Blogue officiel Tourisme Saguenay−Lac-St-Jean

Vivement l’arrivée du printemps !

Le retour de la chaude température, des rayons de soleil énergisants et, surtout,  la fonte du couvert de neige inhibent l’effet d’engourdissement accumulé tout au long de l’hiver. Le printemps signifie également le moment où l’on recommence (enfin!) à sentir le pouls de nos rivières battre vigoureusement suite à un hiver léthargique. Alors que certains sont peu,ou pas du tout, familiers avec les environnements fluviaux, ceux pratiquant les sports d’eau vive (kayak, canot, rafting, luge d’eau, etc) considèrent cette ressource comme de «l’or blanc».

La région du Saguenay-Lac-Saint-Jean s’avère une destination incontournable pour la pratique des sports d’eau vive. D’ailleurs, notre région a déjà été l’hôte d’une étape du Grand prix d’eau vive en 2011 où des athlètes de renommé internationale ont compétitionné sur la la rivière Mistassibi (St-Stanislas, Lac-Saint-Jean).

Toujours sceptique ? Veuillez lire la suite.

Photo: Partick Levesque

Descente de la rivière Métabetchouane en kayak (Photo: Patrick Levesque)

Les rivières du Saguenay-Lac-Saint-Jean offrent un environnement favorable à la pratique de sports d’eau vive.

Tout d’abord, les dimensions importantes de nos bassins versants et la présence de barrages sur certaines rivières offrent une crue printanière grandiose ainsi qu’un débit favorable à la pratique de sports d’eau vive tout au long de l’été. De plus, les mises à l’eau et les sorties de rivière sont faciles d’accès et ne nécessitent pas de 4×4 dans la plupart des cas. Enfin, la géologie régionale et l’héritage glaciaire façonnés au fil du temps par nos rivières et notre climat ont formé des paysages à couper le souffle que vous pourrez admirer tout au long de vos descentes.

On y retrouve une multitude de pagayeurs aguerris, de clubs d’eau vive et de compagnies de rafting offrant l’accessibilité aux rivières de manière encadrée et sécuritaire.

La région compte beaucoup de pagayeurs d’expérience prêts à à initier les débutants, à donner un coup de mains aux intermédiaires pour le développement et la maîtrise de leurs techniques, ou qui offrent de guider des sorties d’eau vive. Plusieurs clubs d’eau vive (Kayak Saguenay, Club de Kayak de St-Félicien, Club de Kayak de la Rivière aux Sable, Club de Canot d’Eau Vive L’Aviron) sont également présents sur le territoire de la région afin de vous permettre de pratiquer ces sports de manière sécuritaire ainsi qu’en bonne compagnie.

Le rafting gagne à être connaître. Ce sport est très accessible et il est fait pour tout le monde. À toi qui se cherche une activité à faire entre amis(es)  lors d’une journée pluvieuse d’été, à toi qui, lors d’un après-midi de lousse pendant des vacances, cherche à s’éclater avec la petite famille ou, à toi, qui cherche à vivre des moments d’adrénaline intenses en couple. Le rafting est fait pour toi.

Trois compagnies de rafting desservent la région :

Québec Raft, situé à St-Stanislas au nord de Dolbeau-Mistassini, vous offre un gros débit d’émotions dans la tumultueuse rivière Mistassibi.

H2O Expédition, basé à Desbiens, vous offre la chance d’admirer la majestueuse rivière Métabetchouane dans toute sa splendeur.

Adrénaline Rafting, établi à Chicoutimi au Saguenay, vous offre de descendre la rivière Shipshaw et de franchir sa fameuse cascade du Caribou.

Rafting sur la rivière Mistassibi avec Québec Raft (Photo: Québec Raft)

Plusieurs évènements d’eau vive sont organisés tout au long de l’été.

