux éleveurs de rennes eurasiens de suivre leurs troupeaux avec leur maison puisque la yourte, par définition, est aisément démontable et remontable.

IMAGO_VILLAGE_437

L’intérieur des yourtes de 16 pieds.

De nos jours, les yourtes ne bougent plus, mais elles accueillent les voyageurs et les adeptes de plein air 12 mois par année. La popularité de la yourte a fait naître quelques fabricants au Québec dont la firme saguenéenne Imago Structures qui s’est donnée comme objectif de « réinventer l’habitat. » Martine Houde et Martin Thibeault composent un jeune couple d’entrepreneurs exceptionnels qui se sont démarqués en remportant deux premiers prix régionaux en entrepreneuriat et en atteignant la rentabilité en deux ans. Peut-être les avez-vous vus à l’émission Dans l’œil du dragon en 2015?

Martine-Houde-et-Martin-Thibault_imago_village

Martine Houde et Martin Thibeault

IMAGO_VILLAGE_428

Les couleurs des yourtes éclatent au soleil.

Il appert qu’Imago Structures se trouve à Saint-David-de-Falardeau, la localité où sont situés le Valinouët et son village alpin. Martine Houde raconte :

« Nous avons développé le projet d’implanter un concept de village de yourtes pour l’hébergement touristique sans vraiment avoir d’endroit particulier en tête. Au fil des choses, nous avons appris qu’il y avait un terrain de disponible au village alpin et comme ce terrain ne pouvait pas accueillir de projet résidentiel à cause de sa nature escarpée, nous avons pu négocier des conditions intéressantes avec la municipalité. D’autant que les yourtes peuvent être installées à peu près n’importe où et que les particularités du site nous permettent de profiter de points de vue spectaculaires sur la montagne. »

Et c’est ce qui a valu à Imago Village d’apparaître dans le paysage des Monts-Valin.

Au début, le site comprenait uniquement 5 yourtes offertes aux amateurs de plein air dans la populaire formule de glamping, qu’on pourrait définir comme un camping de luxe.

« Nos yourtes ont l’électricité, une toilette sèche, le Wi-Fi, une réserve d’eau et un lavabo, un four micro-ondes et un petit frigo. La yourte elle-même a une structure de bois recouverte d’une toile de PVC et d’une isolation sommaire. L’élément le plus important quant à son occupation hivernale est essentiellement le rendement du chauffage. Nous utilisons un poêle aux granules dont la ventilation est d’une grande efficacité pour répartir l’air chaud. Le système est contrôlé par un thermostat qui permet d’éviter la surchauffe ou le contraire. »

Quelle est la clientèle?

Les yourtes de 16 pieds (Imago Structures en fabrique jusqu’à 32 pieds) sont censées accueillir jusqu’à 4 personnes, mais disons qu’en hiver, on peut difficilement imaginer qu’elles puissent abriter plus de 2 motoneigistes, skieurs ou raquetteurs avec leur équipement. Trois au grand maximum. On compte deux matelas confortables sur une mezzanine, mais avouons que c’est toute une gymnastique de faire son lit dans cet environnement très bas. Mais on y dort très bien. Il y a également un petit divan-lit au rez-de-chaussée.

En fait de repas, on ne peut qu’y faire réchauffer au micro-ondes des plats préparés et il n’y a ni ustensile, vaisselle et verres dans la yourte. La vaisselle peut éventuellement être empruntée au Bistro où, de toute façon, tout le monde va souper en soirée. Quant au petit déjeuner, un panier est préparé sur demande et laissé dans le frigo. Pour ceux et celles qui ne peuvent se passer des œufs-bacon, la cafétéria de la station de ski et le resto du village alpin ouvrent de bonne heure.

Ajoutons aux services la proximité d’un bloc sanitaire chauffé, moderne et hyper propre, qui compte deux toilettes et salles de douche, à quelques pas des yourtes. Dans ce contexte, même la copropriétaire reconnaît que le produit s’adresse principalement à une jeune clientèle de skieurs ou amateur de motoneige hors-piste, ou de raquetteurs qui fréquente le secteur des Monts-Valin en nombre croissant. D’autant que, pour les motoneigistes, le sentier TQ 83 passe directement sur le terrain d’Imago Village et que, une fois la journée terminée, le Bistro de l’endroit constitue un super endroit où passer la soirée.

Le Bistro

IMAGO_VILLAGE_414

Le resto-bar d’Imago Village.

Ce n’est que la deuxième année (Imago Village a trois ans) qu’est apparu le Bistro, logé dans une yourte bleue qui se trouve à quelques pas du sentier de motoneige.

« Au départ, on ne servait que des amuse-gueules, mais nous avons depuis aménagé une véritable cuisine qui nous permet de mettre au menu les classiques du menu de type bistro : tartares, burgers à l’effiloché, calmars grillés, ailes de poulet, pizzas et de savoureux macaronis gratinés saumon et fruits de mer entre autres, » raconte Martine Houde. Nous avons d’ailleurs testé les macaronis qui se sont avérés délicieux. »

Au bar, le Bistro propose une variété de bières industrielles et de microbrasseries en mettant l’accent sur des produits régionaux comme le magnifique gin KM 12 qui est produit par la Distillerie du Fjord à Saint-David-de-Falardeau et dont les arômes de sapinage sont carrément irrésistibles. Selon la copropriétaire, Imago Village ajoutera la saison prochaine une nouvelle yourte de 20 pieds qui pourra probablement mieux convenir à une clientèle plus « conservatrice » qui souhaite vivre l’aventure.

