Blogue officiel Tourisme Saguenay-Lac-St-Jean

BlogueLe Saguenay-Lac-Saint-Jean est une région vaste qui dispose d’une offre touristique très variée. Afin de vous aider à planifier vos vacances, l’équipe du blogue des Géants cherchera à vous informer sur les toutes dernières nouveautés, nos bonnes adresses et sur les personnes qui feront de votre prochain séjour chez-nous un succès. Sans compter que vous en apprendrez sur le milieu touristique, son fonctionnement et ses secrets. Une mine d’information provenant d’une équipe d’expérience, voilà ce que nous avons à offrir.

2 jours au Parc Aventures Cap Jaseux en famille

5-Une confiance totale au guide et à l'équipement@Charles-David_Robitaille

Il y a quelques années, ma conjointe et moi avons vécu en amoureux l’expérience du Parc Aventures Cap Jaseux. Nous souhaitions, cet été, le vivre en famille avec nos deux enfants de 9 et 13 ans.

Avec les enfants, nous avons commencé par le Parcours des Jeunes Explorateurs, un parcours aérien nous transportant d’un arbre à un autre. Tout en s’amusant, nos enfants se sont familiarisés avec l’équipement, les notions de sécurité et les hauteurs. En après-midi, ils sont déjà prêts à se joindre à nous pour expérimenter la Via Ferrata, une activité hybride entre la randonnée et l’escalade sur une paroi rocheuse au-dessus du fjord du Saguenay. L’expérience fut pour nous quatre un mélange intense de dépassement de soi et d’émerveillement.

kayak de mer au cap jaseux

Comme prélude au sommeil, quoi de mieux qu’une sortie guidée en kayak de mer à la brunante dans l’immensité du fjord avec une brise douce et chaude et des lumières de fin de journée. C’est la tête remplie d’images que nous nous dirigeons finalement vers notre dernière expérience de la journée : une maison dans les arbres. C’est comme un rêve d’enfant de se retrouver, l’instant d’une nuit, comme un gros oiseau au creux de son nid.

maison dans les arbres - cap jaseux

Le lendemain matin, tout en déjeunant, nous profitons d’une vue imprenable sur le fjord du haut des airs. Nous savons que nous irons le retrouver sous peu, car une sortie en zodiac nous attend. Raphaël, de la compagnie OrganisAction, est notre capitaine sur le Saguenay qui est une mer d’huile à ce moment. Il pimente cette balade d’anecdotes et d’informations de toutes sortes qui nous permettent d’apprécier encore plus ce décor fabuleux. Pour terminer, ma fille et moi allons jouer dans le parcours Fjord en Arbres Régulier. Ce parcours est à l’image du Parcours des Jeunes Explorateurs, mais les défis nous font vivre des émotions un peu plus fortes.

Difficile de passer sous silence, le travail des guides lors de chacune de nos activités. Ceux-ci ont tous été des interprètes intéressants, professionnels et amusants, nous permettant ainsi de savourer davantage tous ces moments.

Les activités de famille viennent parfois avec des compromis. Cependant, au Parc Aventures Cap Jaseux, chacun de nous a vécu une expérience à une intensité différente, mais réellement satisfaisante!

→ Cliquez ici pour voir toutes les images

Être au bon endroit, être ambassadeur du Saguenay–Lac-Saint-Jean

La famille Gagnon - Ambassadeurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean

La famille Gagnon – Ambassadeurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean

On change, on évolue, on réoriente nos vies et là on se dit: « Voilà, j’y suis, à la bonne place dans ma vie. Sur mon x comme on dit. Au bon endroit, avec les bonnes personnes. À faire ce que je voulais faire, ce que je voulais être. » Mon nom est Karyne Gagné, je suis photographe professionnelle et j’ai 37 ans. Depuis peu, j’ai aussi la joie d’être devenue, avec toute ma petite famille, ambassadeur du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Lorsque j’avais 16 ans, une grande carte du monde décorait majestueusement le mur de ma chambre. Je rêvais d’y épingler les nombreux pays que je visiterais, sac au dos, sourire aux lèvres. Quelques années et plusieurs voyages plus tard, je rencontrais Martin, l’homme de ma vie, celui qui me ferait vivre la plus grande aventure : celle de fonder notre famille.

