Blogue officiel Tourisme Saguenay−Lac-St-Jean

Ma prochaine partie d’sucre (sans tire d’érable!)

J’aime pas la tire d’érable.

Ceci étant dit, j’adore aller à une partie d’sucre! Le temps est doux, les journées sont plus ensoleillées, on joue dehors, on mange toutes sortes de bonnes choses : j’aime vraiment le temps des sucres.

Petite, j’allais à la Cabane à sucre chez madame Ouellet parce qu’elle était tout près du village où j’habitais. Par la suite, j’ai pris une longue pause des cabanes à sucre (l’adolescence!). Puis, ces dernières années, j’ai renoué avec ce plaisir et je participe activement (à ma façon et sans manger de tire d’érable!) à des parties d’sucre improvisées chez les amis et la famille.

Selon la tradition

Parce que j’aimerais porter à un autre niveau mes expériences de parties d’sucre, j’ajoute à ma liste celle de la Ferme 5 étoiles qui se présente comme étant traditionnelle. Ce qui veut dire : promenade en carriole tirée par des chevaux, menu à volonté typique de la cabane à sucre, dégustation de tire d’érable et soirée folklorique. Ça me semble super comme sortie parce que plusieurs forfaits sont disponibles allant d’un seul repas à un séjour de 2 nuitées. En plus, comme son nom le dit, ce centre de vacances est aussi une ferme! On peut donc rendre visite aux chevaux, aux cerfs, aux orignaux, aux lapins, aux loups (!).

Version gastronomique

En faisant ces recherches, j’ai aussi vu ce que propose l’Auberge Carcajou à Saint-David-de-Falardeau. On parle ici d’un forfait gastronomique! Wow! Cela comprend le privilège de participer à la collecte de la sève d’érable, un souper quatre services, la nuitée et le déjeuner le lendemain. Une belle occasion de goûter les confections de la chef de l’auberge qui est reconnue pour ses mets exquis et son désir de faire connaitre les produits du terroir.

À la lecture de la description du menu, je lis : «Confitures maison, sirop d’érable de notre érablière, pain fait sur place avec la farine du Moulin A.Coutu, bacon et jambon de la Charcuterie Perron, fromages locaux»! (Je crois que je n’attendrai pas le temps des sucres pour m’y offrir un déjeuner!)

En bref, ce que propose l’Auberge Carcajou me semble tout aussi génial que l’offre de la Ferme 5 étoiles, l’une dans une version gastronomique et l’autre, plus traditionnelle.

J’ai bien hâte au printemps, à ma prochaine partie d’sucre (sans tire d’érable)!

Blogueur(euse) plein air recherché(e)

Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean est à la recherche d’un(e) blogueur(euse) plein air afin de compléter son équipe. Voici l’occasion pour vous de partager votre passion avec nos lecteurs!

On cherche un(e) blogueur(euse)

  • qui pratique différentes activités de plein air au Saguenay-Lac-Saint-Jean
  • qui désire écrire sur le plein air et ses différents aspects (activités, entreprises, intervenants, événements, histoires)
  • qui a d’excellentes habiletés en écriture
  • qui a de très bonnes connaissances du français
  • est motivé(e), fiable et professionnel(le)

Rémunération & durée du mandat

  • rémunéré(e) à la production de chaque billet
  • la durée de son mandat sera d’un an avec la possibilité de le prolonger

Avant le 27 février 2015 16h30

Pour soumettre sa candidature il(elle) doit envoyer :

  • un portrait démontrant son intérêt à devenir blogueur plein air.
  • un billet de blogue sur le plein air au Saguenay-Lac-Saint-Jean d’environ 500 mots accompagné de photos prises par lui(elle)-même.
Les personnes intéressées doivent envoyer leur candidature au communication@tourismesaglac.net.
Le blogue officiel du Saguenay-Lac-Saint-Jean en chiffre
  • En 2014, le blogue a connu une hausse de consultation de 43% sur 2013 pour atteindre 51 749 visites.
  • On compte en moyenne 4300 visites par mois.
  • 4 blogueurs publient actuellement sur le blogue.
  • 77 billets ont été mis en ligne en 2014.
Écrit le Lundi, 9 février, 2015 par Maryse Lamontagne et déposé dans Non classé

Week-end romantique – 4 hôtels irrésistibles

En quête d’une virée romantique? Le Saguenay–Lac-Saint-Jean se fait doux entre tables gastronomiques et auberges douillettes. Même le paysage s’en mêle, déroulant ses courbes géographiques où il fait bon lâcher prise le temps d’un week-end romantique.