IMAGO_VILLAGE_426

Le Bistro d’Imago Village

Vous ne pouvez pas rater Imago Village en passant au Valinouët. L’endroit est voisin de l’Éternel spa, le spa nordique où se gâter. Un extraordinaire réseau de sentiers de raquette, La Vallée Magique et autres, démarre des stationnements du spa. Et, même si l’expérience en yourte ne vous rassure pas, arrêtez prendre une bouchée au Bistro et allez voir ce qu’il en est de vos propres yeux!

Méga giga liste des activités à faire pendant la relâche au Saguenay-Lac-Saint-Jean

FamilleraquetteMontsValin

Une semaine de relâche ça se planifie. Pour que ça soit amusant, pour que vous ne manquiez pas d’idées et pour que vous ayez des plans B, il faut se faire une liste. J’ai rapatrié pour vous plein de suggestions d’activités de tous genres pour vous aider à organiser cette fameuse semaine tant attendue de tous.

Pour jouer dehors

Étant au début du mois de mars, pour que la relâche au SaguenayLac-Saint-Jean soit mémorable, il faut jouer dehors. Qu’on se le tienne pour dit, dans la région, à ce temps de l’année, il y a généralement encore beaucoup de neige! Aussi bien en profiter. 

Pour moi, un classique de l’hiver, est de visiter un zoo. Durant cette saison, les milieux de vie des animaux sont différents et les voir vivre pendant cette période est particulièrement intéressant. Dans la région, vous avez deux possibilités : le Zoo sauvage de Saint-Félicien ou le Zoo de Falardeau. Pour le premier qui est mentionné, ce sont les animaux sauvages de généralement de l’Amérique du Nord et pour le second, leur particularité est les animaux plus exotiques.

Un autre must à prévoir à votre méga liste est la pêche blanche. Que nous ayons l’équipement nécessaire ou non, ce qui est merveilleux au SaguenayLac-Saint-Jean, c’est qu’on offre des formules tout inclus! Plusieurs entreprises de la région comme Pêche Aventures Saguenay, Pêche blanche Lac-Saint-Jean ou encore Pêche blanche du Fjord offrent, dans différents secteurs, un service de location de cabanes conformes en plus de l’accès et de l’équipement. C’est aussi très sécuritaire comme ce sont des professionnels qui vous expliquent le fonctionnement. C’est très simple comme formule et croyez-moi, vous créerez de beaux souvenirs sur les glaces du Saguenay ou du lac Saint-Jean, car c’est une activité unique et exclusive.

Du sport dehors

Une des grandes tendances hivernales au Québec est le fatbike (vélo à pneus surdimensionnés). On est chanceux ici, on a une panoplie de relief différents et de sites différents pour pouvoir en faire. Si vous avez le vôtre, je vous conseille une visite au Centre de vélo de montagne Le Panoramique situé à Chicoutimi. Sinon, différents centres d’activités touristiques de la région offrent la location :

Que ceux qui aiment la raquette lèvent la main? J’adore la raquette! Je trouve que c’est un sport qui est aussi génial en solo qu’en groupe. Mon endroit par excellence est les sentiers de l’Association des sportifs d’Albanel (de beaux sentiers enneigés en pleine forêt et de niveau facile accessibles depuis la route 169) qui font partie du parc régional des Grandes-Rivières. Puis, dans un tout autre registre, j’aime aller à quelques reprises durant l’hiver au parc national des Monts-Valin, et là, on en trouve pour tous les niveaux de raquetteurs. Bien que les sentiers soient localisés en montagne, les panoramas en valent l’effort!

Les activités à faire à l’intérieur

Vous êtes moins fervents de la neige ou encore, la température ne vous permet pas vraiment de sortir dehors? Ce qui suit est pour vous.

Un nouveau centre d’escalade intérieur a ouvert ses portes dans la région! Yé! Béta Crux est ouvert depuis peu dans l’enceinte de l’église Christ-Roi situé au centre-ville de Chicoutimi. Le concept est de faire de l’escalade sans harnais et sans corde (il y a des matelas partout en cas de chute, bien sûr!). On y retrouve aussi le seul Jumpai intérieur au Canada. Clairement une activité assez cool pour faire bouger vos ados!

Pendant la relâche scolaire, les centres de jeux intérieurs comme le MégaFun à Alma ou Savana à Chicoutimi peuvent littéralement vous sauver la vie en cas de mauvais temps ou en manque d’inspiration. Le MégaFun regroupe vraiment tous les âges, alors que Savana est plutôt pour les plus petits, à partir de 12 mois.

Fort à parier que le nouveau Minigolf fluo SPK se trouve déjà au top de votre liste. Situé à Chicoutimi, dans les locaux de Saguenay Paintball Karting, ce minigolf nouvellement aménagé est conçu pour que toutes les générations s’amusent. Bien des rires et des heures de plaisir sont à prévoir!

Les musées sont un must pour la relâche  qu’on soit âgé de 6 ou 16 ans! Du côté du Saguenay, je vous conseille le Musée du Fjord ou vous en apprendrez plus sur la vie sous-marine du Saguenay-Saint-Laurent. Surveillez les ateliers spéciaux pour la relâche, des animaux terrestres seront à l’honneur : renard domestique, hérisson, papillon, lézard et mouffette!

Enfin, je souhaite à tous une très belle relâche – c’est un très beau temps d’arrêt où la création de souvenirs est à l’honneur!

« Articles plus anciens