Les festivals d’eau vive sont une excellente occasion pour vous initier en toute sécurité, rencontrer des pagayeurs de tous les niveaux ainsi que de découvrir les rivières de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Deux dates importantes à ajouter à votre agenda :

Le festival d’eau vive du Bas-Saguenay qui aura lieu ce printemps, soit pendant la fin de semaine du 9-10 mai, vous permettra de découvrir les rivières St-Jean et Petit-Saguenay pendant la crue printanière.

Pour vous mesdames, Pink Water vous permettra de vivre l’expérience de la rivière Mistassibi au féminin. Le but de l’événement est de promouvoir les sports d’eau vive auprès de la gente féminine dans un milieu majoritairement masculin. L’instant d’une fin de semaine (20-21 juin), vous pourriez être initiée aux sports d’eau vive, enchaîner de trépidantes descentes de rivière, participer à des activités hors-rivières et vivre des soirées mémorables en bonne compagnie.

Quelques une des 80 demoiselles ayant participé à l'édition 2014 de Pink Water (Photo: Pink Water)

Bonne saison d’eau vive et soyez prudent !

Écrit le Vendredi, 24 avril, 2015 par Johan Bérubé et déposé dans Non classé

Camping Tchitogama : Lamarche / Le parfait mariage des genres…

La section "camping rustique" offre un panorama extraordinaire sur le lac.

Êtes-vous plein air ou sports motorisés ? Tente ou caravane à sellette ? Kayak ou ponton ? Randonnée ou quad ? Y-a-t-il un endroit dans le monde où, selon vous, ces pratiques fratricides peuvent se réconcilier ? Et ben oui !

Il y a de ces secrets qui nous arrachent le cœur lorsqu’on les partage. Je me rappelle de plein de petits coins perdus que j’étais seul à fréquenter avec quelques amis et dont j’ai eu le malheur de parler. Ils ont progressivement été envahis et c’est moi qui m’en suis retiré. Toutefois, dans le cas du Camping Tchitogama, à Lamarche, ça me fait trop de peine de constater qu’à peu près personne ne connaît ni ce petit camping super agréable, ni ce lac absolument grandiose, une des plus spectaculaires merveilles naturelles au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Un ancien bateau alligator nous accueille à l'entrée.

Lamarche, un hameau qui ne cesse rétrécir mais qui veut vivre, se trouve sur la frontière géopolitique du Saguenay et du Lac-Saint-Jean. Il fait officiellement partie du Lac-Saint-Jean mais passera au Saguenay lors des prochaines élections fédérales (automne 2015). Pour vous situer un peu, disons que si vous roulez entre Chicoutimi et Alma sur la route 172, vous passez Saint-Ambroise puis entrez dans la municipalité de Saint-Nazaire et au seul stop qu’il y a dans le village, vous tournez à droite. Vous faites moins de 30 km en franchissant Labrecque et Lamarche avant d’arriver au bout de la route et vous y êtes !

Quad

Tous les campeurs saisonniers ont un quad.

Il y a deux activités motorisées qui règnent en maîtres ici. Le quad et le ponton. Presque tous les saisonniers du Camping Tchitogama ont un quad garé sous l’avant de leur roulotte à sellette ou remisé tout près. C’est que Lamarche se trouve aux portes d’un gigantesque territoire composé de terres publiques sur lesquelles les chemins et sentiers s’étirent comme les fils d’une toile d’araignée. Mais, ce qu’il y a de particulier ici c’est que, pour accéder à cet immense terrain de jeu, les quadistes doivent traverser le lac en ponton afin d’accéder à un chemin qui longe la rivière Péribonka avec des points de vue spectaculaires. Un service de traverse est assuré. Les quadistes ont aussi accès à un grand réseau de sentiers à partir du camping.