Trois enfants sont venus égayer notre quotidien : Élisabeth, François et Marie-Andrée. Ils ont aujourd’hui 11, 8 et 7 ans. Les quelques années de sédentarisation que la parentalité implique ont tôt fait de me rappeler que le monde m’attendait. Nous avons trotté sur le globe. Je ne m’en doutais pas à ce moment, mais l’ailleurs dont j’avais tant rêvé n’était pas aussi loin que je le croyais. Après chaque pays visité, nous revenions au Québec en appréciant davantage la beauté de chez nous. Une prise de conscience s’est faite graduellement : notre pays est définitivement l’un des plus beaux du monde. La démesure de nos paysages nous laisse pantois et admiratifs. Et dans ce pays, une région du Québec nous habite particulièrement : le Saguenay–Lac-Saint-Jean, que nous n’avons de cesse de découvrir et de redécouvrir. Un attachement que nous cherchons toujours à transmettre.

« Recherche famille d’ambassadeurs pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean » c’est suite à cette annonce que j’ai posé notre candidature familiale. Parce que je trouvais que chacun des critères énoncés me parlait personnellement. Parce que lorsque j’en ai parlé aux enfants, ils ont crié unanimement le « Oui ! » que j’attendais. Notre région on fait plus que l’aimer, on la goûte, on la sent…on la vit! C’est donc avec un enthousiasme aussi grand que notre Lac que nous avons sauté dans notre prochaine aventure, celle d’être une famille d’ambassadeurs.

Première étape de notre grand rôle, la visite de plusieurs attractions majeures du Saguenay–Lac-Saint-Jean, visites doublées d’un tournage afin de transmettre l’essence de notre expérience. Que de joies et de nouveautés nous avons vécues! Une semaine plus grande que nature. À saisir autant l’essence de la région que notre essence personnelle. À voir mes enfants dans leur beauté, leur limite, leur sensibilité.

Village historique de Val-Jalbert

Village historique de Val-Jalbert

Au Village historique de Val-Jalbert, nous avons vécu un véritable retour dans le passé. Les personnages présents sur les lieux réussissent à nous imprégner de l’esprit d’antan et à nous faire vivre l’Histoire. Cette année, avec la crue exceptionnelle du printemps, la chute était des plus imposantes, nous renvoyant l’image de notre fragilité. Marie-Andrée a pleuré en quittant les lieux. Elle ne voulait plus partir, complètement hypnotisée par cette force de la nature. J’étais émue devant la sensibilité de ma petite fille. Jamais je ne l’avais vue dans cet état.

Via Ferrata au Parc Aventures Cap Jaseux

Via Ferrata au Parc Aventures Cap Jaseux

Au Parc Aventures Cap Jaseux, c’est moi qui ai vécu une grande expérience. Cela faisait longtemps que je voulais faire le trajet de la Via Ferrata, mais entre dépassement de soi et fierté, je ne me doutais pas de l’intensité de ce qui m’attendait. J’ai toujours su que j’avais peur des hauteurs, mais je sous-estimais ce qu’elles provoqueraient chez moi. La première partie allait très bien, mais arrivée au seuil critique de la deuxième, là où la paroi rocheuse est la plus verticale, mes jambes ont refusé d’avancer. J’étais paralysée par la peur. Notre guide a su être patiente et me donner le temps de m’adapter et de prendre davantage confiance en l’équipement. À regarder ma belle Élisabeth foncer sans aucune crainte et avec grande confiance, j’ai acquis la force et le courage de me dépasser pour aller la rejoindre. Comme elle m’a impressionnée à ce moment! Je l’ai trouvée belle dans son absence de peur, à la voir foncer et réussir sans aucun problème cette activité. Nous avons tous vécu notre moment de vulnérabilité pendant ce périple. Mais si celui-ci est accueilli à bras ouverts et accepté tel qu’il est, stimulant, unique, alors il nous fait grandir.