Le charme à la française

Si la France est riche d’une importante tradition en matière d’accueil touristique, dans la baie des Ha! Ha!, des cousins français ont bâti la réputation de l’Auberge des Battures où vous attend un véritable voyage au coeur de la gastronomie et du mieux-être. Perchée sur la falaise, surplombant majestueusement le fjord, l’Auberge des Battures offre un point de vue exceptionnel et des couchers de soleil devant lesquels on reste sans mots. L’architecture se fond dans le paysage bleuté et verdoyant d’un environnement idyllique. Lové entre fjord et forêt, l’endroit est un paradis pour les amants de la nature qui profiteront des croisières et des mille et une activités à proximité. On se sent chez soi dès l’arrivée. L’ambiance est feutrée et conviviale. Dans la salle à manger Les Outardes, les immenses baies vitrées offrant une vue panoramique sur le fjord. On en profite tout en sachant qu’on aura la même vue de la chambre, à moins qu’on ait choisi de dormir côté forêt, préférant se lever avec le gazouillis des oiseaux. De plus, quelques chambres offrent le bain à remous double!

Où : 6295, boulevard Grande-Baie Sud, Saguenay, 1 800 668-8234

Parfums de fjord

Devant l’Auberge des 21, le fjord se donne en spectacle tant l’été que l’hiver. Entre les pommiers du parc linéaire, droit devant, on contemple les bleus du fjord et du ciel, le vert du Mont-Bélu sur la droite et l’architecture étonnante du quai des croisières sur la gauche. Et puis l’hiver, lorsqu’on apperçoit à l’horizon les centaines de petites maisonnettes installées sur la glace de La Baie pour s’adonner à la pêche blanche. Ce n’est pourtant pas les seules images idylliques de ce décor de rêve. La table de l’Auberge des 21 et son réputé chef, Marcel Bouchard, font aussi la fierté de La Baie. Dans les cuisines, des plats aux saveurs autochtones se conjuguent aux parfums du fjord. C’est d’ailleurs le nom qu’on a donné au centre de détente de l’auberge. Parfum de Fjord offre petits soins, saunas et spa nordique où on alterne allègrement entre le chaud et le froid tout en se prêtant à la rêverie.

Où : 621, rue Mars, La Baie, 1 800 363-7298

———————————————————————————

Ha! Ha!

On a fait une randonnée et bougé toute la journée? On remet ses muscles entre les mains de massothérapeutes expérimentés en passant au centre de santé de l’auberge.

Miam!

On craque pour la brioche feuilletée, le classique à déguster comme entrée avant le grand festin!

———————————————————————————

Les tropiques à Saguenay

Au coeur de Saguenay-Chicoutimi se trouve une oasis tropicale où le soleil brille en permanence. À la vue de son atrium aux airs de palmeraie qui s’ouvre grand vers le ciel, la piscine et les spas à l’eau salée invitent à se la couler douce. On vient ici pour décompresser à deux. Les chambres en rez-de-jardin de l’hôtel La Saguenéenne offrent un accès direct à la piscine de l’atrium tandis qu’à l’étage on profite de la vue. On enfile son maillot et voilà que commence un véritable séjour sous les tropiques. On s’attable au restaurant Le Tremblay pour une bonne grillade ou un plat de fruits de mer. Si le bonheur existe, il est ici, entre les mains d’un personnel attentionné, tout en sourires.

Où : 250, rue des Saguenéens, Chicoutimi, 1 800 461-8390

Décor urbain

Hôtel centenaire au décor morderne situé en plein coeur du centre-ville de Chicoutimi, c’est ce que vous propose l’Hôtel Chicoutimi. Il est le seul à être situé au coeur de  l’animation culturelle de l’arrondissement Chicoutim, reconnue pour ses grands événements et festivals (durant l’été, on pense tout de suite au Festival international des rythmes du monde!). Véritable carrefour culturel, l’hôtel est aussi un centre névralgique pour artistes locaux dont on expose abondamment les oeuvres «entre quatre murs». Une grande partie du mobilier a été réalisé par des ébénistes de la région tout comme les savons artisanaux offerts dans les chambres. L’endroit est unique pour qui veut ajouter à son séjour une couleur locale où l’accent chantant du Saguenay est omniprésent. Avec plusieurs chambres avec vue sur la rivière Saguenay, l’Hôtel Chicoutimi ajoute aux plaisirs d’une escapade à deux celui de regarder lentement couler la rivière.

Où : 460, rue Racine Est, Chicoutimi, 1 800 463-7930

———————————————————————————

Miam!

Pour le 5 à 7, on fréquente le Rouge Burger Bar situé dans l’hôtel ou on s’y attable le temps de déguster le fameux burger d’agneau la Bergerie pour lequel les clients sont nombreux à se déplacer!

———————————————————————————

Tiré du magazine Immense 2e édition et 3e édition.