Ponton

Le quai des pontons

Le ponton s’avère donc l’embarcation de prédilection sur le lac, d’abord pour des raisons utilitaires puisque durant plusieurs décennies, il n’était pas question de naviguer sur la rivière Péribonka. À dire vrai, il aurait presqu’été possible de la traverser à pied puisqu’elle était couverte de bois. Un plancher de pitounes dont le lac était préservé par une longue estacade qui courait d’un bout à l’autre de l’embouchure qui fait au moins un kilomètre de largeur. D’ailleurs, le vieux bateau-alligator qui annonce le camping au bord du chemin reste un des derniers témoins de cette époque qui ne s’est achevée qu’en 1996. Maintenant que la Péribonka est redevenue navigable, les navigateurs locaux ont continué de privilégier le ponton pour leurs activités nautiques, pour aller piqueniquer sur la plage et même pour y camper, une pratique courante.

Péribonka, 120 km de rivière spectaculaire.

Les pontons, tout comme les kayaks de mer, disposent d’environ 120 km de rivière pour s’amuser puisque, à cette hauteur, la Péribonka est contenue entre deux barrages et qu’elle forme un réservoir calme, sans rapides.

Camping et kayak

Ce petit camping sympathique qui surplombe le lac Tchitogama offre actuellement un peu moins d’une quarantaine d’emplacements ainsi que quatre chalets. Les infrastructures sont déjà en place pour doubler ce nombre. L’endroit est presque monopolisé par les campeurs saisonniers, ne laissant auparavant qu’une dizaine de sites aux adeptes de camping rustique. Mais quels sites ! Les amateurs de camping sous la tente et les propriétaires de petits motorisés demeurent choyés puisqu’ils ont droit aux emplacements boisés situés directement sur le lac, avec une vue panoramique tout à fait extraordinaire. Un vrai rêve !

Le terrain du camping est encadré par une rampe de mise à l’eau sur le lac doté d’un grand stationnement et, de l’autre côté, d’une marina au quai duquel est accostée une large majorité de pontons. On en a pour des jours à explorer le lac en kayak. On vous indiquera deux baies où trouver des bains de boue et une chute magnifique. Et si la pêche vous intéresse ? Le lac est plein de ouananiches… N’en parlez surtout pas !

Les nouvelles activités à faire en famille au Saguenay-Lac-Saint-Jean cet été

Avec ses nouvelles activités destinées aux enfants, le Saguenay-Lac-Saint-Jean est la destination famille cet été! En plus de ses deux nouveaux parcs d’amusement pour jeunes enfants, plusieurs nouvelles activités seront offertes. Les familles curieuses comme les familles en quête d’aventures s’amuseront en vacances dans la région.

2 nouveaux parcs d’amusement

Les enfants de 8 ans et moins seront charmés par un nouveau parc thématique unique au Québec : les Mille lieux de la colline! Les enfants auront l’occasion de rencontrer les personnages qui habitent les 6 mondes imaginaires du parc tels que la grotte, la mine ou le labyrinthe. L’ouverture du parc, situé à Saguenay, est prévue le 12 juin 2015. Vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer en visitant aussi Savana pour ses méga sctrutures de jeux intérieures.

L’envers du décor du Zoo

Visitez des endroits non accessibles au grand public du Zoo sauvage de Saint-Félicien : clinique vétérinaire, maison d’alimentation, distribution d’enrichissement aux espèces, visite de l’enclos de nuit des ours blanc et des tigres de l’amour!

Le retour des marionnettes

Après trois ans d’absence, le Festival International des Arts de la Marionnette (FIAMS) effectue un grand retour. Le FIAMS propose une nouvelle formule estivale encore plus festive composée d’activités extérieures. À (re)découvrir en famille du 21 au 26 juillet 2015.

Du rafting pour toute la famille

Québec Raft innove en proposant un nouveau forfait de rafting familial. L’équipe certifiée Aventure Écotourisme Québec assurera aux familles une expérience sécuritaire et surtout, très amusante. De plus, Québec Raft loue des sportyaks (mini-raftings), une expérience encore rare dans la province.