Zoo sauvage de Saint-Félicien

Zoo sauvage de Saint-Félicien

Au Zoo sauvage de Saint-Félicien, l’ours polaire a émerveillé notre petit garçon. Cet animal est si majestueux qu’on le contemplerait sans fin. Martin s’est laissé attendrir par le cœur sensible de notre François. Père et fils ont vécu un magnifique moment de partage ensemble. Peut-on vraiment rester insensible en passant une journée au zoo avec nos enfants? Je ne crois pas. Tous les enfants y trouvent leur compte et les parents y retrouvent leur cœur d’enfants!

Je m’arrête ici, mais je pourrais vous en raconter encore bien davantage : les yeux brillants de Marie-Andrée au Parc Mille Lieux de la colline, la beauté d’un fjord traversé en navette maritime… Dans un prochain billet? Je terminerai en disant qu’on oublie parfois que la nature peut nous éblouir à ce point. Le Saguenay–Lac-Saint-Jean, c’est le pays des GÉANTS. Là où l’accueil proverbial des gens n’a d’égal nulle part ailleurs; là où les paysages sont plus grands que nature; là où les lacs ressemblent à des océans, là où les vacances ont du sens.

Karine, Martin, Élisabeth, François et Marie-Andrée

Karine, Martin, Élisabeth, François et Marie-Andrée

 

Nous sommes fiers d’être maintenant les ambassadeurs du Saguenay–Lac-  Saint- Jean. Parce que c’est bien là où je veux être…avec ma famille.

5 belles balades en kayak

Les kayaks de mer sont sur le toit de la voiture. Tout l’équipement est dans le coffre, prêt à servir. La journée semble idéale. C’est ce que vous attendiez ! Question ? Ou aller pour pouvoir mettre à l’eau facilement et réaliser une agréable excursion de quelques heures sur le fjord du Saguenay ?

Promotion Saguenay - Kayak de mer sur le Saguenay

 

Les opportunités ne sont pas si nombreuses mais il en existe quand même plusieurs, bien réparties au fil des 120 km de rivière de Chicoutimi à Tadoussac, sur les deux rives.

Sauf exception, il sera essentiel de tenir compte des marées tant pour le départ que pour le retour si on ne veut pas patauger durant de longs moments dans la boue et la glaise de l’estran (la partie du rivage qui se dégage à marée basse). C’est pourquoi il faut quotidiennement référer au site de Pêche et océans Canada pour obtenir les heures des marées au point de départ prévu.

Précisons que cette sélection de 5 sites est un choix strictement personnel de coins ou j’aime bien pagayer.

Rivière Caribou

Kayak sur le Saguenay

Ne nous éloignons pas trop de la ville pour cette sortie qui sera définitivement urbaine. Quand j’ai peu de temps et que je réussis à écourter la journée de travail, j’adore mettre à l’eau à quelques kilomètres de Chicoutimi-Nord, juste à l’embouchure de la rivière Caribou. L’endroit est identifié par un panneau de signalisation et on trouve quelques places de stationnement au bout du garde-fou. La large plage sablonneuse s’emplit assez rapidement à la marée montante, permettant le départ dans quelques centimètres d’eau avant la pleine marée. De là, on s’avance lentement devant Chicoutimi qui se dévoile progressivement. Même si on y vit depuis des années, c’est une vision très particulière de la ville qu’on obtient ainsi à partir du Saguenay. Une fois bien engagé dans le secteur urbain, au pied des caps de la rive nord, une ambiance sonore étonnante s’ajoute au visuel. À cause de la forme en cuvette de Chicoutimi, on se croirait au milieu de l’action urbaine tout en navigant dans un milieu naturel impressionnant. Le summum du plaisir consiste à s’arrêter au pied du cap Saint-François pour pique-niquer en savourant un bon verre de vin et en admirant le soleil qui se glisse sous les ponts et en revenant à la pénombre.

