Blogue officiel Tourisme Saguenay-Lac-St-Jean

BlogueLe Saguenay-Lac-Saint-Jean est une région vaste qui dispose d’une offre touristique très variée. Afin de vous aider à planifier vos vacances, l’équipe du blogue des Géants cherchera à vous informer sur les toutes dernières nouveautés, nos bonnes adresses et sur les personnes qui feront de votre prochain séjour chez-nous un succès. Sans compter que vous en apprendrez sur le milieu touristique, son fonctionnement et ses secrets. Une mine d’information provenant d’une équipe d’expérience, voilà ce que nous avons à offrir.

Père et fille sur la Véloroute des bleuets – Jour 5 de 5

IMG_1590 (Copier)

Quel plaisir de faire la grasse matinée dans une roulotte lorsque la pluie s’abat sur nous! Au milieu de l’avant-midi, nous avons amorcé la dernière étape de notre tour du lac. Nous avons commencé en roulant jusqu’au Centre d’histoire et d’archéologie de la Métabetchouane, situé très près du Camping Plage Blanchet.

La chance était de notre côté. Après notre visite, la pluie s’était arrêtée et nous avons pédalé sur une superbe section entre Desbiens et Métabetchouan. Une courte averse nous a obligés, à notre grand plaisir, à faire une pause chez Chocolats Rose Élisabeth.

La pluie ayant cessé à nouveau, nous avons pu poursuivre notre chemin jusqu’à St-Gédéon. J’en ai profité pour acheter une bière de la Microbrasserie du Lac Saint-Jean. Le cycliste en moi a choisi la « Gros Mollet » que je voulais déguster à la fin de notre périple. Pour deux gourmands comme nous, un autre arrêt s’imposait dans ce village : La Fromagerie Médard.

Notre voyage arrivait à son terme. Nous avons pédalé sur un autre beau tronçon, boisé et sinueux, qui nous a conduits jusqu’à la Dam-en-Terre. Comme à chacun de nos arrêts, nos bagages nous y attendaient grâce à Équinox Aventure. En plus de leur équipe fidèle et souriante, des membres de notre famille étaient sur place pour féliciter le père et la fille de cet exploit qui, entre vous et moi, n’en est pas vraiment un. Ne le dites à personne et offrez-vous cette expérience !

Ces quelques jours m’ont procuré de merveilleux moments avec ma fille !

Pour voir les images suivez ce lien

Pour voir le jour 1 de 5 suivez ce lien

Pour voir le jour 2 de 5 suivez ce lien

Pour voir le jour 3 de 5 suivez ce lien

Pour voir le jour 4 de 5 suivez ce lien

Nombre de kilomètres pour le jour 5: 41

Pour des vacances au poil sans laisser personne à la maison

Quand vient le temps de préparer les vacances estivales en famille, la question concernant la gestion de notre compagnon canin pendant notre absence peut parfois engendrer des complications, des coûts supplémentaires, un stress ou un sentiment de culpabilité envers ce dernier. Toutefois, avez-vous déjà songé à apporter votre chien avec vous? Après tout, il fait partie intégrante de la famille et, si l’espace disponible lors du transport vous le permet, beaucoup d’activités familiales peuvent être conjuguées avec celles dont votre chien raffole. Il suffit tout simplement de planifier vos activités, votre hébergement, de la nourriture et de l’eau en fonction de votre meilleur ami poilu.

Tout d’abord, afin d’alléger le texte et d’optimiser la recherche d’activités selon vos besoins, le tableau qui suit résume une courte liste d’activités disponibles en région selon le temps disponible, le lieu et plusieurs autres critères habituellement recherchés par les maîtres (et leurs chiens).

 

tab

Courte liste d’activités à faire avec son chien en région

pulperie2

Promenade dans les sentiers de la Pulperie et baignade dans la rivière Chicoutimi

 

Ensuite, quelques consignes de base (dont je suis persuadé que vous respectez déjà) doivent être gardées en tête lors de vos activités :

Ce n’est pas tout le monde qui est à l’aise et aime les chiens. Certains en ont même une peur bleu. Si vous détachez votre chien, assurez-vous qu’il vous obéisse et qu’il revienne au pied promptement. Lorsque vous croiserez des gens ou d’autres chiens, personne ne sera importuné. Dans le cas inverse, gardez-le en laisse.

Respectez la nature et l’environnement. Les chiens adorent la faune, c’est connu et j’imagine que vous savez comment diminuer l’impact et le dérangement de votre compagnon sur la faune. Cependant, ce message s’adresse plus à vous. Lorsque votre chien fait ses besoins dans des lieux passant, ramassez-vous et, surtout, ne jeter pas vos sacs ailleurs que dans une poubelle.

Évitez les sentiers de vélo de montagne. Par respect pour les cyclistes et pour leur sécurité car ces derniers roulent à grande vitesse et, afin d’éviter votre chien, peuvent prendre des lignes dangereuses ou carrément faire une sortie de route.

Soyez à l’affut des porc-épics et des moufettes. Effectivement, ces animaux sont présents dans notre région et la rencontre de votre animal avec ce type d’animal pourrait écourter drastiquement la durée de vos vacances.

LacEmmuraillé

Le lac Emmuraillé à L’Anse-Saint-Jean (Désolé pour cette photo rafraîchissante et hors-saison)

 

Enfin, je terminerais ce court billet par une invitation aux vacanciers ainsi qu’aux résidents de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean à partager vos expériences et/ou activités canines favorites en région dans la section des commentaires.

Écrit le mercredi, 29 juillet, 2015 par et déposé dans Non classé

Père et fille sur la Véloroute des bleuets – Jour 4 de 5

IMG_1500 (Copier)

Notre quatrième journée a débuté avec un déjeuner aux saveurs locales en compagnie de plusieurs touristes européens. Nous avons quitté ensuite l’Auberge Maison Robertson pour entamer la « petite » journée de notre périple (30 kilomètres seulement). Nous en avons profité pour nous promener dans le village de Mashteuiatsh.

Roberval et Mashteuiash sont des municipalités très rapprochées, mais nous avons tout de même pris le temps d’effectuer une pause à la marina de Roberval, un superbe endroit où jeunes et moins jeunes se rassemblent tout l’été.

À la sortie de la ville, la Véloroute nous a fait longer les rives du Lac-Saint-Jean jusqu’à Val-Jalbert et nous avons filé jusqu’à Chambord. Juste à la sortie de Chambord se trouve un belvédère. Cet endroit offre probablement un des meilleurs points de vue pour constater toute l’immensité de notre lac. Nous nous sommes rincé l’œil.

La Véloroute entre Chambord et Desbiens a été ma portion préférée du tour du lac.  Le trajet s’est effectué principalement en descente et les nombreux virages ont bien agrémenté la randonnée. Notre « petite » journée de vélo s’est terminée relativement tôt au Camping Plage Blanchet. Nous avons profité de la plage pour nous amuser, nous baigner et relaxer. Après un superbe coucher de soleil, une roulotte nous a offert un gite confortable pour la nuit.

 

Pour voir les images suivez ce lien

Pour voir le jour 1 de 5 suivez ce lien

Pour voir le jour 2 de 5 suivez ce lien

Pour voir le jour 3 de 5 suivez ce lien

Nombre de kilomètres pour le jour 4: 30

Écrit le lundi, 27 juillet, 2015 par et déposé dans Non classé
« Articles plus anciens