Blogue officiel Tourisme Saguenay-Lac-St-Jean

BlogueLe Saguenay-Lac-Saint-Jean est une région vaste qui dispose d’une offre touristique très variée. Afin de vous aider à planifier vos vacances, l’équipe du blogue des Géants cherchera à vous informer sur les toutes dernières nouveautés, nos bonnes adresses et sur les personnes qui feront de votre prochain séjour chez-nous un succès. Sans compter que vous en apprendrez sur le milieu touristique, son fonctionnement et ses secrets. Une mine d’information provenant d’une équipe d’expérience, voilà ce que nous avons à offrir.

Faire du tourisme avec Pitou!

par Yves Ouellet

De plus en plus de touristes voyagent avec leurs animaux de compagnie. Ce phénomène s’observe partout en Occident mais le niveau d’acceptation des animaux varie énormément d’un endroit à l’autre. Comment le Saguenay-Lac-Saint-Jean se positionne-t-il à ce sujet ?

PD5

La première fois que j’ai vu un chien entrer dans un restaurant, j’ai été carrément subjugué. C’était en 1987, lors de mon premier séjour en France, dans un petit bistrot de Toulouse. J’ai été encore plus surpris de voir le chef-propriétaire apporter un bol d’eau pour le beau petit caniche devant lequel toutes les tablées étaient pâmées. Encore tout récemment, dans un petit resto sympathique de Füssen, en Bavière, deux couples arrivent avec trois chiens géants, au point qu’il faille retirer une table pour coucher les deux Dogues allemands (plus hauts que les tables) alors que le Bouvier a réussi de peine et de misère à tenir sous la table. Évidemment, l’arrivée de ces bétails a suscité l’émerveillement et l’attendrissement de toute la clientèle.

Il y a donc déjà longtemps que le « tourisme canin » existe mais il est loin d’être accepté partout autant qu’en Europe et le Canada est probablement l’endroit où il rencontre le plus de résistance.

Les choses changent au Québec

Si vous êtes Européen ou Américain, sachez qu’il est possible de voyager avec votre chien au Québec et au Saguenay-Lac-Saint-Jean mais, pas partout et pas n’importe comment ! Surtout pas sans une excellente préparation.

Chez nous, les choses changent lentement puisque les pressions sociales et économiques sont grandes. Ces ajustements, qui vont le plus souvent vers une plus grande acceptation des canidés, touchent tous les secteurs de l’industrie, sauf la restauration. Le jour où on verra quelqu’un prendre place au restaurant avec son chien au Saguenay-Lac-Saint-Jean, les poules voleront sur des drones. Raisons d’hygiène et de respect de la clientèle à prime abord.

Au camping

PD1

De façon générale, là où les chiens sont acceptés, la principale règle qui prévaut consiste à les garder en laisse. C’est le cas des campings où les animaux ont fait une percée importante depuis longtemps. On doit reconnaître que les quadrupèdes peuvent évoluer sans problème dans les immenses véhicules motorisés mais la promenade doit s’effectuer en laisse et la bête ne peut être laissée libre sur les terrains.

Encore là, chaque camping possède ses règles propres. Particulièrement ceux qui proposent aussi l’hébergement en chalet. Le Camping Vauvert-sur-le-lac-Saint-Jean, à Dolbeau-Mistassini, affiche une position qui reflète la tendance générale en acceptant les chiens sur son site mais pas dans les chalets. Ce dernier tolère les chiens sur la plage contrairement au Camping Plage Blanchet, à Desbiens, qui les admet sur le terrain mais pas sur la plage.

Le Camping de Val-Jalbert ne fait pas obstacle aux chiens sur son site tant qu’ils sont tenus en laisse tandis que les propriétaires d’animaux qui souhaitent explorer le Village historique de Val-Jalbert peuvent profiter d’un service de garde gratuit (en cage) pour la durée de leur visite. Une initiative originale et singulière.

Quant au Parc aventure Cap-Jaseux, qui compte un camping, des chalets, la plage et des sentiers, les chiens peuvent accéder à l’ensemble du site, à l’exception de ce qu’on appelle les « hébergements expérientiels », du type maisons dans les arbres et autres.

Dans les parcs nationaux

PD3

La situation est semblable dans les parcs nationaux canadiens. Dans la région, les animaux sont acceptés (sauf dans les bâtiments) dans les trois centres de Parcs Canada associés au parc marin du Saguenay-Lac-Saint-Jean : Le Centre d’interprétation et d’observation de Cap-de-Bon-Désir, celui de Pointe-Noire et le Centre de découverte du milieu marin.

Pour ce qui est de la Sépaq, l’organisme qui gère les parcs nationaux québécois mène actuellement trois projets pilote à l’extérieur de la région afin d’évaluer l’impact de la présence des chiens sur le milieu naturel et sur l’expérience de visite. On verra en 2018 quelle politique sera appliquée, les deux options étant : autorisation selon certaines conditions ou interdiction.

Pour plus d’informations : projetpilotechiens@sepaq.com.

Au Parc de la caverne du Trou de la Fée, les chiens en laisse peuvent être promenés en sentier mais ils n’entrent pas dans la caverne.

Les Jardins Scullion, à l’Ascension, constituent un autre bel endroit où se balader avec son chien mais ce dernier n’entre pas au restaurant.

Et les hôtels ?

DSC00586

Quant aux hôtels du Saguenay-Lac-Saint-Jean, il est impossible de dégager une règle générale. « C’est du cas par cas » affirme le directeur de l’Association régionale des hôteliers : Daniel Marquis. « Pour plusieurs hôtels, c’est non ! Il peut y avoir une ouverture du côté des motels dont les chambres donnent directement sur l’extérieur, mais il faut voir à la pièce. »

Une entreprise de type différent, les Chalets du Fjord, de L’Anse-Saint-Jean, accueille les chiens dans ses installations, sauf dans les studios et chalets. Elle impose toutefois des normes de propreté et de surveillance en plus de frais de 25 $ par jour.

Si vous demandez à Trip Advisor quels sont les hôtels acceptant les animaux domestiques au Saguenay-Lac-Saint-Jean ? On vous suggérera le Delta Saguenay (Jonquière), le Motel Panoramique (Chicoutimi) et les Comfort Inn d’Alma et Chicoutimi.

Booking.com ajoute à cette liste l’Hôtel du Fjord, l’Auberge Centre-Ville et l’Auberge le Parasol à Chicoutimi, l’Hôtel-Motel Les Cascades à Alma, le Motel Le Rond Point à Métabetchouan, La Diligence à Dolbeau-Mistassini, l’Auberge du Mont-Édouard de L’Anse-Saint-Jean et plusieurs autres. Consultez ces deux références…

Et si vous voulez faire vivre une expérience unique à votre compagnon, tendez une perche du côté des pourvoyeurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui, comme la Pourvoirie du Lac Paul offrent des forfaits pêche, plein air et hébergement en nature qui peuvent éventuellement accommoder votre animal de compagnie. Voici d’ailleurs la liste des pourvoiries de la région qui accueillent les animaux de compagnie.

D’une façon ou d’une autre, un voyage avec Pitou ne s’improvise pas, mais reste toujours tellement agréable!

Capture

Écrit le jeudi, 18 mai, 2017 par et déposé dans Non classé

À propos de Yves Ouellet

Yves Ouellet est journaliste depuis plus de 30 ans, se déplaçant constamment dans les régions du Québec ou dans le monde. Auteur de 25 ouvrages de prestige et guides de voyage, il collabore aux sections tourisme de plusieurs journaux et magazines dans lesquels il a publié plus de 2 000 reportages et 8 000 photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>