Quai des croisières – La Baie

Auparavant, nous allions mettre à l’eau à la marina de l’Anse-à-Benjamin pour naviguer dans ce secteur. Toutefois, avec les nouvelles installations du Quai des croisières, on peut le faire plus facilement, plus proprement, en disposant d’espaces de stationnement et en s’offrant une super crème glacée au retour.

L’immense baie des Ha ! Ha ! n’a pas besoin qu’on vante ses charmes marins et géologiques. La présence de grands navires et de bateaux de croisière ajoute encore à l’intérêt de l’endroit. En kayak, toutefois, le plus agréable reste de longer les parois escarpées du cap à l’Ouest sur lesquelles les marcheurs nous observent souvent à partir du sentier Eucher. La petite balade permet de se rendre à peu près au pied du cap Rasmussen alors que la bonne journée consiste à faire l’aller-retour jusqu’à la pointe du cap, sur le bras de Chicoutimi

Sainte-Rose-du-Nord

Il y a toujours de l’action sur le quai de Sainte-Rose-du-Nord. La rampe de mise à l’eau, à la droite du quai, peut être utilisée sans considération pour la marée. Il est d’abord agréable de naviguer dans les 3 anses qui composent le village puis, en aval, de se rendre au campement de l’Anse-de-Sable puis au Cap-au-Leste. En amont, on descend vers l’anse de la Mine puis le hameau de Tableau, où subsistent les vestiges d’un quai datant de la colonisation. Par beau temps, la traversée vers la paroi rocheuse du Tableau permet d’admirer de près cette muraille singulière. Des frais de 5 $ sont exigés au quai pour la mise à l’eau.

L’Anse-Saint-Jean

kayak brouillard fjord (c) Fjord en Kayak

Si vous séjournez au camping municipal de L’Anse, la mise à l’eau est à portée de main sur la rampe centrale mais surveillez bien les marées pour ne pas revenir dans le mince filet d’eau et sur le fond rocheux de la rivière Saint-Jean. En tout temps, la mise à l’eau est possible près du quai de la marina, sur la plage où est installé le pourvoyeur Fjord en Kayak. L’aller-retour jusqu’au quai de Petit-Saguenay est un classique mais, comme le débarquement est à peu près impossible en d’autre temps qu’à la marée haute, on peut continuer environ un kilomètre pour trouver des petites plages et des rochers sur lesquels on peut pique-niquer agréablement. On peut même s’avancer encore et faire le tour de l’île Saint-Louis, la plus grande et la plus haute du fjord. En face se trouve la Petite-Île, l’île Saint-Barthélemy et l’anse à Gagnon.  Au retour, tout juste avant d’entrer dans l’anse Saint-Jean, on passe une plage parfaite pour la baignade. La sortie vers la baie de Rivière-Éternité longe la plus impressionnante section du fjord du Saguenay.

L’Anse-Saint-Étienne

S’il y a un endroit sur le Saguenay où la marée est déterminante pour le kayak de mer, c’est bien la plage de l’Anse-Saint-Étienne à Petit-Saguenay. L’endroit, face à l’Anse-de-Roche, fait partie de Village Vacances mais il est également accessible au public en prenant le chemin de la plage, à droite, avant l’entrée du Village Vacances. Il y a aussi un stationnement près de la plage. De l’approche de la marée haute au début du baissant, le niveau de l’eau permet une sortie d’environ 5 heures sans que l’on ait à transporter l’embarcation sur l’estran qui fait ici près d’un demi-kilomètre. L’intérêt du secteur tient à l’équerre que forme la rivière en faisant une courbe de 90 degrés. Une fois que l’on a doublé la pointe aux Crêpes, on a sur sa droite le magnifique cap Sainte-Marguerite et la baie du même nom qui est malheureusement interdite à la navigation à cause de la présence régulière des bélugas qui viennent s’y alimenter et socialiser.

Capture

 

« Articles plus anciens